Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 11 005 fois
  • 27 J'aime
  • 0 Commentaire

Vie de Justine : dernier chapitre

Chapitre 4

Le pacte

Trash

Il n’y a pas de chapitre 2, puisqu’à l’époque, le chapitre 2 été raté. Après réécriture, il a été publié en chapitre 3, mais l’histoire suit son cours. Cela m’avait un peu découragé, voilà pourquoi je n’écris la suite que maintenant.


Rappel : les passages entre parenthèses sont les pensées de Justine.



Revenant tous les deux à table, Justine était beaucoup plus que perdue. Que venait-elle de faire, pourquoi l’avait-elle fait, elle ne savait pas. Le bruit des collisions de ses pensées provoquait un vacarme assourdissant dans son esprit qui l’empêchait de réfléchir correctement.


— Alors, dis-moi comment on peut se retrouver à lécher le sperme d’un inconnu étalé sur la faïence des toilettes d’un restaurant, demande-t-il, alors même que les personnes présentes aux tables voisines pouvaient entendre les mots de cet homme.

— Je ne sais pas moi-même, je ne suis pas comme ça d’habitude, que m’avez-vous fait ? répond-elle en chuchotant.

— Ne me réponds pas en chuchotant, c’est beaucoup moins drôle. Tu sais très bien que je n’ai rien fait. Je t’ai identifiée et cernée depuis le début. Si je suis pour toi une énigme, pire, si tu es pour toi-même une énigme, tu ne l’es sûrement pas pour moi. Prévisible au plus haut point, je savais pertinemment que tu viendrais aujourd’hui, et que tu irais dans ces toilettes. J’avoue que je n’étais pas certain que tu ailles jusqu’à me laisser décider de ta vie. D’ailleurs, je n’ai aucune garantie que tu ne changes pas d’avis. Du fait, dans mon incommensurable générosité, cet après-midi, je vais te laisser ton unique et dernière chance de revenir sur tes mots. Je ne veux aucun moyen d’entrer en contact avec toi, mais par contre, je vais te laisser mon numéro de téléphone. Si tu décides de m’écrire, je lirai dans ton message que tu t’engages à placer ta vie entre mes mains. Cela voudra dire que je disposerai de toi de la façon que je veux. Tu incluras une information compromettante à ton sujet afin de prouver ta bonne foi. Tu finiras par écrire 5 choses que tu ne veux pas faire ou vivre. Si tu refuses une de ces conditions, supprime simplement mon numéro. Est-ce que tu as compris ce que je te demande ?

— Oui, j’ai compris...

— Très bien, voici mon numéro.



Ils se quittèrent sans se dire un mot de plus. Justine retourna sur son lieu de travail. Elle était contente. Malgré tout ce qu’il avait pu, tout ce qu’elle avait pu faire sans réfléchir sous le coup de l’émotion, tout cela n’avait aucune conséquence puisque cet homme lui offrait une porte de sortie qu’elle pouvait absolument prendre sans donner de raison particulière. Il ne savait pas où elle travaillait et dans le pire des cas, ils pouvaient éventuellement se croiser au détour d’une rue par accident. Tout cela l’a rassuré énormément, et au final, elle retournait travailler comme si cette pause-déjeuner n’avait jamais eu lieu.


Le reste de sa journée de travail se passa des plus normalement, elle était même particulièrement productive. Aux alentours de 17h30, elle partit pour son domicile.

Durant l’entièreté que dura son voyage, boulot-domicile, Justine repensait à tout cela. Elle ne savait pas quoi faire ni quoi dire. Elle se sentait déchirée entre continuer sa vie des plus normalement en retrouvant le pouvoir qu’elle a sur les hommes et la peur de ne plus jamais connaître la jouissance de cette perte de contrôle total. Ce questionnement dura de longues heures...



Il est 22h30, Justine prend son téléphone.


— Bonsoir Monsieur le presque inconnu dont je ne connais toujours pas le nom. Je m’appelle Justine et nous avons... « mangé... ensemble ce midi.



Après une longue réflexion et un regard des plus honnêtes sur ce qu’il vient de se passer, je dois dire que c’est la première fois que je ressens un plaisir si différent, si cérébral. Même si physiquement, je n’ai pas forcément aimé ce que j’ai dû faire, vous m’avez ouverte à quelque chose de nouveau et d’insoupçonné. Je veux de nouveau vivre ça, cette perte de contrôle total... et c’est pourquoi j’accepte de placer ma vie entre vos mains.


