Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 1 433 fois
  • 2 J'aime
  • 0 Commentaire

La vie de Rose

Chapitre 1

Divers

Rose d?Argis venait d?épouser Pierre de Tremmerie celui-ci issu comme elle de la grande bourgeoisie lui avait été imposé par ces parents aux termes d?un mariage arrangé. Pendant que la fête battait son plein, elle s?était éclipsée dans son boudoir afin de se refaire une beauté quand son regard fut attiré par sa silhouette dans un miroir, grande et élancée elle avait sur le visage un air enfantin et pensait avec réticence à cette nuit ou elle allait devoir subir pour la première fois les assauts d?un mâle en rut. Son éducation stricte et les recommandations de sa mère l?avaient toujours tenue éloignée des garçons qui selon elle n?en voulaient qu?à sa virginité et à son corps. En y pensant, elle soupira et de légères larmes coulèrent de ses yeux embrumés. Après un instant elle repris ses esprits et s?étant remaquillée, elle rejoignit les convives qui ne s?était pas aperçu de son absence. Vers dix heures du soir, elle dit au revoir à ces parents et accompagné de son mari, ils montèrent dans la voiture qui allait les emmener au domicile de celui-ci.


A peine arrivé, Pierre la conduisit à sa chambre et lui ordonna de se déshabiller. Elle s?exécuta et quand il vit sa toison pubienne il dit : Dès se soir il faudra faire disparaître toutes cette pilosité pas trop abondante. Elle allait rétorquer quand une gifle vint lui clore les lèvres. Il l?a pris dans ses bras et après l?avoir couchée sur le lit, il lui attacha bras et jambes aux quatre coins du lits et sorti de la pièce. Il revint avec une bâche plastique et un nécessaire a barbe, il glissa le plastique sous rose et après avoir mouillé le savon il étendit la mousse sur le pubis de celle-ci qui immobilisée dans ses liens se mit à crier, il là bâillonna et se remit au travail. Si tu bouges dit il je vais t?entailler la peau. La peur la paralysa tant elle se voyait mutilée a jamais. Il pris alors le rasoir et le promena délicatement sur le pubis et descendit vers ses lèvres vaginales qu?il étirait en les prenant entre le pouce et l?index. Quand il eu terminé, il la retourna et fini le travail par sa raie culière. Il lui ôta son bâillon la détacha et l?emmena devant une grande glace, c?est comme ça que je veux te voir dorénavant. Elle se regarda dans le miroir et vis les lèvres minuscules et imberbes qui cachaient son vagin encore vierge. Pendant ce temps, il avait replié la bâche et rangé le nécessaire a barbe, il ouvrit le lit pris Rose dans ses bras et la coucha avant de la couvrir et sortit de la pièce.


Le lendemain matin il vint la réveiller et après avoir pris leurs petits déjeuner, il lui intima l?ordre de se préparer à partir pour un certain temps mais de ne pas se charger de vêtements car à l?endroit ou ils se rendaient, ceux-ci n?était pas nécessaires. Après avoir rouler quelques heures Pierre stoppa la voiture devant les grilles d?une immense propriété dont on ne distinguait pas la demeure, là il remis une lettre au préposé qui après vérifications ouvrit les grilles pour permettre à la voiture de pénétrer dans le parc. A peine dans celui-ci Pierre dit à Rose : Ote tes dessous, slip et soutien gorge, ici tu n?en aura plus la nécessité. Eberluée elle obéit non sans protestations mais après se qu?elle avait vécu la veille elle compris que celles-ci seraient vaines. Cinq minutes plus tard Pierre s?arrêtât au pied d?un escalier qui donnait accès à un magnifique château. Un valet en tenue vint les chercher et les fit entrer dans un vaste hall garni de plantes vertes. Quelques instant plus tard, une jeune femme leurs demanda de la suivre, elle était vêtue si on peut appeler sa vêtue d?un voile transparent qui dissimulait a peine sa nudité Rose perplexe se demanda dans quel piège elle était tombée mais ses réflexions ne durèrent pas longtemps car ils furent introduit dans un très grand bureau lambrissé dont le sol était recouvert d?une épaisse moquette. Une femme d?une quarantaine d?année, les cheveux courts et noirs, au visage fin dans lequel brillait des yeux durs se trouvait derrière une table. A leurs entrées, elle se leva et vint saluer pierre qui visiblement la connaissait de longue date, voici donc ta femme, dit elle, et tu désires que nous la formions aux jeux de l?amour. Oui dit-il mais je voudrais qu?elle subisse en plus une ou deux modifications physiques. Ah et lesquelles dit moi demanda celle-ci. Un allongement des tétons, du clitoris, la pose d?anneaux sur ces trois organes et rendre son épilation pubienne définitive, cela est-il possible. Tout est possibles mais ça risque d?être douloureux. Pierre se dirigea vers la table et signa divers documents ainsi qu?un chèque destiné aux payement des modifications physiques de Rose et du séjours dans se bien étrange châteaux. Sur ce elle sonna une domestique qui vint chercher Rose pour la conduire à sa chambre. Elle demanda pourquoi son mari ne l?accompagnait pas et il lui fut répondu que pendant son initiation elle serait séparée de son mari mais que celui-ci saurait toujours ou la trouver. Elle fut conduite à sa chambre par une domestique qui a peine arrivée dans celle-ci, la déshabilla entièrement. Rose se rendit compte a ce moment que les bagages qu?elle avait emporté était resté dans la voiture, elle les demanda mais la domestique lui fit remarquer que sa seule tenue dans ce château serait le voile transparent que toutes elles portaient. Se disant qu?il valait mieux ça que rien, Rose revêtit son voile et se vit attaché au cou un collier de couleur blanc et malgré ces demande elle ne pu en connaître la signification. Ainsi vêtue et malgré sa gène elle parti visiter mais n?eut pas l?autorisation de sortir dans le parc. Dépitée elle se rendit donc à la salle à manger et après un excellent repas elle regagna sa chambre et s?endormit.


