Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 12 277 fois
  • 8 J'aime
  • 0 Commentaire

Vie de famille

Chapitre 8

Inceste

VOYAGE AU SENEGAL


A 20 heures, Keita passe nous chercher à l’hôtel N’gor afin de nous conduire chez Tiam, le sculpteur de Soumbédioum.

Nous sommes bien content d’être ? tombé ? sur lui car i connaît bien le quartier du fait que Tiam est son oncle.

Nous arrivons devant une maison traditionnelle Africaine construite en brique de terre. Un gardien surveille l’entrée ; un grand costaud avec un gourdin. Il nous regarde passer une lueur lubrique dans les yeux à l’égard de mes deux femmes et en profite pour se gratter l’entre jambe à notre passage.

L’ensemble de la construction est très grand, des murs élevés entourent une cour intérieure qui en son centre est équipée de tables couvertes de victuailles et de boissons.


Tiam, le maître des lieux arrive à nous en grand boubou blanc, magnifique de prestance et de sympathie.

— ? Salut les amis, bienvenue dans mon domaine, je vois que vous avez rencontré mon cher neveu, fils de ma sour aînée.

J’ai téléphoné chez toi Keita ta mère m’a dit que tu venais chez moi avec des clients aussi comme je sais que tu traîne toujours sur N’gor, j’ai compris. ?

— ? Je ne dérange pas ? ?

— ? p’tit con, est-ce-que tu as déjà dérangé chez moi ? de plus ce soir il me manquait une petite bitte aussi j’avais pensé à toi.

— Evidemment à côté de toi? !

— venez les amis, installez-vous autour de la table on boit l’apéro dehors car à l’intérieur il fait encore chaud mes femmes arrivent,

— Keita nous précise que Tiam a deux femmes.

— Ah, voilà mes deux poupées s’exclame Tiam en voyant sortir de la maison, deux femmes en boubou.

Elle s’approche de nous, tout sourire en nous serrant la main, car en Afrique, on ne se fait pas la bise de premier abord, même si l’on se doute de la suite.

Tiam fait les présentations :

Amsakine 1.65m pour environ 80 kilos ; son boubou n’arrive pas à cacher ces formes généreuses, ses fesses rebondies et ses gros nichons qui m’excitent immédiatement ; j’ai tout de suite envie de l’enculer et son regard qui me transperce semble deviner mes pensées ; sa peau est d’un noir profond et légèrement luisant. Son parfum semble être le jasmin et me provoque des sensations bestiales.


Salimatou, est très grande et filiforme, on dirait une Masaï ; des petits seins sans doute et bien durs qui transpercent son boubou ; elle dévisage ma mère et Lisa comme seule le font les femmes bi ; son visage est mat et son nez très aquilin à l’inverse de ses congénères Sénégalaise, sans doute un lointain métissage. Ses jambes bien que cachées semble sans fin.je pense qu’à son regard ma mère elle doit déjà mouiller sont entrecuisse en pensant à ce qu’elle lui ferait.


Tiam nous présente également deux ?serveuses ? qu’il recrute toujours pour les repas avec nombreux convives ; se sont deux sours Samantha et Sonia. A mon avis il les a recrutées dans une agence de mannequins tant elles sont mignonnes, bien foutues, et un air polisson. enfin la totale quoi !


L’apéro se déroule dans une ambiance très conviviale puis les serveuses nous apportent le repas, un plat unique que ma mère connaît bien, le Tiéboudienne, plat national Sénégalais à base d’un poisson, le capitaine : succulent et inoubliable. très relevé, les vertus aphrodisiaques du piment risquent de nous être utiles.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

Je suis assis entre Amsakine la grosse et Salimatou l’androgyne.

Keita en bout de table et Tiam face à moi entouré de Lisa et de maman.

Le repas s’achève avec des fruits et du cognac que Tiam, grand connaisseur de cru Français sert aux hommes alors que les femmes, prudentes, se contentent de papoter entre elles.


— ? si nous passions à l’intérieur pour nous ?relaxer ? nous propose Tiam.


