Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 22 823 fois
  • 95 J'aime
  • 25 Commentaires

Tu vas avoir honte...

Chapitre 1

Prologue

SM / Fétichisme

Du lundi 9 au jeudi 12 novembre 2020 Extrait SMS de Maître Renard


—’Je vais faire en sorte que tu ne te sentes que béance.


Après t’avoir travaillée au corps, tu sentiras mon souffle chaud dans tes cavités offertes et ouvertes. J’y cracherai ma salive, ou mon foutre, comme on verse de l’eau dans un bénitier. Je vais te remplir de moi, tu vas jouir. Je lèverai ton cul vers ma bouche, je planterai mes dents dans ta croupe comme un loup le ferait dans le cul d’une biche.


Tu me diras alors combien tu aimes jouir comme une dépravée, pendant que je te pétrirai le corps. Des caresses, des claques sur tes seins, des morsures dans ton cou, ma langue sur tes jambes et mes doigts dans ta bouche. Tu les suceras comme si c’était mon phallus, tu vas adorer mes mains qui te donnent tant de plaisirs.


Quand j’aurai fini de te travailler et que je me reposerai, tu viendras te nicher, la tête entre mes jambes et me pomper lentement. Pour commencer tu ne te serviras que de ta langue, tu te frotteras contre mon sexe comme pour te repeindre le visage avec. D’une main tu me branleras, l’autre me caressera l’entrecuisse et le bas-ventre ; embrassant mon gland de tes lèvres pour me remercier de tout l’amour que je te porte.’’


—’Ta journée de vendredi sera jeûnée entièrement, aucun aliment solide. Pour autant, tu ne te laisseras pas déshydrater. De ce fait, et pour faire de ce moment un événement, je vais t’acheter les jus de fruits de ton choix afin que tu puisses te recharger d’énergie et de douceur par l’intérieur.


Je vais veiller à ta propreté également...

J’ai acheté des soins pour ma Duchesse, pour son corps et sa crinière. Je vais te toiletter comme une petite chienne pour t’avoir douce et propre. Je tiens à ce que ta chatte soit lisse, ton corps aussi, je serai intransigeant sur ce détail. Tu peux le faire la veille en pensant à ma main qui va ausculter ton travail. Tout cela va se passer quand tu seras sèche et que j’aurai décidé de te mettre le collier.

Tu seras ma petite chienne de Duchesse. Tu vas t’habiller et te déplacer comme telle, où et quand bon me semblera. Quand je t’appellerai, te sifflerai, tu viendras sur-le-champ.

Tu seras docile, car tu veux que je te fasse bien jouir comme la petite vicieuse que tu es.



Désormais, tes phrases se termineront par Maître Renard...’’


—’ Donc, plante ce petit plug dans ton petit trou et fais la lecture que je t’ai demandée.


Ensuite tu réviseras pour ne rien oublier demain et te caresser, t’enfoncer des doigts et les lécher en pensant a ton Maître. Tu vas bien te faire jouir comme une vilaine petite chienne, sale de tout ce vice qui te chauffe la chatte. Fais-toi dégouliner et pour cela repense à ce bon cunnilingus que je t’ai prodigué dernièrement. Ainsi qu’au fist magistral où je te triturais le cul en même temps. N’oublie pas que demain tu commences ta soumission physique, que ton cul va être au centre de mes attentions. Je mettrai mes mains où je le désirerai...

Tu vas avoir Honte...’’



Vendredi 13 novembre 7h00



Le réveil sonne, Charline se lève péniblement d’une nuit trop courte. Le visage gonflé par le manque de sommeil elle se lève, sans faire de bruit, espérant boire un café au calme avant le réveil de ses enfants. Elle met le percolateur à chauffer et, impatiente, elle avise son téléphone pour voir si son amant lui a écrit. Depuis quelque temps, leurs échanges se font toujours plus torrides ; voilà quatre jours complets qu’elle se masturbe sans cesse à la lecture de ses messages.


Un message ! Non, deux...


—’Bon réveil ma belle Duchesse d’amour, j’espère que tu as bien dormi d’un sommeil récupérateur.


Bon courage pour lever les petits, pleins de bisous ma chérie.’’


En homme aimant et tendre ; Liam ne manque jamais d’écrire à sa belle dès le saut du lit. Nos deux amants ne vivent pas ensemble. Déjà âgés de 35 et 38 ans à leur rencontre, chacun assume ses enfants nés de précédentes unions. A leur grand regret, ils sont contraints de vivre à quelques heures l’un de l’autre.



Le second salue sa petite’’pute soumise’’ et lui annonce que c’est le "grand jour".


Il lui rappelle sa liste de devoirs ; se raser, porter ses boules de petite geisha et se munir d’une paire de bas ainsi que d’une très courte robe.



Le ton est quelque peu différent... Charline est électrisée par ces mots qui cinglent son ego comme autant de mains sur un fessier glacé. Génée, baffouée ; c’est toujours cette sempiternelle honte qui s’empare d’elle en premier lieu, elle ne peut se résoudre à lire les odieux messages d’un seul tenant.


Elle l’a pourtant réclamé à corps et à cris. Elle ne se l’explique pas elle même. La vexation passée, elle se sent vivante et sa chatte crie famine à l’oreille du creux de sa main, contre laquelle elle se frotte frénétiquement, à chaque nouveau message de celui qui sera désormais son maître.


Son corps réclame du vice, du foutre, des cris et des larmes.

Indépendante, sa chatte se pâme sous l’effet de ces mots avilissants. Elle, elle en éprouve une douce honte qui éveille un plaisir coupable. Elles sont finalement tombées d’accord. Ce soir, elles retrouveront leur complice, bien décidées à se laisser malmener.



De son côté, Liam, Maître Renard pour son intime, écrase sa cigarette avec un large sourire aux lèvres. Il est satisfait du comportement de sa petite Duchesse la veille au soir. Il est fier de son dévouement, elle s’est pliée à toutes ses demandes... comme une bonne petite salope. Elle n’a pas rechigné face à la tache quand il lui a intimé l’ordre de se branler pluggée. Pas plus que pour immortaliser le spectacle impudique dont il venait de faire la mise en scène.


A réception des preuves en images, il avait eu une terrible envie de la saillir avec force. Envie qui ne l’avait toujours pas quittée au réveil. Il lui avait photographié le résultat de son obéissance, un phallus raide et gonflé de désir.

Liam sait que tout à l’heure il va devoir laver Charline, elle est maladroite et se salit facilement quand elle sort. Il va s’occuper d’elle avec amour et justesse, la récompenser pour ses offrandes et la punir pour ses manquements.



Ce soir Maître Renard va s’occuper de sa petite Duchesse et plus particulièrement de sa magnifique croupe, ce soir Charline sera chienne.



Deux boules fichées dans le vagin, Duchesse prend la route. Très excitée, elle est aussi très inquiète.


Maître Renard a évoqué un toilettage.

Diffuse en direct !
Regarder son live