Au matin, à son réveil Rose était légèrement dans le brouillard et pensa que le verre d?eau qu?elle avait bu le soir avant de se coucher avait contenu du somnifère. Après son petit déjeuner, elle fut conduite par la domestique qui ne la quittait pas dans les sous sols et pénétra dans une salle d?un blanc immaculé qui ressemblait à une salle d?opérations, elle voulut s?enfuir mais quatre bras puissant la saisirent, la déshabillèrent et la conduisirent à la table d?opération qui trônait au milieu de la pièce, elle y fut attachée au moyen de large bandes de cuir qui lui enserraient le corps afin de l?immobiliser complètement, elle regarda autour d?elle et aperçu pour la première fois des hommes dans se château, ils étaient nu à part le string qui recouvrait leurs partie génitales, d?un masque qui leurs cachaient la figure et ils étaient chaussés de sandales attachées aux chevilles. Un troisième homme avec un tablier blanc s?approcha d?elle et prenant un de ses tétons entre le pouce et l?index commença à l?étirer pour en constater la texture puis se retournant, il parla à voix basse à son assistante qui se mit a préparer une mixture blanchâtre. Ayant choisi parmi ces instruments une pipette d?un bon centimètre de diamètre, il le posa sur le tétons droit de Rose et après avoir fait le vide au moyen d?une pompe et jugeant qu?il était à bonne grandeur, il se saisit de la seringue que lui tendait son assistante et piqua à la base du tétons. La précaution qu?avaient pris les deux hommes de la bâillonner s?avéra efficace, on ne l?entendit pas hurler sa douleur. Le docteur jugeant que le tétons droit était acceptable, il s?attaqua à l?autre qui subit le même sort. Ayant fini avec sa poitrine, celui-ci se pencha sur le pubis imberbe de la jeune femme et après quelques manipulation destiné à faire surgir le clitoris de sa protection , il le fit gonfler et durcir afin que celui-ci garde la taille d?un pénis d?enfant nouveau né. Rose fut détachée de ses liens et mise debout mais ses jambes trop faibles, elle faillit tomber et fut retenue par les deux hommes. La domestique lui donna à boire un verre contenant un liquide brun qui après quelques instants rendit ses forces à la jeune suppliciée. On lui remis son voile et en se regardant dans la glace qui tapissait un mur de la pièce, elle remarqua que ses tétons étaient maintenant érigé et qu?ils garderaient à jamais cette taille mais se qui la glaça fut de voir à travers son voile le clitoris pointé comme une petite bite en érection. Elle fut reconduite à sa chambre, et elle se posa mille questions auxquels elle ne pouvait répondre. Le reste de la journée se passa dans sa chambre. Pourquoi Pierre qui, elle en était sur l?aimait, lui faisait il subir cela ? Elle subit par la suite son traitement afin de rendre définitif son épilation pubienne et arriva le jour ou elle fut reconduite à la salle d?opération et là comme la première fois elle fut attachée et bâillonnée. Le médecin s?approcha d?elle une tige métallique effilée et pointue et après avoir saisi le tétons érigé, il piqua au milieu de celui-ci afin de créer un trou destiné a recevoir un anneau d?or qu?il scella définitivement au moyen d?une petite soudure, il procéda de même sur l?autre et s?attaqua au clitoris qui lui devait recevoir un traitement particulier, il s?agissait pour celui-ci de poser à sa base une bague qui l?étranglerait et qui une fois qu?il serait stimuleé empêcherait le sang qui allait le gorger de se retirer trop rapidement provoquant chez la jeune femme des orgasmes à répétitions. Elle fut détachée et reçu un collier jaune qui on le lui expliqua signifiait que son traitement de changement physique avait pris fin.