C’est l’instant magique où le cognac vient parfaire le repas de seigneur qui vient de nous être servi.

Tiam attaque très vite :

— ? Dis-donc, Amsakine, ton boubou me paraît te serrer un peu, aurais-tu grossie ou trop mangé?

— ? sûrement pas ? réponds Amsakine, mon cul est toujours comme tu l’aimes et comme Robert semble l’aimer vu comme il me regarde depuis tout à l’heure.

se faisant, elle dégrafe son pagne sous lequel elle est nue. Comme elle est assise à mes côtés, je vois ses cuisses et son entre jambe bien charnue, j’y plonge ma main et constate une humidité caractéristique de la vulve qui déclenche en moi un début d’érection ; Salimatou en profite pour me tâter la queue au travers de mon short et remonte ses doigts par une jambe de ce dernier.


Tiam en hôte parfait, devine ma gène et demande à sa femme Amsakine dont je caresse la chatte de m’aider en me mettant à l’aise et Amsakine se place entre mes jambes afin de dégrafer mon short. Je me dégage lentement et me positionne demi-couché la tête sur l’accoudoir du canapé afin de permettre à Salimatou de s’accroupir au-dessus mon visage.


Keita en profite pour venir caresser la chatte de sa tante au-dessus de mon visage et lui lécher l’anus. Le spectacle est bandant, d’autant plus que j’aperçois ma mère entre les jambes de Tiam en train de lui soulever le boubou en prévision d’une inspection poussée.

Les deux serveuses qui nous ont rejoints, s’occupent de ma petite Lisa en lui faisant découvrir les merveilles de la femme Africaine.


Amsakine ouvre son immense bouche et englouti mon sexe tout en me malaxant les couilles, au contact de sa langue agile et voluptueuse, mon gland devient plus gros encore et j’accélère la cadence en léchant Salimatou qui tortille du cul car Keita lui a introduit son index et la prépare manifestement pour la suite.

Amsakine est une super suceuse, il faut dire qu’elle doit avoir du boulot avec son mari car Tiam qui est en train de savourer une pipe de ma mère, est monté comme un cheval.

J’ai jamais vu un si grosse queue

C’est dans cette position que je vois Keita se positionner derrière Salimatou et lui enfiler la longue bitte dans la chatte ; son tube rigide lui force l’entrée et pousse son clito dans ma bouche pendant que ces couilles très pendantes me caresse le front et la tête. J’en profite pour les lui caresser et lui masser le trou du cul avec mon pouce ; ce qui semble lui plaire .


Je continue de sucer avidement le clito qui m’excite et je sens Salimatou délirer prise entre deux plaisirs et elle se penche en avant pour aider Amsakine qui de déchaîne sur ma queue.


La queue de Keita se couvre de crème et je comprends qu’il vient de lâcher sa sauce tant il est excité, j’en profite pour lécher le surplus et nettoyer sa queue ainsi que la chatte à portée de ma bouche qui dégouline sous les hurlements de bonheur de Salimatou.


Elle se dégage de moi afin de permettre à la grosse Amsakine de venir sur moi car elle n’a pas eu son compte jusqu’à présent.

Cette grosse pute d’Amsakine se positionne au-dessus ma queue et s’empale avec la force de tout son poids, ces grosses mamelles qui ballotes me frotte le visage et je m’enfouis dedans en les malaxant et en les pressant comme de gros fruits désirables ; elle gémit très fort et m’embrasse en avalant ma langue comme une hystérique.


Je n’ai plus qu’à me laisser conduire vers le plaisir en la traitant de salope et de grosse putain qui aime bien se faire fourrer devant tout le monde ; j’en profite pour lui claquer les fesses, ce qui la fait hurler encore plus.

Je reconnais la voix, les cris, dois-je dire de Lisa qui hurle de bonheur sous les coups de langues de nos deux petites gouines Sonia et Samantha qui lui défonce les trous avec deux godes noirs et énormes (normal au Sénégal), on dirait qu’ils sont en bois d’ébène - taillés par Tiam sans doute...


