Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 60 273 fois
  • 313 J'aime
  • 9 Commentaires

Visite de ma nièce

Chapitre 1

Inceste

Nous sommes partis pour les vacances à notre maison de campagne. Au bout d’une semaine ma femme et ma plus jeune fille ont décidé de partir voir de la famille à Lyon et d’y rester deux jours. En échange ma nièce par alliance de 19 ans est venue chez nous pour profiter de la piscine. Je reste donc avec ma plus grande, Anna, et Clara, belle brune, bien proportionnée. Après avoir soupé, on décide tranquillement de mettre un bon film. Anna qui avait une migraine décide d’aller se coucher tôt. Ça lui arrive de temps en temps. Clara s’est mise en pyjama, enfin un long t-shirt qui lui arrive à mi-cuisses. Nous sommes sur le divan... chacun à une extrémité. Ma nièce me demande mon téléphone pour jouer un peu, le sien est en charge. Je regarde le film, quand je me souviens de sextos accompagnés de photos assez chaudes envoyées par une jeune collègue assez cochonne. Pourvu que Clara ne tombe pas dessus... Après 20 minutes sur mon téléphone, elle lève la tête et me regarde.


— Tonton, je peux te poser une question ?

— Oui Clara.

— C’est gênant, mais c’est qui les photos de la fille que tu as dans ton téléphone.

— Rien, je les ai téléchargées sur un site porno.

— Ah ouais, pourtant la fille a l’air de bien te connaître.

— Ouh là c’est une histoire ancienne.

— Une histoire d’il y a quatre jours.


Me voilà pris au piège.


— Écoute ça s’est passé une seule fois. Mais c’est fini. Ne dis rien à ta tante. En plus elle est devenue trop "sage"... on ne fait presque plus rien ensemble. Désolé de te dire ça ma nièce.

— Tonton, je comprends. Je suis désolée que vous en soyez là.


Elle me rend mon téléphone et pose ses pieds sur mes cuisses. Et nous regardons le film. Elle bouge ses pieds, et frôle mon entrejambe, le fait-elle exprès ? Je décide de prendre ses pieds et de lui faire un petit massage. Elle semble apprécier.


— Merci mon tonton, c’est vraiment bon. Tu peux me faire aussi les mollets ?

— Oui ma belle.


Je soulève un peu plus haut sa jambe droite pour accéder à son mollet. Sa jambe gauche est encore sur ma cuisse. Je la regarde, pour voir si elle apprécie, elle a les yeux fermés. Et redescendant mon regard, je croise son entrejambe. Elle a le t-shirt relevé au plus haut de ses cuisses et j’aperçois sa culotte blanche. Elle dessine très bien son bas-ventre. Je repose sa jambe sur moi et continue à la masser. Je pense qu’elle sent que je commence à avoir une érection... car elle a sa jambe pile sur ma bosse. Je remonte ma main le long de sa cuisse, pour redescendre jusqu’à son pied... j’en reste là, c’était quand même ma nièce.


— Tonton, tu as les mains douces. Continue plus haut, tu me fais du bien.

— Je ne peux pas, tu es ma nièce.

— Mais si tu peux, oublie pas que j’ai vu tes photos et que tata ne sait rien.

— Tu me fais du chantage ?

— Oui mon beau tonton !


Me voilà pris au piège une deuxième fois dans la soirée. Je décide de continuer mon massage. Son t-shirt est remonté au-dessus de sa culotte. Ma main parcourt sa jambe jusqu’à son entrejambe. Clara ouvre légèrement ses jambes pour laisser un passage pour mes caresses. Pour l’instant je m’attarde sur sa cuisse. J’effleure sa culotte. Je passe légèrement mes doigts sous le côté de sa culotte. Je sens quelques poils sous mes doigts. Elle a toujours ses yeux fermés. Ma main est pratiquement dans sa culotte et je touche à présent sa fente. Je pense que cette situation l’excite car elle est déjà humide. Je joue avec sa fente, je remonte mes doigts jusqu’à son petit bouton rose. Elle a un petit sursaut. Je retire ma main réalisant que je suis en train de donner du plaisir à ma nièce. Elle se redresse et me dit :


— Tonton, continue, tu es si gentil avec moi.


Et elle m’embrasse sur la joue en frôlant mes lèvres. Nous sommes pratiquement collés. Ma main reprend sa place initiale et je continue cette fois-ci par-dessus sa culotte. Elle me dit d’attendre, se lève et retire sa culotte qu’elle met à terre. Elle s’approche de moi. Je la fais monter et rester debout sur le divan. Son sexe est à la hauteur de mon visage. Je pose ma bouche sur sa chatte pour l’embrasser, je pose mes mains sur ses fesses pour bien la tenir. Elle avance son bassin pour que mon visage soit bien enfoncé dans sa chatte. Je sors ma langue et commence à la lécher. Sa fente pour commencer. Je goûte sa cyprine. Je monte jusqu’à son petit bouton. Elle me tient la tête pour ne pas que je la retire. Elle pousse des petits gémissements. Au bout d’un petit moment elle descend et vient se placer devant moi. Elle se met à genoux et retire mon bermuda et mon boxer. Mon sexe est déjà bien droit.


Elle commence par me branler, pour ensuite prendre ma queue bien dans sa bouche. Elle effectue des va-et-vient... elle tient bien ma queue dans sa main droite et me lèche les testicules. Je suis aux anges. Elle reprend ma queue en bouche et la rentre tellement profondément qu’elle s’étouffe avec... elle en a les larmes aux yeux. Je la lève et je lui demande si elle est certaine de vouloir aller jusqu’au bout.


— Oui, tonton chéri. J’en ai tellement envie. Ça fait longtemps que je veux que tu me prennes. Je vous avais observés, tata et toi, en train de baiser derrière la porte de votre chambre quand j’étais chez vous il y a un an. Je me caressais en imaginant que c’était moi, et là je veux que tu me baises à mon tour.

— Oh ma puce, tu es tellement chaude !


Je suis toujours assis sur le divan le sexe bien droit. Je la prends par la main et la rapproche de moi. Je tiens ma queue en main et elle vient s’asseoir, s’empiler sur ma queue. Elle n’a aucun mal à rentrer dans sa chatte tellement sa moule est lubrifiée. Elle monte et descend lentement. Je lui retire son t-shirt et elle est nue dessous. J’attrape ses petits seins pointus d’excitation, je les lèche, les mordille. Elle me tient la tête. J’accélère le mouvement. Elle monte et descend de plus en plus vite. Elle décide de m’embrasser à pleine bouche.


— Oh oui continue, continue de me baiser, défonce-moi. C’est bon ! C’est tellement bon.

— Oh oui tu es ma petite pute à moi, juste à moi.

— Oui, ta chienne.


Je la fais se mettre à quatre pattes et décide de la prendre en levrette. Je sens mes testicules cogner sa chatte. J’agrippe ses mamelles pour bien les soupeser. Je vais de plus en plus vite.


— Oh ouiiiii, c’est bon... je vais jouir.


Elle a un orgasme tellement puissant que son excitation est communicative et j’éjacule en même temps. Je me retire et je lâche tout mon sperme sur ses fesses. Elle se laisse tomber sur le ventre quelques instants pour reprendre son souffle. Elle se lève, va à la salle de bain pour se faire une toilette. Je me rhabille de mon côté. Le film vient de finir. On éteint tout... et on va se coucher... Elle est là pour deux jours encore...


À suivre.

Diffuse en direct !
Regarder son live