Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 5 265 fois
  • 35 J'aime
  • 3 Commentaires

Ma véritable première fois

Chapitre 1

Hétéro

J’avais 24 ans, complexée par mes rondeurs et très timide. Je n’ai jamais eu de petit ami pas de baiser, pas de caresse ni de câlins. J’ai rencontré cet homme de 28 ans sur le net après avoir tchaté ensemble, il m’a convaincu de nous rencontrer. Trois jours après me voilà en centre ville avec une boule de stress au ventre.


Je le rencontre il est légèrement différent de la photo, je suis un peu déçue moi qui aime les hommes imberbes, il porte la barbe style bûcheron! . On boit un verre, moi qui d ’habitude timide le stress me fait devenir une vrai pipelette!

Je le ramène chez lui (comme quoi même les filles sont galantes!). Il m’embrasse, me prend dans ses bras et commence lentement à me caresser, il me colle, me serre, passe ses mains dans mon dos et sous mon pull. Je crois que 5 min de plus et je me laissais faire. Mais je travaille de nuit et je dois aller travailler.


Deux semaines plus tard je ne l’ai toujours pas revu. Quelques SMS, pas d’appel je n’ose pas, le téléphone me rend très timide. Mes parents s’absentent pour le week-end, j’invite une copine, on passe une soirée entre filles. Vers 23h je me connecte sur le tchat et il est connecté. Nous discutons et puis il m’invite à le rejoindre. Je n’ose pas, mon amie me décide et finalement j’accepte. Trente minutes plus tard je me retrouve devant sa porte d’entrée.


Il m’ouvre et me donne un baiser rapide. Il est en pyjama (pas très sexy le pyjama!) J’entre, je m’installe sur le canapé. Nous regardons la télé, il m’embrasse, me câline. Petit à petit on se retrouve allongé l’un sur l’autre. On se caresse, on s’embrasse, je n’ai pas peur, je n’ai pas d’appréhension je suis bien et à l’aise. Il me caresse et remonte ses mains sur ma poitrine. Tout en m’embrassant, il me malaxe les seins. Un sensation de chaleur m’envahit. Il fait tombé les bretelles de mon débardeur. M’embrasse et fait un va et vient entre mon cou et mes seins. Il me lèche et mordilles mes tétons. Je suis en « chaleur ». J’enlève mon débardeur, et commence à le caresser. Je passe ma main sur son pantalon. Nous sommes toujours allongés, il est au dessus de moi. Je sens que je lui fais de l’effet je suis un peu étonnée que je puisse arrivée à faire de l’effet!


Il se positionne sur moi et tout en se frottant, il m’embrasse et me lèche le bout des lèvres. Nos corps se retrouve nus l’un contre l’autre, je me dis que je vais passer à l’acte avec un homme que je connais à peine mais l’envie est tellement forte qu’elle efface la peur et le doute. Il se lève me prend par la main et m’emmène dans sa chambre, son lit sera plus confortable que son canapé.


J’ôte ma culotte le dernier rempart de pudeur qu’il me reste et je m’allonge il fait de même et s’allonge à coté de moi. Il m’embrasse et délicatement pose sa main sur ma chatte, il la caresse par réflexe et par désir j’écarte légèrement ma jambe pour qu’il puisse atteindre cet endroit innocent. Ses doigts titillent mon clitoris et jouent avec mes lèvres. Je pousse des gémissements de plaisirs les sensations sont cent fois plus intense que lorsque je me touche seule. Excité par mes gémissements, il descend ses lèvres et m’embrasse chaque parcelle de peau entre ma bouche et mon intimité. Arrivé à ma chatte, il se relève se positionne entre mes jambes qu’il écarte. Et commence doucement à me lécher le vagin. Je ne tiens plus, de désir mon corps se cambre et je ne peux réprimer des cris de jouissance. Il insinue sa lange dans les coins et recoins de mon vagin, il chatouille mon clitoris, l’aspire, le lèche, le tète. Ma jouissance monte de plus en plus en moi et je ne peux me retenir et je jouis dans sa bouche. Il remonte sur moi et m’embrasse en me faisant goûter ma jouissance. C’est un goût assez spécial mais cela ne me déplaît pas.


Il s’allonge à mes cotés, prend ma main et la passe sur sa virilité en érection. C’est la première fois que je touche un sexe. Il est doux, je m’approche pour mieux le voir et j’y dépose un baiser. Il me dit que si je veux je peux le sucer. J’hésite un peu et puis je me dis que de toute façon il faudra bien que j’essaye un jour ou l’autre. Je prend son phallus en main et commence à le masturber lentement. Avec mes lèvres je dépose un baiser et petit à petit fait entrer son sexe doucement entre mes lèvres. Deuxième goût inconnu mais je m’y fait. Je remonte et cette fois ci c’est autour de ma langue de monter et descendre le long de cette tige. Je l’avale, l’aspire, joue avec. Je n’oublie pas les testicules que je lèche et aspire également. Pendant que mes mains s’occupent de ses couilles, ma bouche est revenue sur son sexe et je l’enfonce. J’essaye d’en prendre le plus que je peux je ne me contrôle plus. Je le veux pour moi et plus j’enfonce et je lèche, plus j’entends ses gémissements s’accélérer. Il prend ma tête entre ses mains et m’enfonce sa tige au plus profond, je manque de m’étouffer. Je la ressors pour respirer. Ce geste m’a un peu refroidi. Je m’allonge à coté de lui et je ne laisse plus que mains s’occuper de sa queue. Il se doute que son geste m’a un peu affolé. Il m’embrasse me caresse la chatte avec sa main. Je le sers contre moi pour lui faire comprendre que je suis prête. Il me regarde dans les yeux et me demande si je suis sûr. Je lui réponds oui. Il met une capote, m’écarte légèrement les jambes et positionne son sexe devant mon intimité vierge.


Il s’amuse à caresser mon clitoris avec son gland. Je me décontracte, il rentre son gland dans mon vagin lentement et plonge son regard dans le mien cherchant une dernière approbation. Je lui souris et d’un coup il entre en moi jusqu’à la garde. Je n’ai pas eu mal, il attend quelques secondes que je m’habitue à ce corps étranger en moi. Puis commence lentement son va et vient. Je sent ses coups de butoir, il entre et sort doucement puis rapidement et profondément. Il continu de m’embrasser de me malaxer les seins avec ses mains. Je sens mon corps prendre du plaisir. Il sort de moi me fait mettre à quatre pattes et me prends en levrette. Je découvre une nouvelle sensation, totalement différente de la première, je ressent son sexe caresser l’intérieur de mon vagin. Je vais à la rencontre de son phallus, je donne moi même le rythme que je souhaite. Cela ne lui plaît pas trop et il me prend par les hanches pour me donner la cadence qu’il veut. Je suis secouée dans tous les sens mais ses coups de reins me donne un plaisir intense.


Il me fait encore changer de position, il m’allonge sur le côté et se colle à mon dos. Il me soulève une jambe et me pénètre lentement. Il cale ses mouvements à mes gémissements. Je n’en peux plus je veux qu’il aille plus vite. Je met ma main sur ses fesses et le pousse plus profondément en moi. Il comprend et commence à accélérer le rythme. Je sens mon vagin se contracter sur sa queue. A l’aide de sa main, il me caresse le clitoris tout en augmentant la cadence. Je n’en peux plus et je laisse sortir de ma gorge un râle de plaisir. Je ressers mon vagin sur sa queue et je le sent jouir dans la capote. Exténuée, je me retourne et on se câline et on s’embrasse. Il me dit: « Alors c’était bon, tu as bien aimé, je t’ai fait prendre ton pied! » J’ai réprimé un fou rire. Je lui ai dit qu’il était très bien. Nous nous endormons l’un contre l’autre. Le lendemain matin au réveil, il me présente sa queue fasse à ma bouche, je le repousse pour lui faire comprendre, qu’il faut qu’il me laisse un peu de temps pour me réveiller. Puis nous nous embrassons et nous câlinons, nous refaisons l’amour une dernière fois avant que je parte.


On s’est donné rendez-vous pour le lendemain. Quand j’ai voulu l’appeler le lendemain, il m’a transféré sur son répondeur. Sur le net, il a bloqué mes messages. Je n’ai pas compris pourquoi. Et puis je me suis dit qu’il a eu se qu’il voulait il s’est tapé une vierge et basta. Je l’ai recroisé bien plus tard mais il a détourné les yeux et changé de chemin quand il s’est aperçu que je l’avais vu. Je ne regrette pas l’acte en lui même car cela c’est bien passé, je regrette juste la personne avec qui je l’ai fait.


Depuis en 2 ans, cette expérience m’ayant bien refroidi, je n’ai eu qu’un amant mais quel amant ! Mais cela est pour une autre histoire!

Diffuse en direct !
Regarder son live