Ainsi parée, elle pu déambuler librement mais ne reçu l?autorisation de se promener dans le parc qu?accompagnée par sa domestique. Trois jours après qu?elle aies subit sa dernière opération la domestique la lava et la para d?un voile très spéciale qui laissait ses seins et son pubis libre de tout accès. On lui banda les yeux et elle fut conduite dans une grande salle et attachée à un piquet situé au centre de celle-ci. Elle compris au murmure de voix que celle-ci était occupée par une multitude d?individus. Les hommes vinrent admirer le travail et certain admiratif ne purent s?empêcher de tirer, qui sur un tétons, l?autre sur un des anneaux d?or mais quand l?un d?eux pris son clitoris entre le pouce et l?index et qu?il le titilla elle sentit dans son ventre comme le déferlement d?une lave brûlante, elle sentit son entre jambes se mouiller et elle jouit pour la première fois de sa vie et elle pensa : Et je suis encore vierge.

Rose ne le savait pas encore mais son initiation sexuelle allait commencer. Elle fut détachée et couchée sur une croix pouvant monter et descendre à l?instar des fauteuils de dentiste ou elle fut a nouveau attachée. Elle sentit alors la présence d?une personne qui vint prendre en bouche son clitoris gonflé par les précédent attouchements et se mettre à le sucer très délicatement, perdue dans ces pensée elle ne se rendit pas compte qu?une personne venait de prendre place entre ses jambes et qu?il avait posé son gland a l?orée du vagin encore vierge. Il la pénétra doucement et sentit la fine membrane de l?hymen lui barrer la route et après avoir fait un signe au suceur de continuer, il força légèrement sur la fine membrane qui céda et il s?engouffra jusqu’à la garde jusqu’à ce que son gland soi arrêter par le fond du vagin étroit de Rose. Celle-ci perçu la douleur mais le doux traitement accordé à son clitoris l?empêcha d?avoir mal. Petit à petit l?homme commença à aller et venir de plus en plus vite dans cet étroit fourreau qui se lubrifiait de plus en plus suite au traitement subi par le clitoris qui maintenant libérer venait s?écraser sur le pubis de l?homme qui faisait pénétrait Rose. Sentant une chaleur torride envahir la pointe de ces seins et s?accumuler dans son bas ventre Rose s?arque bouta et jouit au moment ou son partenaire ne pouvant plus se retenir laissa éclater sa jouissance dans un flot de sperme qui vint remplir son vagin. Un tonnerre d?applaudissement salua cette opération et Rose dont le clitoris avait encore gonflé parti pour une autre jouissance encore plus dévastatrice que la précédente et ne sentit pas qu?on la détachait pour la retourner fesses en l?air avant de la fixer à nouveau à la croix. Sa jouissance s?étant un peu calmée, elle sentit que l?homme avait repris place entre ces jambes et pensa que ainsi disposée elle présentait son anus en spectacle aux personnes présente dans la salle. Après peu de temps elle sentit un puis deux doigts envahir son vagin lubrifié par le sperme qui y avait été déposé, l?homme les doigts ainsi mouillés les sortait et allait lubrifier la fine rondelle et délicatement il les glissait dans l?étroit fourreau qui malgré elle s?élargissait et se distendait. Jugeant que celui-ci était assez souple, il présenta son gland a l?entrée de l?anus encore vierge et lentement pris possession de se territoire encore inexploré. L?homme une fois enfoncé jusqu’à la garde s?arrêta pour laisser a Rose le temps de s?habituer, elle ressenti une légère brûlure et une douleur vive mais le traitement que lui faisait subir le suceur de son clitoris qui avait repris son travail atténua grandement cette douleur et après quelques minutes, il pu aller et venir dans cette étroit conduit qui lentement se lubrifiait, il pu alors accélérer ses mouvements et rose que le suceurs avait maintenant abandonnée sentait les testicules cogner son clitoris, se qui provoqua chez elle une montée de la jouissance et sentant que Rose allait jouir, il accéléra la cadences et ils partirent tous deux dans une jouissance apocalyptique. Rose brisée par la fatigue et ses jouissances à répétition perdit la notion du temps et ne s?aperçu pas qu?on la détachait pour la reconduire à sa chambre.


A son réveil, elle sentit à ses cotés une présence et se retournant lentement elle vit Pierre qui la regardait les yeux brillant d?envie. Elle allait lui poser une question quand ses lèvres se posèrent sur les siennes et il l?embrassa très tendrement. Il lui dit alors que les questions seraient pour plus tard et très tendrement il commença à lui titiller les tétons de ses doigts et de sa langue pour lentement descendre vers son clitoris et son pubis imberbe. Rose sentant que le plaisir ressenti la veille montait en elle, demanda à son mari de lui faire l?amour et il purent ainsi arrivé tout deux à une jouissance magique. Ils restèrent encore quelques jours dans se que Rose appelait son enfer et il fut décidé de leur retour à leur domicile. Quelques semaines plus tard Rose constata son absence de règles et s?en confia à Pierre qui le soir même revint avec un test de grossesse qu?elle utilisa immédiatement et ils surent dès cet instant que Rose attendait leur premier enfant. Dans les mois qui suivirent Pierre trouva tous les moyens de satisfaire sa soif sexuelle et à terme Rose accoucha d?une fille qu?ils appelèrent Aurore.



MDJ


maitredejadix@hotmail.com

Diffuse en direct !
Regarder son live