Comme demandé, voici 5 choses que je ne veux pas faire ou vivre :


— Les jeux touchant aux urines et selles.

— Du sexe avec des animaux.

— Que mon entourage proche soit au courant de notre « relation »

— Que vous modifiez mon apparence physique.

— Je dois pouvoir garder un revenu fixe dans le but de rester toujours indépendante au cas où.


Après plusieurs mauvaises idées, je peux vous apporter la preuve de ma bonne foi. Voici la vidéo que vous avez faite de moi ce midi. On m’y voit clairement vous sucer, m’autotraiter de pute puis lécher votre sperme sur la faïence miteuse des toilettes de ce restaurant. Aussi, voici l’adresse de mon domicile et celle de mon travail.


En attendant de vos nouvelles,


Justine »


Message envoyé à 22h42.


Justine sentait des larmes couler le long de ses joues, puis elle souriait, puis elle avait peur... elle était comme abasourdie.



Nouveau message à 23h12



« Bonsoir Justine, ma seule surprise est de ne pas avoir reçu ce SMS plus tôt, j’ai peut-être sous-estimé ta dignité de catin. Cette erreur n’est plus réalisable maintenant, puisque ta dignité m’appartient, tout comme ta vie, tes plaisirs, tes hobbies... Néanmoins, je te félicite de ton courage. Tes remarques sont notées.


Nous nous verrons donc demain, tu signeras un contrat d’appartenance. De plus, je te donne quelques règles élémentaires :


Tu me vouvoies, tu ne dis plus oui ou non en ma présence, tu dois me consulter avant pour connaître la réponse que tu dois dire. Suivant la sincérité de tes actions, tu pourras gagner en autonomie. Tu auras plus de détails demain. Prévisible comme toujours, je te précise que tu n’as pas le droit de te faire du bien sans mon autorisation. En fait, tu n’as le droit de ne rien faire sans mon autorisation.


Je te conseille de te reposer, ta sincérité sera très vite testée. Nous verrons bien si tu es prête à m’appartenir.



Justine ne dormit presque pas de la nuit. Elle avait bizarrement hâte que tout ce manège commence. N’écoutant pas les premières consignes, elle se fit jouir 3 fois cette nuit-là.



Ce matin, Justine ne voulait pas mal commencer le premier jour du reste de sa vie. Elle s’habilla donc dans le même style que la veille. Jupe noire taille haute qui mettait ses hanches en valeur avec un chemisier blanc bien décolleté. Elle aimait ce look « secrétaire sexy.» Elle savait que ses collègues masculins aimaient ce look-là du fait des nombreux regards indiscrets posés sur ses formes et les femmes de la société lui faisaient bien comprendre leurs jalousies.


Elle occupait un poste polyvalent à dominante administrative. Elle venait en renfort des différentes équipes de la société et côtoyait donc beaucoup de monde. Un jour à la compta, le lendemain chez les RH... c’était son quotidien, et c’est l’irrégularité de ce poste qui lui plaisait le plus. Aussi, voir du monde, se sentir séduisante était très important pour elle, alors vraiment, ce disait-elle toujours, ce poste est fait pour moi !


Voilà 2 heures qu’elle travaillait, elle n’avait aucune nouvelle de notre inconnu. Son patron vint la voir pour lui demander d’assister à la formation de 11h00 sur la nouvelle technique de rédaction des pro forma avec le service facturation. Enfin, un service composé d’une seule personne ne peut pas être réellement appelé un service, si ? Car à la factu, il n’y avait que Geneviève. Une quinqua marquée par la vie, très ronde et ridée, ne sentant pas très bon et ce qui dérangeait le plus Justine était ses cheveux au carré toujours gras. Elle comprenait qu’elle devait y assister, car dans ses tâches polyvalentes, elle remplaçait Geneviève lors de ses absences.



Arriva l’heure de la formation, elle n’était vraiment pas ravie, tant bien qu’elle arriva 15 minutes en retard avec un café à la main. Elle resta bouche bée en voyant que le formateur qui n’était autre que son inconnu à qui elle venait de confier sa vie...

Diffuse en direct !
Regarder son live