Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 4 911 fois
  • 5 J'aime
  • 0 Commentaire

2 vierges

Chapitre 1

Avec plusieurs femmes
5
3

Ceci est une histoire vraie qui s’est passée l’été dernier. Je me présente tout d’abord, je m’appelle François et j’ai 19 ans.


Je louais un petit appartement avec un copain dans le sud de la france près de mer. Il été actuellement parti voir de la famille plus au sud à Perpignan et moi même je recevais une jeune cousine du nord de la france pour une semaine.


L’appartement se situant à côté hébergé une jeune fille qui s’était je dois dire fort attaché à moi. Un soir ou sa mère devait partir, elle me demande de garder sa fille qui s’appelle Marianne, elle est un petit peu grosse mais très jolie et une poitrine de rêve, j’accepte donc et lui dit de venir regarder la télé.


Nous regardons donc le film du soir sur la canapé, ma cousine, elle et moi. Puis viens la fin du film, j’ordonne à ma cousine d’aller se coucher, elle va alors se coucher dans notre petite chambre où l’on a étendu des matelas sur tout le sol, je la suppose en train d’enfiler sa chemise de nuit comme tout les soirs en ayant garder sa culotte et son soutien gorge qui ne sert pas à grand chose vu qu’elle n’a presque pas de poitrine, si je sais tout ça, c’est que la nuit quand elle dort je m’amuse à passer la main sous sa chemise de nuit et la ploter jusqu’ici je ne l’avais que masturber un peu et masser les seins mais c’est tout, dès qu’elle bougé j’arrêtai de peur qu’elle se réveille


Je reste donc avec ma jeune compagne Marianne qui dès ma cousine partie commence à se presser de façon très peu discrète contre moi, rassuré par ces intentions je me tourne vers elle et sans rien dire l’embrasse fortement puis je la fais passer sur mes genoux et la caresse dans le dos, puis mes mains plonge dans son short et je lui écarte les fesses, elle sursaute un peu mais me laisse faire, je devine qu’elle est vierge et aucune expérience sexuelle mais que je n’aurrai aucune rétention de sa part, tout en continuant à l’embrasser fougueusement je commence à attaquer le devant et tire son tee shirt qui révèle une lourde poitrine puis m’attaque au soutien gorge, ses gros seins tombe alors, j’abandonne sa bouche pour m’attaquer à ses seins où je prends bien mon pied, puis en continuant de sucer les nombreux cm? de sa poitrine enlève son short et sa petite culotte et remarque avec le plus grand bonheur qu’elle est épilée. Je décide de me désabiller un peu à mon tour, en enlevant mon caleçon ma queue vient se placer dans sa raie des fesses et reste bien sagement là je continue donc encore un peu à l’embrasser, ploter les fesses mais je me rends vite compte au durcicement de mon sexe qu’il va falloir passer à la phase 2.


L’appartement est très petit et le canapé n’a pas été prévu pour ce genre de situation, il va falloir bouger mais à part par terre, je ne vois pas où on peut aller...à part la chambre, allez tant pis pour la sainte ni touche de service, je lui dis qu’on va dans la chambre, elle me réponds qu’il y a ma cousine et je lui rétorque que je m’en fous...Nous nous levons donc doucement, tout les 2 nus se dirigeant vers la chambre, lumière éteinte ma cousine dort nous nous glissons doucement sur les matelas à côté d’elle.


Marianne avance à quattre patte sur les matelas dans la pénombre, je me dirige vers elle et je ne sais pas pourquoi mais la position de cette dernière me donne une envie de l’enculer, j’avance donc doucement derrière et l’arrête en posant mes mains sur ses hanches et m’avance pour la pénétrer de l’arrière mais elle se retourne et s’allonge, tant pis de toute façon sans préservatif c’est pas le pied, elle écarte doucement les jambes et je la pénétre très lentement pour bien profiter et aussi parcequ’elle n’a pas mouillé énormément vu que c’est sa première fois. Je suis à quattre patte au dessus d’elle puis m’allonge et trouve sa bouche et ses seins je commence mon mouvement de va et viens et elle commence à gémir de bonheur, on commence à transpirer, elle gémit de plus en plus fort, je suis crevé, je la fais pivoter pour qu’elle passe au dessus et la redresse, elle est tout d’abord asser maladroite puis prends ensuite ses marques et le mouvement devient plus coulant, un peu en avant et en arrière et aussi un léger mouvement qui la soulève et la remet en place, le mouvement s’accelère, elle se baisse et je suçe ses seins vraiment beaux, c’est là qu’elle commence à jouir et pousse des cris de jouissance qui ne me laisse plus aucun doute sur l’état de ma cousine qui fait semblant de rien bien sûr, je rêve qu’elle se lève, se déshabille et vienne nous rejoindre ... je tends un peu la main pour aller la caresser mes nous sommes trop loin et en plus elle s’écarte un peu ce qui démontre qu’elle ne dors pas. Il commence à faire très chaud et Marianne jouit une deuxième fois, je suis assez content. On entends un floc floc pas distingué mais qui indique bien qu’elle a jouie.