— ? ha, t’as voulu du black, salope, en voilà assène Tiam à ma mère à quatre pattes alors qu’il lui défonce l’anus.

— ? Oui c’est bon ? répond maman qui s’enfonce encore plus sur la queue de Tiam qui lui tient fermement ses hanches de ses grosses pattes.

— ? Continue de me défoncer mon gros cul de pute ? rajoute-t-ellle !

Ma mère hurle de jouissance sans que Tiam n’éjacule, il ressort de son cul, se rince la queue à une douchette proche et revient avec un appareil photo afin d’officialiser un peu la soirée.


Tiam la queue à l’air, se déplace suivie de ses deux suceuses, qui laissent Lisa se reprendre.

Pour le moment il prend des photos numériques de tous et se régale à faire des gros plans. Dès qu’il s’attarde un peu, ses deux rémoras se jettent sur sa queue pour le maintenir en forme.


A ce moment il s’approche de sa femme et moi et lui introduit sa queue entre ses lèvres et les miennes ; nous nous mettons à deux à travailler son tube noir et arrivons à peine à l’engloutir.

C’est très agréable de sucer cette belle queue noire et dure comme de l’acier.

Si mon cul n’était pas si petit, je lui demanderais bien de m’enculer mais j’avoue avoir peur de me faire déchirer à vie.

Sa femme continue sa chevauchée sur ma queue et accélère le mouvement, ce tableau doit excite à fond Tiam car un moment il crie :

— ? attention je crache ?

et je le vois se branler au-dessus de mon visage et il se met à gicler sur sa femme et moi, des longs jets épais et crémeux qui m’inondent le visage que sa femme lèche tout en léchant la queue de son mec ; j’en profite pour malaxer les énormes couilles de Tiam et lui introduis un doigt dans le cul, car je sais qu’il aime ; cela prolonge son orgasme et il crie pendant que ces deux oiseaux accompagnateur se mêlent à nous en venant sucer et lécher leur maître et nos visages.

Lisa nous rejoint afin d’éponger tout ce volume de sperme qui vient de jaillir.


Je vois Amsakine se convulser et jouir, aussi je me mets à lui envoyer également ma sauce dans la chatte en hurlant à mon tour, une des deux petites assistantes, Samantha se déplace pour lécher l’arrière train d’Amsakine et mes couilles qui se couvrent de crème. Amsakine continue de sucer et lécher tout ce qui reste de crème de Tiam pendant l’autre serveuse Sonia, m’embrasse et s’assoit sur ma bouche afin que je lui bouffe le culs, ce que je fait avec délectation en aspirant cette belle petite chatte lisse et odorante.

Lisa a rejoint Samantha derrière Amsakine, quand à ma mère, elle se fait un petit 69 avec Salimatou pendant que Keita lui donne sa bitte à sucer.


Amsakine essoufflée, se détache de moi et se vautre sur un canapé cuisses écartées et chatte baveuse tandis que Samantha poursuit de me lécher la queue et l’anus en me relevant les cuisses.


J’aperçois ma mère qui s’est jetée sur la queue de Keita se l’introduit dans la chatte ; comme elle est à quatre pattes, je vois ces mamelles imposantes qui ballottent pour le plus grand plaisir de Keita qui se déchaîne sur la choune à maman.

Elle hurle son plaisir bientôt interrompu par Tiam qui poursuivant sa tournée d’inspection et de photos, lui enfourne sa queue demi-débandée dans le bec.la voilé occupée pour un bout de temps la salope.


Lisa, quand à elle, se retrouve tête bêche avec le clito d’Amouna sur elle pendant que Sonia lui dévore le cul.

C’est ainsi que se poursuit la soirée tard dans la nuit.


— ? Il me semble raisonnable que vous dormiez tous ici ce soir ? déclare Tiam.

Chacun semblant apprécier cette invitation !


(à suivre)


vos commentaires, conseils, critiques, messages et photos à dansarah@caramail.com

Diffuse en direct !
Regarder son live