Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Publié le
  • Lue 20 555 fois
  • 153 J'aime
  • 9 Commentaires

Virginie enceinte et en manque...

Chapitre 2

Zoophilie

En résumé, les deux chiens sont occupés avec nous, mais, je ne veux plus continuer !


       - Je ne veux pas Magali, j’arrête !


Virginie écartent les deux chiens, Magali les mets dehors.


       - Virginie, tu aimes bien, pourquoi ne pas continuer ?

       - Oui, je sais, mais, cela va trop loin.


Magali est déçue je le vois...


        -  Écoute Magali, tu peux revenir une autre fois, j’ai aimé notre corps à corps.

       - Oui, d’accord.

       - Marc, revient bientôt, alors...


Magali, partie, je suis seule avec mes deux chiens, je pense à mon copain, je me masturbe...

Il me manque mon Marc.

La journée se passe, ma maman me rend visite.


       - Bonjour ma fille, tu vas bien ?

       - Oui maman.

       - Tu as l’air en forme.

       - Oui maman, je le suis.


Ma maman est un peu une confidente pour moi, je lui raconte presque toute ma vie..

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


       - Viens maman, j’ai du café pour nous.

       - Super, je veux bien une tasse.


Ma maman est une femme de quarante ans, en forme elle aussi, petite femme qui physiquement est au top.

Poitrine volumineuse, cul de déesse, les hommes se retournent sur elle dans la rue.


        - Je vais te poser une question maman, lorsque tu étais enceinte, tu avais vraiment beaucoup envie de sexe ?

       - Non pas plus qu’avant ma grossesse.

       - Je ne suis pas normale, j’en ai envie tout le temps...

       - Ah bon!

       - Oui maman.

       - Et Marc, n’est pas très sexe.

       - Oh ma pauvre..

       - Viens si tu veux, nous allons nous promener avec les chiens, ils ont besoins de se dégourdir les pattes.

       - Oui, si tu veux, comme cela, nous pourrons continuer notre conversation.


Maman est déjà prête, je vais me changer et puis, je prends les deux chiens.

Je suis vêtue d’un short, un chemisier décolleté, oui, maintenant que mes seins sont plus volumineux, je ne me gêne pas.

La promenade commence dans les chemins de campagne.

  

       - Tu as deux chiens adorables Virginie.

       - Oui maman, ils sont beaux et trop gentils.


Le chien que je promène à de temps en temps une érection.


       - Brutus, tu es vraiment un cochon de me renifler ainsi mon entrejambe.

       - Je vois qu’il aime bien sa maîtresse, Virginie.

       - Oui, depuis que je suis enceinte il est comme cela avec moi...


Je parle avec ma mère de mes obsessions sexuelles, elle me dit qu’elle aussi, maintenant seule, sans compagnon, son minou lui fais des siennes, mon papa est parti avec une plus jeune, quasiment de mon âge d’ailleurs..


Au bout d’un chemin, dans une prairie se trouve un étalon, nous le croisons, les chiens sont toujours aussi gentils.

Il se fait caresser par nous, au loin se trouve un autre cheval, il vient vers nous.

L’étalon a un commencement d’érection, sous nos carresses peut-être ?

Non, l’autre cheval est une jument, elle vient près de l’étalon le cul vers lui, il ne faut pas deux minutes pour que le mâle saute sur le dos de la jument...

Il n’a pas facile de rentrer sa queue gigantesque dans sa femelle.


     - Virginie tu peux tenir mon toutou, je vais lui donner un coup de main.

     - Maman, non, c’est dangereux.


Elle s’exécute, passe la clôture et met le pénis de l’étalon dans le sexe de la jument.

Elle revient vers moi.

Moi, je suis toute excitée par le spectacle, il monte sa femelle avec une telle fougue, son long pénis rentre à fond dans la jument, quel spectacle !!


     - Maman, je me vois bien à la place de la jument.

     - Mais enfin Virginie !!


Nous continuons notre promenade, je prends un raccourci pour revenir à notre maison, j’ai une envie folle de me toucher...


       - Maman, je vais me changer, tu peux nous préparer un café.

      - Oui chérie.


Je monte vers ma chambre, mon envie de me branler est trop forte..

Je me déshabille et commence à me pincer les bouts de seins, j’ai ma langue en feu, je me lèche un téton puis l’autre, ma cyprine coule, je m’attaque à mon bouton d’amour, je suis toujours en pleine excitation du spectacle des deux chevaux...

Je suis à présent à quatre pattes, un doigt dans mon cul, puis deux, j’ai envie de me faire enculer par une grosse bite, hummmmm...

J’ai un orgasme, puis un deuxième, certainement que ma maman m’a entendue, car, je l’entends qui monte l’escalier...

     

      - Virginie, tu viens ?

      - J’arrive ma petite maman.


Je m’habille en quatrième vitesse et descend, ma maman aussi.


     - Maman, il faut que je te dises, dans ma chambre, je viens de prendre du plaisir.

     - Te masturber ?

     - Oui maman !


Depuis toute petite, je parle de tout, pas de tabou avec maman.


      - Tu as vu tantôt avec l’étalon, sa bite quelle dimension...

      - Virginie elle est aussi bien dure, crois-moi...

      - Rien que de parler de son sexe, j’ai encore envie...

      - Je vais te montrer maman, ma nouvelle pratique sexuelle.

      - Mais enfin Virginie !!

      - Fais-moi confiance.


Je vais chercher Brutus et maman reste dans la maison.

Il est en érection, sans doute la cyprine de sa maîtresse qui coule dans son string..


     - Que fais-tu avec Brutus ?

     - Tu vas voir maman.


Je me déshabille et commence à branler Brutus, il aime, son pénis est sorti de son fourreau et est de plus en plus dur...


     - Virginie, tu, tu es folle !!!

     - Viens maman, je vais te déshabiller.


Je ne sais pas pourquoi, mais, elle me laisse faire, sans réaction, elle est vraiment choquée je crois.

Son corps est magnifique, Brutus viens sentir l’entrejambe de maman, il commence à la lécher.


    - Maman, je ne sais pas ce qu’il m’arrive, mais, je vais te faire l’amour !

    - Virginie !!!

    - Brutus lèche ta foufoune et moi, je vais te téter les seins, hummmmm.

    - Ooh Virginie, je suis en manque, vous me faites devenir folle...

    - Continue Brutus, toi aussi ma fille, hummmmm, c’est bon, oui, oui..

    - Maman, cela fait longtemps que je me masturbe en pensant à toi, déjà petite fille, mais, Marc que fais-tu là ???


La suite au prochain chapitre si vous le voulez ?

Diffuse en direct !
Regarder son live