Je sens que je vais à mon tour jouir et la prends dans mes bras et la retourne afin de jouir au dessus, ce qui arrive : je sens au moins 5 à 7 sacades de sperme se déverser en elle, je transpire à grosses gouttes, je suis même trempé de sueur, je reste là complètement essouflé et me retire, un filet de sperme coule de sa chatte, je vois aussi un peu de sang partout, j’avais oublié la fameuse serviette blanche de précaution avec les vierges.


Je la dépose délicatement sur le côté et roule à sa gauche complètement crevé, elle l’est aussi puisqu’elle m’embrasse et s’endors presque immédiatement, je n’allais pas tarder à la suivre quand je vois ma cousine qui se lève discretement pour aller aux toilettes probablement. Je me lève et la suis, en effet elle va aux toilettes dans la salle de bain mais par bonheur elle ne ferme pas la porte, j’entre donc comme à l’habitude dans la salle de bain pour me laver les mains, elle ne proteste même plus, l’habitude ;)


Je lui demande inocement si on ne l’a pas réveillé, elle m’affirme que non, je m’approche alors doucement d’elle qui est en train de faire pipi et lui explique que j’étais désolé d’avoir fait l’amour à Marianne dans la chambre devant elle mais que pour me faire pardonner je voulais bien lui faire aussi l’amour, excuse bidon mais je ne savais pas quoi sortir pour ne pas avoir de refus catégorique, elle ne réponds rien ce que je prends pour un bon signe, elle fait toujours pipi, je la soulève pour qu’elle se lève et lui dis de continuer à faire pipi, j’aperçois alors une boite de préservatifs dans les étagères, mon envie de toute à l’heure me reprends, je la retourne et lui place les bras contre le mur, elle fait toujours pipi, je sors un préservatif et l’enfile vite fait sur ma queue de nouveau bandante, je lui fait écarter les jambes et lui dis mes intentions au même moment ou je place ma queue sur son anus, ce qui a pour effet de dévier son jet d’urine dans ma direction, Je tente de la sodomiser donc mais visiblement elle n’apprécie pas trop ou elle est choqué au point de ne rien dire.


Enfin elle finis par arrêter de pisser, je fais 2 ou 3 mouvement de va et je découvre que ce n’est pas si dure que ça la sodomie, je ne sais pas si c’est le fait que son anus soit large ou mon sexe pas très grand. Je lui demande si elle aime ça, elle réponds que non, elle me dit d’arrêter, et je ne sais pas pourquoi je continue de plus belle, elle me dit arrête, s’il te plait, françois non, j’éprouve du plaisir à ce que l’on me dise non, je découvre un nouveau fantasme je lui masse les fesses, elle finis par tenter de se retirer, n’y arrive pas, serre les fesses et se redresse pour que je ne puisse pas continuer, je m’excuse alors, elle me dis qu’elle veut arrêter, ça m’exite encore plus je ne sais pas pourquoi, je la pousse contre la lavabo, tire sa chemise de nuit, pousse sa culotte restée sur les genoux et lui explique que j’ai une terrible envie d’elle, je la supplie, de ne pas refuser, j’agis avec de plus en plus de fougue, elle ne proteste pas mais me décourage ce qui m’exite encore plus, je ne pense pas qu’elle le fasse exprès elle ne réagit plus et moi j’aime ça, je la penètre, je n’en peut plus, je lui dis de me repousser, de me jeter ce qu’elle tente de faire et qui m’exite encore plus, elle s’agitte comme un pantin sous me coups, elle est pliée en deux les fesses sur le lavabo et le corps allongé dessus, je me cranponne à ses reins et poursuis mon mouvement de va et viens, je sors quasiment à chaque fois mon sexe, je me penche sur elle pour sucer sa petite poitrine, je continue de lui faire l’amour mais cette fois je sors carrément ma queue à chaque mouvement et finalement, j’éjacule alors que je suis sorti, de long jets de sperme viennent se répendre sur son corps, je finis enfin, l’embrasse sur la bouche et la remercie, lui caresse un peu la joue. Je nettoie un peu mon sexe, elle se nettoie le ventre puis je lui demande de me sucer, je suis encore exité ce qui n’est pas courant au bout de 2 fois...elle commence donc par me sucer, ma queue se redresse à nouveau, elle n’est pas très doué mais je ne lui en veut pas, j’apprécie ce petit plaisir à sa juste valeur mais visiblement je n’éjaculerai plus cette nuit, puis lui dit d’aller se coucher, je la suis quelques minutes plus tard, venant me blottir contre Marianne.

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder