Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 14 344 fois
  • 84 J'aime
  • 1 Commentaire
  • Corrigée par l'équipe

Vivianne

Chapitre 1

(Une relation sexuelle mûre)

Hétéro

Une partie de ce que je m’apprête à te narrer est vraie. Elle concerne un couple qui m’inspire et qui a figuré dans une histoire que je considère comme trop belle. Tout d’abord parce qu’il y a certains facteurs qui se sont réunis pour qu’elle ait lieu et que je n’y croyais pas tellement. De plus, il est ... laisse-moi donc te la raconter au lieu de faire une introduction trop longue !


Je regarde souvent ce jeu télé que j’adore et grâce à mon cher YouTube, j’ai pu facilement le retrouver sur Internet. Je suis tombé sur des numéros diffusés il y a plus de 5 ans et comme je n’ai jamais pas pu regarder ces derniers, j’étais content d’avoir l’occasion de passer de bons moments. Dans l’un des numéros diffusés jouait Vivianne. Un si joli prénom porté par le symbole de l’érotisme. Une dame à faire pâlir de jeunes bombes. Elle eut un effet incroyable sur moi. L’érotisme est là. Il la suit partout. Semblable à un champ magnétique constant et bien mystérieux. Vivianne dégage tant d’érotisme que celui-ci a traversé l’écran de mon smartphone pour m’atteindre. Pourtant ce n’est pas elle que j’ai vue en premier au début de l’émission ...


C’est le début de l’émission, j’ai les yeux rivés sur ceux d’une autre candidate. Très jolie, elle aussi. La froideur de son regard ne m’a pas du tout déplu, bien au contraire. C’était là un atout de plus. Malgré cette caractéristique singulière et un joli visage, il y a quelque chose de plus sexy qui arrive ! Après un bon moment et grâce à toute la vie et la joie qui émanent de Vivianne, je commence à m’émerveiller. Il n’y a pas que la jolie apparence qui attire chez Vivianne. Je sens un magnétisme puis la température monter en moi. Oui, c’est un désir sexuel qui m’envahit tout d’un coup. Cette dame à l’énorme avantage, et c’est le cas de le dire, d’avoir une poitrine volumineuse, se dandinant à chaque fois qu’elle rit. Dieu du ciel, que cette femme est excitante ! Parmi les premières choses qui m’attirent chez Vivianne, il y a également les yeux. Ce regard perçant a su franchir l’écran de m-... attendez, je crois que j’ai déjà utilisé cette comparaison.


Je meurs à chaque fois que Vivianne apparaît à l’écran ! À chaque fois que je vois son buste, à chaque fois qu’elle sourit et à chaque fois qu’il y a un plan plus serré sur elle. Je m’illumine même si, techniquement, je le suis déjà grâce à la lumière de mon écran. Il y a un assortiment étrange de qualités, d’humanité, de charme naturel qui fait que Vivianne me plaît tant.


La magnifique sexagénaire est venue avec son mari. Un bonhomme fort respectable ; un chouia rigide tout de même. Si bien qu’il est tout le temps à la bourre, notamment lorsqu’il est question de rapidité dans le jeu. Il a l’air gentil, cultivé d’après son niveau dans le jeu et très calme. Je sens que je pourrais être ami avec ce couple. On pourra être plus que des amis, ou moins... le futur garde ses réponses pour lui. Il ne les révélera qu’au bon moment !


La partie se déroule bien et l’animateur s’est vu offert un contexte parfait pour comparer Vivianne à une pâquerette. Bien sûr, je veux bien être à la place de l’animateur et lui voler cette occasion, mais ce qui me préoccupe plus et qui me fait craquer, c’est la quantité de modestie dans le cœur de Vivianne lorsque l’animateur lui dit ces beaux mots. Elle sourit, elle s’étonne et s’emplit de joie à l’idée d’être « la pâquerette » de l’émission. Sait-elle seulement à quel point elle est belle ? Une dame belle et sexy comme ça séduirait même les jeunes hommes qui n’éprouvent aucune attirance pour les femmes mûres !!


Mon Dieu que la beauté de ce corps est éblouissante. Une silhouette ni trop mince, ni trop ronde. Une poitrine à faire tomber tout ! Il n’y a qu’elle qui ne tombera pas ! Une chevelure qui la fait briller encore plus ! Toute la beauté de Vivianne parvient à moi et chaque particule de cette dernière m’atteint. Je comprends toutes les composantes de la beauté de ce corps. Je saisis tous les reflets dans ses yeux lorsqu’elle regarde les autres. Tant de jolies expressions. J’ai eu l’occasion de voir autant d’expressions qu’il n’y a des pétales sur une pâquerette. Elles embellissent tout son visage et pour rien au monde on ne lui arracherait ça !


À la fin de l’émission, le couple composé à moitié de Vivianne perd, mais l’animateur sait comment leur redonner un petit peu de baume au cœur dans une discussion où se mêlent rire et convivialité. Je sais ce dernier mot fait penser à tout sauf au sexe, mais ... il n’y a pas de mais. C’est la fin de ce paragraphe. Ce qui ne veut pas du tout dire que c’est la fin de l’histoire !


Dès que je finis de regarder l’émission, je laisse le commentaire suivant : « Vivianne, que vous êtes sexy ! » et je m’empresse de la trouver encore plus séduisante... « Si ça continue, je vais fondre ». Je ne l’écris pas en commentaire, mais je me le dis à moi-même. Je la vouvoie pour me donner un style, mais d’habitude je tutoie tout le monde, y compris les gens que je ne connais pas. Le vouvoiement peut créer une barrière à mes yeux.



Le temps passe et quelle ne fut pas ma surprise lorsque, quelques mois plus tard, je reçois une notification de Vivianne elle-même ! Elle vient de répondre à mon commentaire par un « Oh merci ! ». J’ai tout de suite l’idée de chercher son nom complet sur Facebook et ça paye puisque c’est le même que sur YouTube. Engageant la conversation et rappelant qui je suis, la dame la plus sexy de l’histoire de cette émission adore quand je lui évoque ce qui m’attire chez elle et l’effet incroyable qu’elle a eu sur moi au moment où je l’ai vue dans la vidéo de l’émission. Je pense justement que je vais devoir parler du fait que j’adore le jeu télé en question et que je vais devoir exprimer à quel point je la connais bien, car elle aussi. Elle le dit elle-même. Je constate qu’il n’y a même pas besoin de pousser la chansonnette et d’user de certains arguments afin de séduire la dame au corps de rêve.


La conversation suit son cours et Vivianne prend, elle aussi, ses initiatives en me complimentant sur mon physique. Je lui fais comprendre qu’en tant que jeune garçon, je brûle de désir pour les femmes comme elle : souriantes, sexy à soixante ans et monstrueusement excitantes ! Le trio gagnant.


Mais je sens que c’est un flirt gentil et que même si elle est joueuse, ça ne va pas décoller pour le 7e ciel. Le fait que ce soit virtuel n’est pas un avantage. C’est évident. Cela ne m’empêche pas de persévérer, de me montrer clair, d’invoquer le droit au désir avec ou sans différence d’âge et de souligner qu’on peut être libre de faire certaines choses dans la vie sans pour autant que ça n’aille très loin. Ce n’est qu’après avoir déclaré qu’elle a plus de qualités que de pétales dans une pâquerette qui a été génétiquement modifiée pour avoir le plus de pétales possible qu’elle fond. Et avant que tu ne te rendes compte que je viens d’utiliser une comparaison presque identique à celle de tout à l’heure et que, par la même occasion, je viens de gagner des mots, je te fais avancer dans le temps jusqu’à ce moment où Vivianne et son mari m’invitent chez eux.


On avait déjà sympathisé avec le couple de V. Appelons-les comme ça. Le mari est aussi rigide que dans l’émission, il n’y a pas à tortiller du cul. De toute façon, faire tortiller le cul d’un rigide, ce n’est pas forcément une entreprise qui en vaut la peine. Bref, j’oublie cette blague nulle que je viens de faire et j’apprécie même le mari, car il est très ouvert et même s’il a certaines valeurs héritées des anciens, il va vers les jeunes et embrasse leur sens de la liberté. Il me voit plus comme un ami du couple V, c’est la version officielle : je suis surtout un ami de sa femme, puisque pour lui, je suis un jeune homme passionné par ce jeu télé et qui veut partager sa passion avec une autre accro. Tout simplement.


Un beau jour, je passe chez le couple V comme je l’ai déjà fait plusieurs fois, mais celle-ci allait être spéciale, m’annonçait Vivianne, avant que je ne vienne. Je suis déjà chez eux et on discute, on prend un petit café ... Tous les regards chargés de désir que je lance à Vivianne quand son mari se retourne ou quand il va chercher une bouteille d’un bon vin vont enfin payer. Monsieur va à la pêche aujourd’hui et il sait d’avance que j’ai horreur de ça. En fait, j’admire beaucoup les pêcheurs pour leur patience, et moi-même, j’ai appris la patience à cause des aléas de la vie, par contre, attendre un poisson aussi longtemps, c’est simplement aussi ennuyeux que de fixer une plante et d’attendre qu’elle pousse d’un centimètre !


Monsieur s’en va donc avec son barda et souhaite une bonne journée aux deux addicts du jeu télé que nous sommes. Il n’a pas quitté le pas de la porte que nous ... Non il ne faut pas exagérer. Nous attendons quelques minutes et nous nous ruons l’un sur l’autre, Vivianne et moi.


Le fait que mon cœur palpite et que mes mains deviennent moites au moment d’écrire ceci te renseigne sur bien des choses à mon avis ! Oh mon Dieu ! Dieu du ciel ! Bordel ! Que le corps de Vivianne est magnifique. Un corps très marqué par l’âge et toujours aussi beau que celui de la plus sexy des jeunettes. On commence par s’embrasser très fort. J’ai droit à une nouvelle expression de la part de la pâquerette dont je rêve depuis tout ce temps. L’expression d’un désir. Le plus ardent qui soit. Ardent comme sa jolie peau teintée de ce rouge caractérisant certaines personnes âgées. Je me précipite d’embrasser mon ange des plaisirs, ma folie, ma Vivianne. Oh, une si jolie dame. Vianne, tu as hanté mes nuits tant de fois et te voilà enfin à moi. Te voilà enfin dans ta tenue la plus sexy, celle qui ne se compose d’aucun tissu. Enfin si, le seul tissu qui reste quand on se déshabille : la chaire. Que le bonheur.


Nous ne savons plus où nous en sommes, nous précipitons et nous mélangeons tout. Vivianne en fait tomber un vase sur le chemin qui mène vers sa chambre. On court tous nus vers le lit et on hurle comme des gamins qui s’apprêtent à la chose la plus adulte qui soit : la relation sexuelle. Il me semble qu’à un moment, j’étais amoureux de ma Vivianne, mais je crois que le désir a occupé mon esprit à tel point que son corps m’obsède. Vivianne se dépêche et saisit mon sexe, l’embrasse puis le suce. Son hommage pour ma verge me montre, une nouvelle fois, à quel point cette partie des préliminaires est indispensable. Elle caresse mes attributs avec passion puis commence à tout lécher pour enfin mettre ma queue dans sa bouche et lancer l’opération va-et-vient. Opération qui ne dure pas aussi longtemps que celle de la pénétration cela dit.


Je tiens à rendre hommage à son corps de la même façon. Je pense commencer les opérations préliminaires par une petite étape : sa poitrine énorme !! Celle-là même dont je suis tombé amoureux lors de l’émission. Elle a beaucoup de marqueurs d’âge elle aussi, mais elle est assez ferme et se présente sous des formes qui suffisent à maintenir mon mat dressé très longtemps. Vivianne a conquis ma libido depuis un bon moment et permettre à celle-ci d’être en phase avec la réalité est un énorme bonheur. Tout simplement.


Pendant les mêmes préliminaires, je ne manque pas d’aller visiter le temple. Celui de l’entrejambe. Hélas délaissé par le conjoint. Je dis bien le conjoint pour enlever toute pensée sexuelle lorsque je l’évoque ! Je suis émerveillé avant même de pouvoir goûter au sexe de Vivianne. Il a bien l’allure de ses semblables. Il est beau et tout prêt à m’accueillir. Qu’il s’agisse de ma langue ou de ma queue. J’entre en Vivianne comme on entre au paradis... mais attendez, cette comparaison est techniquement impossible. Merde, il va falloir trouver autre chose.


J’entre en Vivianne comme on entre dans un cinéma sans masque chirurgical ? Humm, je voulais placer quelque chose en rapport avec la crise sanitaire, mais ce n’est pas mieux. J’entre en Vivianne et c’est incomparable à quoi que ce soit ! Un mélange de plusieurs sentiments nous envahit à ce moment et il n’y a plus que la température de nos corps, notre état mental ou encore notre étreinte pour décrire ce moment le mieux possible. Cela se termine par des rires et des sourires. Exactement de la même manière dont ça avait commencé.


Diffuse en direct !
Regarder son live