Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 71 065 fois
  • 226 J'aime
  • 7 Commentaires

Visite chez la gynéco

Chapitre 1

Lesbienne

 Chez la gyneco


Je me prénomme Louise, j’ai 30 ans. Je suis secrétaire dans un cabinet d’avocate.

Célibataire, j’ai eu une liaison amoureuse pendant 5ans avec un garçon il y a 10 ans et notre séparation m’a énormément affectée à telle enseigne que je suis très distante avec les hommes.

Je satisfais ma libido par la masturbation solitaire ce qui m’a amenée à m’équiper de sextoys de toute nature.

Même si c’est un peu présomptueux, je trouve que j’ai un joli corps 65 Kg pour 1,71 m et une poitrine très ferme de 85 D. Je suis très touffue de la chatte, je n’aime pas ces chattes lisses comme on en voit dans les films, cela ne me semble pas naturel. Jaime bien m’habiller très sexy pour mettre mon corps en valeur et ma patronne avocate n’y voit pas d’inconvénient.



Aujourd’hui, c’est ma visite annuelle chez le gynéco. Je devrais dire chez « la » gynéco car c’est une femme qui a pris la succession de mon ancien praticien.


Arrivée au cabinet, c’est une infirmière qui m’accueille en blouse blanche.


« Bonjour madame Blény Louise Blény c’est bien cela ? »

« Oui c’est bien moi »

Le docteur Claire Mondon a dû s’absenter, elle m’a demandé de commencer la consultation avant son retour. C’est elle qui vous fera le frottis.

Déshabillez-vous et installez-vous sur la table de consultation. Je vais pratiquer un toucher vaginal, rectal et la palpation des seins. Vous avez l’habitude ?

« Oui bien sûr comme à chaque visite annuelle »


Je me déshabille en gardant mes bas attachés au porte-jarretelles de mon body, j’enlève mon string et m’installe sur la table, jambes écartées, les pieds dans les étriers.


Pendant que l’infirmière mets ses gants, je remarque sa blouse légèrement ouverte sur ses cuisses et sa poitrine laissant apparaître pour elle aussi un charmant porte-jarretelle noir et rose soutenant des basses résilles noires et un soutien-gorge en dentelle de la même couleur. Je trouve cela très excitant.


« Vous avez un beau corps madame Blény et votre parure est très jolie »

« Merci vous êtes très aimable »

« Vous pouvez m’appeler Chantal. Toutes les clientes m’appellent par mon prénom »

« Volontiers Chantal » 

« Je vais commencer par l’exploration vaginale. Détendez-vous »


Mon infirmière commence donc avec quelques petites tapes sur mon pubis et de légers mouvements circulaires autour de ma fente. Je trouve que ces mouvements ressemblent plutôt à des caresses. En écartant bien mes lèvres Chantal me précise : « c est le docteur qui vous mettra le speculum pour le frottis »

Les caresses se font plus insistantes en particulier sur mon clito.


« Ça va madame Blény ? je ne vous fais pas mal ? »

« Non, ce n’est pas désagréable du tout »


Un doigt puis deux s’engouffrent dans ma chatte et dans un mouvement de va et vient me donnent la sensation d’une masturbation. C’est tellement excitant que je me sens mouiller.


« Oh madame, vous venez de mouiller. Je ne vous ai pas fait mal ? »

« Non c’était plutôt agréable »


« Bon, maintenant, un toucher rectal »


Chantal abandonne lentement et délicatement ma chatte non sans insister sur mon clito ce qui me fait gémir de plaisir.

Après avoir bien lubrifié mon anus un doigt pénètre facilement et ma jouissance reprends, ma respiration s’accentue.


