Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 7 613 fois
  • 146 J'aime
  • 5 Commentaires

Le village des amazones

Chapitre 1

Un divorce libérateur

Hétéro

En ce jour de juillet, Julia roule sur l’autoroute au volant de son camping-car. Il fait un temps superbe, elle est libre bref tout va bien. 

Comme elle semble loin la vie morne qu’elle menait encore 6 mois avant. Cette belle femme brune de 35 ans était alors mariée à un chef d’entreprise catholique pratiquant. Mariage de raison pour Julia qui voulait être à l’abri du besoin. Certes de ce point de vue c’était une réussite (l’entreprise de son mari était florissante) mais à quel prix! Robert, son mari était d’une platitude infinie, piètre amant et jaloux de surcroît. Julia était cantonnée aux tâches ménagères...

Mais un jour, sa vie bascula. Elle faisait les courses dans le centre ville. En sortant du boucher, elle avisa Robert, attablé à une table de café à côté d’une jeune bimbo blonde, un peu vulgaire. Quelle ne fut sa stupéfaction lorsqu’elle vit son mari et elle s’embrasser à pleine bouche! Abasourdie, elle eut quand même le réflexe de prendre des photos avec son smartphone. "Quel culot!" se dit-elle. Lui, si dévot et si jaloux se tapait une jeune poufiasse! Elle était bien décidée à profiter de la situation...

Le soir, Robert rentre et, comme d’habitude lui pose des questions sur ce qu’elle a fait de sa journée.

-Mais comme d’habitude mon chéri: les courses, le ménage, la vaisselle tout ça...Et toi mon amour qu’a tu fait?

Son air faussement enjoué étonnait son mari. Il répondit évasivement:

-Oh boulot boulot, je suis débordé en ce moment!

-Oui des dossiers importants je suppose?

-Ben oui pourquoi?

-Comme celui-ci par exemple?

Elle lui montrait la photo sur son smartphone.

-Heu...je...

-Elle suce bien?

-Oh je t’en prie ne sois pas vulgaire!

-Ah ah voilà bien le père la pudeur! Monsieur qui va à l’église tous les dimanches s’envoie en l’air avec une pétasse!

-Ah ça suffit!

-Oh non ça ne suffit pas, ça ne se passera pas comme ça!

-Que veux tu?

-Primo, le divorce. Deuxio une pension alimentaire de 5 000€. Tertio, tu me laisses la villa et un pécule de 50 000€.

-Non mais ça va pas non?


Mais Julia n’en avait pas démordu et avait obtenu tout ce qu’elle avait demandé. Elle était enfin libre et comptait bien en profiter. Jusque là, cette femme très convoitée repoussait toutes les avances de ces messieurs, il n’en était plus question.

Ca avait commencé, juste après le jugement rendu avec l’avocat qui lui faisait une cour discrète. Elle lui avait cédé dans son bureau...


Dès lors, elle laissait libre cours à ses fantasmes et collectionnait les amants (et de temps à autres des maîtresses...). Un beau jour, en surfant sur le net, elle tomba sur un site: "Le village des amazones" avec comme sous-titre: "Le village où les femmes ont le pouvoir!" Pas d’autre chose à part la localisation du village en Ardèche.

Elle était curieuse de savoir que c’était et avait donc décidé de faire le voyage...

La voilà donc sur l’autoroute par cette chaude journée estivale. La jauge de carburant étant au plus bas, Julia s’arrête à une station et fait le plein. Elle va payer à la caisse. En sortant, un jeune homme lesté d’un sac à dos volumineux l’accoste.

-Bonjour Madame, vous n’allez pas vers Lyon par hasard?

-Si, jeune homme, j’y passe. 

-Vous pourriez m’emmener?

-Mais bien sûr! Mets ton sac à l’arrière.

L’empressement de Julia s’explique par le charme du jeune homme. Des cheveux bouclés blonds, un regard bleu intense, un corps de sportif...

Le camping car redémarre.

-C’est très gentil à vous de me prendre Madame!

-Oh ce n’est rien mais appelle moi Julia et on se dit tu Ok?

-Ok! Moi c’est Alexis

-Enchantée Alexis! Tu as quel âge?

-19 ans...

-Et tu vas faire quoi à Lyon?

-Je rejoins ma copine. Ses parents ont loué dans le coin.

Julia jette des coups d’œil au jeune homme. Il est vraiment séduisant dans son marcel et son short long. La sueur sur son visage et sa barbe de deux jours renforcent le côté viril. De son côté Alexis apprécie les rondeurs de la conductrice bien mise en valeur par un short moulant et une chemise bien décolletée nouée en dessous des seins. Alexis reprend la parole:

-Par contre, pour partager les frais de route, je ne suis pas très en fonds...

-Oh mais je ne demande rien!

Elle juge que le moment est venu de passer à l’attaque!

-Et puis, un beau jeune homme comme toi peut payer autrement qu’avec de l’argent...

Alexis saisit immédiatement l’allusion et sourit. Julia poursuit ses avances et pose sa main sur la braguette enflée du jeune homme. Celui-ci ne fait rien pour se dégager. Au contraire, il plaisante:

-Tu t’es trompée, ce n’est pas le levier de vitesse!

-Oups je suis étourdie!

Néanmoins, elle ne retire pas sa main et palpe la bosse qui grandit de plus en plus.

-Elle a de la chance ta copine! Tu devrais te mettre à l’aise...

Alexis s’exécute et sort sa bite qui est de bonne taille bien bandée et bien décalottée.

-Mhh oui, elle a vraiment de la chance!

De son côté, elle dénoue sa chemise qui s’ouvre sur sa grosse paire de seins. Alexis y porte sa main et caresse les deux melons bien fermes. Julia se laisse faire.

-Je crois qu’il serait prudent de trouver un coin tranquille murmure la belle brune.

Elle sort de l’autoroute et se dirige vers un bois. Elle s’engage dans un chemin forestier et se gare dans une clairière isolée. Elle coupe le moteur, serre le frein à main et aussitôt suce la bite d’Alexis. Après quelques allers et retours, elle contemple son œuvre avec satisfaction.

-Mhh quelle trique dis donc!

-T’as tout fait pour! Tu pompes bien dis donc!

-J’aime ça! Descendons...

Elle descend du véhicule et se dévêt complètement. Alexis fait de même. Elle s’appuie sur le capot du camping car et écarte les jambes.

-Baise-moi! dit-elle simplement.

Malgré son jeune âge, Alexis sait y faire. Il pénètre sa partenaire avec vigueur en caressant ses gros seins par derrière. Julia couine de plaisir.

-Oui! oui! elle est bonne ta grosse pine!

-Tiens! tiens salope!

-Oui encore! oh! je vais jouir! 

Alexis accélère encore.

-Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!!! Putain que c’est bon!

-T’en veux encore?

-Oh oui, tu vas prendre mon cul hein?

-Mhh t’es une vraie pute toi!

-Oui je suis une pute!

Elle se met à quatre pattes.

-Allez viens! encule moi salaud!

Le gros pieu bien raide ramone le cul de la belle brune. Le garçon est endurant. Il se retient de jouir trop vite et procure un deuxième orgasme à Julia.

-Oh là là! T’es un bon coup toi!

-A mon tour de jouir, tu le veux où mon foutre?

-Sur mes seins!

A genoux, elle enserre le membre entre ses deux nichons et le branle énergiquement. Le résultat ne se fait pas attendre et Alexis éjacule abondamment sur la poitrine de Julia...


Un quart d’heure après, les deux amants lavés(dans le coin douche du véhicule) et rhabillés reprennent la route. Revenus sur l’autoroute, Julia reprend la parole:

-Oui elle a vraiment de la chance ta copine...

Diffuse en direct !
Regarder son live