Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 9 448 fois
  • 14 J'aime
  • 0 Commentaire

Vie de famille

Chapitre 7

Orgie / Partouze

VOYAGE AU SENEGAL


Après cet après-midi culturel, et une fois nos achats faits au village artisanal de Soumbédioum, nous rentrons à l’hôtel N’gor histoire de se relaxer et de se préparer pour la soirée chez Tiam.


Nous rentrons en taxi et retrouvons le taximan qui nous avait initialement conduit, comme souvent dans ce beau pays, nous sympathisons avec lui et il nous propose de devenir notre conducteur attitré durant notre séjour. Avec le portable il est facile de le joindre - ce qui ne l’empêche pas ainsi d’effectuer d’autres courses.

Bien évidemment ma mère accepte d’autant plus que Keita (c’est son prénom) est plutôt beau mec.


Comme ces dames ont acheté la moitié du marché artisanal, Keita se propose de nous aider à monter nos achats à notre chambre.

Arrivé dans la chambre de ma mère, Keita dépose les encombrantes statues et ma mère s’apprête à lui régler sa course plus un pourboire, comme il se doit.

Lisa s’adressant à Keita, lui demande, l’air ingénu :

— ? Tu préfères pas une petite pipe ?

— Pourquoi pas ? réponds immédiatement Keita pas embarrassé pour un sou, en me regardant néanmoins pour voir si j’approuve.

Lisa s’approche alors de Keita et lui soulevant le Boubou qu’il porte dévoile une queue demi-débandée qui sans être du volume de celle Tiam est plutôt bien longue et d’un noir d’ébène magnifique.

Lisa commence à le masturber et lui caresser les couilles.

— ? T’aimes bien, hein de voir une petite pute de blanche à genoux devant ta grosse queue black ? tu sais, j’avale tout et j’adore qu’on me défonce par tous les trous ?

Keita d’entendre ce langage de salope, commence à fermer les yeux de plaisir et ma mère de se trémousser sur la chaise où elle s’était assise.


Soulevant sa jupe sous laquelle elle ne porte toujours rien, elle commence à se caresser et Keita rouvrant les yeux fixe intensément cette vulve baveuse que ma mère caresse.

— ? t’aimes bien les chattes de vieilles salopes aussi mon chéri ? lui dit ma mère.

— tu me rappelles mon boy que j’avais quand j’étais jeune à Dakar, il me défonçait tous les jours devant mon mari puis l’enculait à son tour, ta queue est aussi longue que la sienne, vas-y Lisa donne-lui du bonheur, montre lui ce que savent faire les blanches avec leur bouche.


N’y tenant plus, j’ôte mon short à mon tour et me dirige vers ma mère afin qu’elle engloutisse ma queue qui est devenue énorme d’excitation.

Ma mère avale ma queue pendant que je lui dénude les nichons que je caresse ainsi qu’elle aime en titillant les tétons avec les ongles.

Keita s’est assis sur le lit pendant que Lisa lui pompe la queue dont elle à de la peine à avaler la totalité tant elle est longue.

— ? Elle suce bien, ma petite pute ? ? je demande à Keita

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

— ? Super, et toi, ta mère ? ? me répond-t-il.

— ? également, elle ont été à bonne école avec mon père et moi, si tu veux, je te la prête aussi car elle adore les gros tuyaux noirs, d’ailleurs on est venu au Sénégal pour que ses dames s’en fassent mettre plein les trous ?

— Elles vont être servies si elle veulent ? me répond-il en haletant.

Ma mère m’abandonnant se dirige vers Keita et se positionnant la chatte baveuse au-dessus de son visage elle se penche sur sa queue afin d’aider Lisa.

Quand à moi je prends quelques photos avec l’accord de Keita très heureux de poser avec sa belle queue d’étalon.

Très excité par le tableau, le passe derrière Lisa et je lui introduis ma queue dans la chatte et commence à la ramoner jusqu’au fond.

Elle commence à gémir très fort pendant que Keita dévorant la chatte de ma mère commence à la faire hurler lorsqu’elle n’a pas sa bitte dans la bouche puisqu’elle la partage avec Lisa.

Keita me demande s’il peut enculer mes deux femmes- ? tu n’as pas à me demander l’autorisation car, tout d’abord se sont elles qui décident et de plus je crois pouvoir dire qu’elles n’attendent que ça ?.

Keita se dégage donc ainsi que moi pour permettre à nos femmes se mettre toutes les deux à genoux au pied du lit.

— ? prends ma mère en premier si tu aimes bien les machines bien rodées ?

— vas-y Keita, mets-moi ton gros tube bien profond dans le cul ? demande ma mère à Keita pendant que je commence à pénétrer l’anus de ma petite Lisa qui couine doucement sous moi.