« Vous êtes bien ouverte, je peux aller plus loin avec deux puis trois doigts. Vous voulez ? j’ai l’impression que vous y prenez du plaisir »

« C’est vrai, vous êtes si douce … oh je vais jouir »

« Ah non, il ne faut pas jouir, vous n’êtes pas venu pour cela »

« C’est si bon que je n’arrive pas à me contrôler et j’ai l’impression que vous aussi y prenez du plaisir. Vous aimez les femmes ? »

« Oui je les préfère aux hommes, elles sont plus sensuelles »

« On dit que les infirmières sont nues sous leur blouse parce qu’elles sont salopes » 

« Ah je ne sais pas mais c’est surtout pour une question d’hygiène »

« Je peux voir ? »

« Oui si vous voulez »


J’écarte sa blouse déjà peu boutonnée et caresse son entrecuisse. Sa culotte est déjà toute mouillée

Chantal se penche sur moi et m’administre avec fougue un baiser sur la bouche. Nos langues s’entrelacent, son soutien-gorge frôle le mien et elle sort un sein de mon body pour me le caresser et mordiller mon téton que je sens durcir.


Très excitée, je lui demande :

« Viens sur moi, suce-moi tu m’as fait envie dès que je t’ai vu en apercevant tes bas, ton porte-jarretelles et ton soutien-gorge tendu par tes seins. J’ai envie que tu me fasses jouir avec ta langue.

Nous sommes en position de 69 quand la porte s’ouvre. C’est le docteur !


« He bien Chantal, vous auriez pu m’attendre ! »


Je suis sidérée par ces mots qui trahissent une complicité.


L’infirmière se relève, met de l’ordre dans sa blouse et s’approche de la docteresse.


« Elle était si excitante que je n’ai pu m’empêcher. Elle m’a l’air très salope, je vous la laisse mais je n’ai pas eu mon compte »

« Non, reste là. Attendez-moi je vais me changer »


En passant près de moi, le docteur Claire me caresse les jambes et dépose sa bouche sur la toison de ma chatte.


« Madame Blény, Louise je crois ? j’ai envie de jouir avec vous » « Je reviens »


Chantal est debout à côté de moi et se masturbe énergiquement ce qui me donne envie et après quelques instants, nous partons chacune dans un premier orgasme que nous n’avions pas pu avoir avant l’arrivée du docteur


Quand la ginéco réapparait, Elle est nue juste avec des bas gainant des jambes au galbe parfait et offrant une splendide poitrine rehaussée par un brin de soutien-gorge

A la ceinture elle arbore fièrement un gode à faire pâlir un Sénégalais et s’avance vers nous.


« Maintenant je vais vous baiser toutes les deux mes chéries »


« Oh oui j’ai trop envie ! » s’exclame Chantal.

« Je vais commencer par Louise »


A ces mots je sens que ma chatte devient trempe, j’ai envoyé un jet de cyprine sur le drap de la table d’auscultation.


« Je vois que tu as vraiment envie Louise »

« Oui je suis prête mais après le toucher rectal de Chantal, je préférerais me faire enculer »

« OK, je vais te défoncer le cul descend de la table et viens par terre, tu vas voir comme c’est jouissif »


En position, je sens le gode chercher l’entrée de mon anus et délicatement, Claire me pénètre en plusieurs va et vient.


« Oui, baise moi, plus fort, profond je sens que je vais jouir. Je n’ai jamais joui du cul il paraît que c’est merveilleux. »


Pendant que Claire me baise, Chantal s’est approchée et me présente sa chatte.


« Bouffe moi, met ta langue dans mon con et fait moi jouir. »


Ses poils sont trempes et je me délecte du nectar quelle envoie comme une femme fontaine


Dans un enchainement endiablé, nos corps se raidissent et nous explosons toutes les trois, même Claire dans un violent orgasme qui nous fait crier de plaisir.


Exténuées, nous nous reposons étendues par terre quand le téléphone retentit.

C’est Chantal qui répond. A sa mimique, je vois que la partie est terminée. Effectivement, on demande la ginéco d’urgence au bloc. Claire va se rhabiller et nous laisse en nous embrassant.


« Nous recommencerons, c’était trop bon, il faut qu’il y ait une suite »

D’un commun accord, Chantal et moi nous nous séparons après avoir rempli les formalités administratives et me rappelle qu’il faudra revenir pour le frottis.

Diffuse en direct !
Regarder son live