Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 5 211 fois
  • 116 J'aime
  • 2 Commentaires

Le village des amazones

Chapitre 2

Laurence la belle rouquine

Lesbienne

Le soir est tombé depuis un moment quand Julia arrive à proximité du village. Hélas, le GPS du camping-car semble ignorer ce lieu. De guerre lasse, elle se gare près d’une petite rivière pour y passer la nuit. La journée a été éprouvante: la conduite toute la journée et les bons moments passés avec l’autostoppeur Alexis. Avant de le déposer à Lyon, ils ont remis le couvert à l’intérieur du camping car.

Après une brève collation, la belle brune s’endort profondément...

Il est plus de dix heures lorsqu’elle se réveille. Le soleil tape déjà fort. Heureusement, la petite rivière apporte de la fraîcheur. Julia décide de s’y baigner et, le coin étant absolument désert, elle se dévêt complètement. Elle prend un grand bain dans l’eau fraîche. Cela achève de la requinquer.

Elle sort de l’eau se sèche et enfile un mini short bien moulant et un top qui épouse parfaitement ses formes. Elle est en train de savourer son café quand elle entend:

-Bonjour!

Elle lève les yeux. Une jeune femme la regarde. C’est une belle rousse aux yeux verts, vêtue d’une robe blanche légère. Elle semble avoir trente ans environ. Julia répond:

-Bonjour! Je ne vous avais pas entendu arriver...Vous voulez un café?

-Pourquoi pas...

Elle s’assied par terre. Julia lui tend un mug.

-Vous passez des vacances par ici?

-Ben je suis un peu perdue, je cherche le village des Amazones.

-Ah mais c’est à trois kilomètres d’ici, en haut de la côte.

-Tu y habites? Oh ça t’embête pas si on se tutoie?

-Non du tout! Moi c’est Laurence au fait et toi?

-Moi c’est Julia.

-Pour répondre à ta question , oui j’y habite et depuis le début.

-Mais alors c’est quoi ce village?

-Je vais te raconter...

Il y a six ans, on était un groupe d’une dizaine de copines. On en avait marre de la société patriarcale. On a décidé de récupérer ce village abandonné et d’y habiter. Petit à petit, la population s’est étoffée. Des femmes, des hommes, on est une centaine maintenant.

La particularité de ce village c’est qu’il est à l’inverse du reste de la société. Ici les hommes s’occupent des tâches ménagères, de traire les vaches et les chèvres. Les femmes commandent, occupent les postes de responsabilité. C’est elles aussi qui picolent au bistro, mettent les mains aux fesses des mecs et aussi se bastonnent. Comme les mecs ailleurs quoi!

-C’est une expérience fascinante! J’ai envie de passer un petit moment ici...

-Oui mais hélas, depuis deux ans, l’ambiance n’est plus la même...

-Ah bon?

-Oui. C’est à ce moment que s’est installée au village une certaine Audrey. Depuis ce temps, avec ses deux copines elles font régner un sale climat. C’est elles qui font la loi.

-Ben il y pas moyen de les remettre à leur place?

-Personne n’ose...Elles sont redoutables!

-Bon ben j’ai quand même envie de rester un peu. De toute manière avec mon camping-car, je suis autonome.

Laurence la regarde en souriant.

-Je suis vachement contente que tu restes...

-Eh ben c’est gentil ça...

-En fait, ça fait un moment que j’étais là. Je t’ai vu te baigner, tu as un corps de rêve...

-Tu serais pas en train de me draguer par hasard?

-Eh bien disons que si tu disais oui, je ne dirais pas non...

-Bon je dois t’avouer que ma longueur d’onde c’est plutôt la bite mais je fais des exceptions...Surtout pour une jolie rousse...

-Moi c’est l’inverse, c’est la bite qui est l’exception...

-Ben on pourrait trouver un terrain d’entente...

Les deux femmes se sont rapprochées. Leurs bouches sont à quelques centimètres l’une de l’autre. Laurence murmure:

-Je raffole des gros nibards...

-Les miens sont à ta disposition!

Un premier baiser chaste unit les deux bouches, suivi de plusieurs autres. Très vite, ce sont les langues qui se mêlent tandis que les mains de la rouquine se faufilent en dessous du top pour masser les deux masses de chair. Julia n’est pas en reste: elle caresse la chatte de Laurence à travers le string. Elles se déshabillent mutuellement tout en se roulant une pelle. Les voilà toutes les deux à poil. Laurence est réellement bien foutue elle aussi. Un corps svelte avec des seins pas très volumineux mais de bonne taille quand même et bien fermes. Ses jolies tétons pointent bien trahissant une excitation bien réelle. Un joli fessier bien musclé et une mignonne chatte avec une toison rousse bien taillée.

-Mhh t’es une vraie rousse!

Julia se baisse pour déguster la foufoune déjà bien trempée. Sa langue lèche le clito avant de s’insinuer entre les lèvres charnues. Laurence la regarde faire en se massant les seins. Après quelques minutes de cunni, Julia embrasse de nouveau sa partenaire avant que celle-ci ne lui rende la pareille en la faisant gémir de plaisir...

Les voilà maintenant tête bêche pour un 69 torride. Elles jouissent en même temps...

Elles reviennent peu à peu à elles, se roulent de nouveau une pelle en se caressant. Julia demande:

-Ca t’a plu?

-Enormément! J’ai encore envie...

-Moi aussi!

Alors elles se placent chatte contre chatte. Les deux toisons se frottent l’une sur l’autre. Elles se regardent, les yeux mi clos et se pelotent mutuellement. Cette séance de tribadisme dure de longues minutes et les orgasmes se succèdent...

C’est maintenant l’heure de se laver ce qu’elles font dans la rivière. Il est midi passé.

-Il fait faim! s’écrie joyeusement Julia.

-Oui moi aussi ça creuse hein? Allons au village, on peut manger au café.

Elles se rhabillent et grimpent dans le camion. Julia dit:

-C’était super mais comme je l’ai déjà dit, je préfère les hommes...

-Oh oui je comprends mais quand t’as une envie de gigot à l’ail, tu penses à moi?

-Evidemment...

Diffuse en direct !
Regarder son live