Je vois la queue de Keita s’enfoncer jusqu’à la garde dans le cul de ma mère pendant que cette salope griffe les draps du lit en fermant les yeux ce bonheur.


— ? c’est trop excitant, je crois que je ne tarderai pas à lâcher la sauce tant le cul de ta mère m’excite ? me dit Keita.inquiet de ne pas tenir son engagement à enculer mes deux femmes.

— t’inquiètes pas, Lisa ne sera pas en manque avec la soirée que l’on a prévu chez Tiam le sculpteur car il nous a invité ce soir ?

— Tiam ? mais c’est mon oncle ? me répond-il surpris. je suis souvent chez eux car je baise avec eux.

— Sans doute t’invitera-t-il également, se serait sympa ?


Je sens également que ma sauce se prépare à gicler dans le cul de Lisa car malgré ma conversation avec Keita, nous avons continué de les limer comme des salopes et les hurlements de nos femelles doivent commencer à ameuter les voisins.


L’anus de ma mère est maintenant bien dilaté et Keita s’accrochant tantôt à ses mamelles, tantôt à ses hanches, lui assène maintenant des coups de boutoirs puissants en grognant comme un buffle. Il en transpire sous l’effort malgré la climatisation et sa queue va et vient dans son anus comme un piston viril, la bague anal de ma mère ressort à chaque retrait et elle hurle sa joie.

J’en suis au même point quand je lâche ma sauce en défonçant le cul de Lisa à grands coups de reins en la traitant de pute et de salope comme elle adore.


Les nanas en profitent pour s’embrasser à langues mélangées tandis que je vois Keita fermer les yeux au moment ou il lâche également sa crème dans le cul profond de maman. et m’imitant :

-? salope, tiens prends ça dans le cul ; putain ? s’écrit-il à ma mère qui adore les commentaires très crus et pousse des Ha ! .Ha !. à n’en plus finir.

Keita et moi passons à la douche en premier, je sens son sexe demi-débandé frotte sur ma hanche et j’en profite pour le savonner

— ? Toi aussi tu aimes aussi les hommes ?, me demande-t-il ?

— ? à l’occasion, si bonne ambiance et que le mec me plaît ? je réponds

— ? Et toi tu me plairais plutôt ? je rajoute tout en lui savonnant la queue et les couilles tandis qu’il me rend le même service.

Bientôt nos deux queues sont de nouveaux raides et prêtes à servir


— ? j’aime bien le contraste entre ta queue blanche et ma queue noire côte à côte, et j’aimerais bien te sucer si tu veux ? me fais remarquer Keita en me masturbant, sans insister sur le rapport de taille qui est à mon désavantage, mais de cela je me fais une raison : ? on ? est au Sénégal.

— ? moi aussi tu m’excites ? je lui réponds, suces moi maintenant petit pédé.


Il se met à genoux et englouti d’une traite ma queue dans sa bouche profonde et sensuelle ; ses lèvres épaisses avalent mon gland en le suçant avec force pendant que sa langue titille son extrémité.

Je ferme les yeux et mets mes mains sur chaque côté de sa tête afin de lui imprimer le rythme de mon plaisir. Je vois ses yeux ronds m’observer afin de constater l’efficacité de sa pipe.

— ? putain, tu suces bien ? je lui dis

— ? C’est ma sour qui m’a appris quand on est arrivé à Dakar et qu’il fallait trouver du fric pour survivre.

— Elle t’a bien initié et mériterait que je lui en mette un petit coup dans la chatte pour la remercier

— Cela pourrait se faire car elle n’habite pas loin.

Keita me gobe les couilles et m’introduit un doigt dans le cul : l’effet est immédiat et je lui crache ma sauce dans la bouche et sur le visage en gueulant de bonheur.

Je m’agenouille aussitôt pour lécher le rab et ne rien perdre de mon sperme ; au passage, nos deux langues se mélangent et je lui saisis la queue.

— ? plus tard me dit-il car il se fait tard et n’oublie pas que je dois vous conduite chez mon oncle et ma tante. ?

Nous décidons donc de rester raisonnable et quittons la douche pour nous sécher.


lorsque nous quittons la salle de bain, nous tombons sur ma mère et Lisa qui tête bêche sur le lit, se nettoient mutuellement la chatte des reliquats de spermes qui les souillent.

— ? des vraies salopes ? me fait remarquer Keita- ? je te l’ai dis, allez les filles à la douche Keita et moi vous attendons car il est déjà 19 heures et Tiam nous attend pour 20 heures.

Keita en profite pour aller faire deux courses avant de venir nous rechercher


(à suivre)

Vos commentaires et plus : dansarah@caramail.com

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder