Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 49 773 fois
  • 106 J'aime
  • 2 Commentaires

Ma voisine de palier (1957)

Chapitre 1

Inceste

Une autre histoire vécue, à 14 ans. Dans notre habitation il y avait deux autres ménages. Dont un couple de 25 ans sans enfants. L?homme travailler à la SNCF et sa femme faisait des ménages chez les riches?.


A cette époque tout les jeunes été en culotte courte, été comme hiver sauf les bourgeois. Ma voisine me voyant toujours en culotte courte même l?hiver, demanda à ma mère si elle voulait des pantalons qui été trop juste pour son mari. Maman les prit et remercia sa voisine, le samedi le voisin travaillait dans son atelier il fabriquait des meubles et faisait des travaux de menuiserie à domicile, je lui donnais souvent un coup de main après mes devoirs, ce jour là je me rendit dans son atelier pour le remercier. -- C?est rien, ils viennent de ses patrons et comme ils ne m?allait pas, ma femme les à donner à ta mère pour que tu est moins froid aux cuisses l?hiver, mais ta mère ne t?as pas cousus les bas de pantalon, je lui répondit que nous n?avions pas de machine à coudre et qu?avec une aiguille c?était trop dure ? Va voir ma femme dit lui de coudre ça avant que tu marche dessus. N?osant pas y aller il m?emmena chez lui en expliquant à sa femme ce qu?elle devait faire. Son mari reparti dans son atelier, me laissa avec sa femme, donne-moi ton pantalon pour que je le coude, en enlevant mon pantalon je me retrouvais en slip devant cette femme je rougis, voyant mon trouble, elle sourit et me dit de m?assoire, ne soit pas si timide me dit-elle, si tu est gêné va dans la chambre à côté le temps que je coud. Dans la chambre il y avait sur le lit une superbe combinaison avec beaucoup de dentelle, j?était fasciné de voir cette belle lingerie, je touché la combinaison en nylon comme c?était doux, je la pris et la porte à mon nez une odeur de parfum la rend encore plus attirante, le tissus soyeux vient frôler mes cuisses qui me procure une érection, c?est à ce moment là que revient Martine avec mon pantalon recousu, surprit je fit tomber sa combinaison par terre. En érection dans mon slip devant Martine, la terre tourna autour de moi avant de m?écrouler. Je repris mes esprit presque aussitôt, je tremblé de peur, Martine me rassure et me fait essayer le pantalon, ramasse sa combinaison et me dit qu?elle aime porter ce genre de sous vêtement. Va rejoindre mon mari pour lui montrer ton pantalon.


Quelque jours plus tard en revenant de l?école, maman n?est pas rentrer du travail. je m?assied sur les marches de l?escalier pour réviser. Que fait tu là me demande Martine en montant les escaliers? maman n?est pas rentrer du travail et je ne peut pas rentrer, ne reste pas sur le palier rentre chez moi te mettre au chaud, merci madame, appelle moi Martine, et installe tes devoirs sur la table, je reviens. Martine partie dans sa chambre pour se changer, de ma place je voyais par la glace de l?armoire Martine soulever sa robe par dessus sa tète, dans ce geste sa combinaison remonta laissant voir ses cuisses. Une érection magistrale me prit, Martine mit sa robe sur un cintre et passe une blouse qu?elle boutonne en revenant dans la pièce, elle me sourit et vient regarder mes leçons, penchée derrière moi, je sent son parfum, mais tu bande dit-elle ! c?est moi qui te fait cette effet là ? J?étais rouge de confusion ne pouvant rien dire, doucement sa main vient caresser ma bitte, me donnant un baiser dans le coup comme tu est dure, lève toi et suis moi. Dans la chambre elle ouvrit le lit me déshabille et m?allonge sur le lit, retirant sa blouse et se couchant près de moi elle me caresse et m?embrasse en mettant sa langue dans ma bouche, ses mains parcourent mon dos, je bande tout contre elle appuyant mon sexe sur son ventre, je voulais faire l?amour, tu n?a jamais fait l?amour, tu est jeune sans expérience tu ne sera pas te retenir, je suis en période d?ovulation il faut savoir prendre des précautions, puis elle retire sa combinaison, en culotte de nylon rose avec des bas accrochés à un porte jarretelles et un soutien gorges blanc, Martine enroule ma bitte dans sa combinaison et tout doucement me caresse les couilles en me demandant de la laisser faire. M?embrassant et me serrant fort contre elle, je ne put me retenir, Martine voyant mon désarroi me dit (laisse toi allez mon chéri). Sur ses mots une houle envahie tout mon ventre Martine m?embrasse sur la bouche, tend son ventre comme un arc contre mon corps pour sentir ma jouissance jaillir. j’inonde sa combinaison de sperme, Martine me sourit et profite de cet instant pour me masturber doucement dans le tissus soyeux accompagnant mes spasmes de foutre en m?embrassant partout le visage. Ca va mieux maintenant me dit-elle ! oui. Tu as bien jouit, ma combinaison est toute trempé de sperme. Maintenant, habille toi, aucun mot à personne de cette aventure, vas vite faire tes devoirs, ta mère et mon mari ne vont plus tarder à rentrer. Martine refit le lit, remit sa blouse et trempe dans une cuvette d?eau sa combinaison pour la laver.


A suivre? avec mes retrouvailles avec Martine suivi de Martine et sa révélation

Diffuse en direct !
Regarder son live