Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 9 fois
  • 2 J'aime
  • 1 Commentaire

Un voyage d'étude très mouvementé

Chapitre 1

SM / Fétichisme

Introduction


Nous ne somme plus qu’à une semaine de l’examen final. Nos profs nous proposent alors de partir une semaine en voyage d’étude pour réviser et étudier les derniers chapitres. Très content de pouvoir faire ce voyages nous acceptons tous volontiers. Nous arrivons donc dans ce très joli regroupement de bungalows disposés autour d’une fontaine et non loin d’une piscine couverte. Les profs (Mme Myriam A et Mlle Raphaëlle Al) ont disposées l’emploi du temps de cette manière : le matin temps libre et l’après-midi révision. Elles avaient aussi fait la répartition par bungalows : je suis dans le deuxième avec Fanny et Cyrielle. Nous rentrons dans notre bungalows pour mettre nos affaires pur chacun nous choisissons notre chambre et c’est vrai qu’il faut avouer que mettre la chambre des garçons jute à côté de celle des filles c’est quand même tenter le diable.



Histoire n°1 : Cyrielle et Fanny : au dernier moment !!!



Nous sommes donc au premier jour de notre voyage d’étude et peu après notre installation Fanny part à Toulon pour s’acheter quelques affaires qu’elle a oubliée de prendre à chez elle. Je suis donc seul avec Cyrielle. Je m’installe dans ma chambre et lis un livre pendant ce temps elle regarde la télé dans la salle à manger. Je finis par en avoir marre de lire et retourne voir ce que fais Cyrielle. Je sors de ma chambre et vois Cyrielle en train de se masser les pieds avec de la crème. Ce qui ne peu évidemment manquer de m’exciter. Je sors mon sexe et commence à me branler en essayant de ne pas me faire voir par Cyrielle. Elle se masse les pieds encore quelques minutes puis elle commence à se les vernir. Elle fois qu’elle eu finit son vernissage elle remue ses orteils tout en regardant dans ma direction puis :


— « Tu peux venir les voir de plus près si tu veux ! » me dit-elle en souriant


Je croyais ne pas être visible de là où j’étais mais en fait Cyrielle n’avait pas perdu une miette de ma branlette. Je m’approche tout en continuant de me branler. Une fois en face d’elle, elle me dit tout en me tendant ses pieds :


— « Vas-y amuse-toi avec ! »


Je prends ses pieds et les masse délicatement puis suçote ses orteils un par un. Puis Cyrielle regarde avec insistance mon sexe encore raide de plaisir et me demande :


— « Moi aussi je peux m’amuser ? »

— « Bien sûr ! »


Je me mets en face d’elle puis elle commence me branler et me sucer fougueusement. Quelques minutes plus tard, Cyrielle me dit :


— "Allez on passe à la vitesse supérieure !!!" en retirant son haut et son soutien-gorge

— "Maintenant la branlette espagnole !!!"


Je me place mon sexe encore plus excité entre les grosses pastèques de Cyrielle qui commence aussitôt à me branler de plus en plus vite tout en me fixant avec un regard de cochonne et un sourire de coquine. Rapidement, voyant que je suis de plus excité par sa branlette espagnole, Cyrielle finit par me demander:


— "Alors ça y est tu as envie de gicler ?"

— "Oui ma petite Cycy"

— "Bon je vais te proposer trois façons de gicler: pour commencer, la classique : tu te branles et gicles sur mes seins; la deuxième : c’est moi qui te branle et pareil tu gicles sur mes seins, sinon la dernière, c’est le volcan : je te branle avec mes seins jusqu’à ce que tu gicles, alors tu choisit quoi ? " me dit avec un sourire pervers

— "C’est difficile de choisir... bon allez le volcan !!!"

— "Bon c’est partit !!!"


Cyrielle recommence alors sa branlette espagnole en allant cette fois-ci encore plus vite et tout en me disant :

— "Le volcan, le volcan, le volcaaaannn !!!"


Ne pouvant plus me retenir plus longtemps, mon sperme finit par gicler. Le premier jet atterrit en plein sur le visage de Cyrielle, le reste de mon sperme dégouline sur ses grosses pastèques. Une fois mon éjaculation terminée, Cycy se lèche les seins puis essuie la giclée de sperme sur son visage avec sa main avant de la lécher à son tour. Enfin, elle se lève et me dit :


— "Bon allez on passe aux choses sérieuses !!!"

— "Ha on continue ?"

— "Ben oui Gilles tu crois pas que je vais pas me contenter d’une éjac sur les nichons !!!"

— "Ha ok"

— "Ben oui on va baiser aussi !!!"


Puis elle se déshabille entièrement et me demande de m’allonger sur la table. Elle me rejoint sur la table et empale sa chatte sur mon sexe. J’empoigne alors à pleine main son gros cul et commence à la baiser de plus en plus vite, ses gros seins ballotant juste au-dessus de mon visage. Cyrielle ne dit rien départ mais au fur et à mesure que l’intensité de la baise augmente ses soupirs de jouissance se font de plus en plus fort. Après plusieurs minutes de cette baise, Cyrielle me propose :


— "Bon allez je me tourne !!!"

— "Ok Cycy"


Cyrielle ré-empale son sexe sur le mien mais en étant de dos cette fois-ci et posant ses pieds sur mes genoux :


— "Ca va tu vois bien mes pieds comme ça ?"

— "Oui impec, Cycy, merci !!!"


Quelques minutes de baise plus tard, Cyrielle de plus en plus excitée me propose :


— "Bon Gilles tu me baises bien mais là il va falloir passer aux choses sérieuses !!!"

— "Allez c’est partit pour le pilonnage !"


Puis elle se laisse tomber en arrière et mets ses mains sous ses genoux :


— " Piiiilooonnage !!!"


Je la baise alors le plus fort que je peux. J’en profite pour empoigner et caresser ses grosses pastèques. À peine quelques instants de cette baise intense et je n’en peux plus :


— "C’est bon Cycy, j’en peux plus, faut que je gicle !!!"

— "Ok c’est partit pour l’éjac !!!"


Cyrielle se redresse, fait passer sa main sous sa jambe tout en attrapant mon sexe puis commence à me branler. Elle me branle de plus en plus vite jusqu’à ce que mon sperme finisse par jaillir, tout d’abord sur son visage puis sur le reste de son corps, sans oublier sa jolie petite touffe blonde.


Puis Cyrielle descend de la table se regarde et me dit :

— "Ca va tu m’as bien inondé !!!"

— "Allez dans le cul maintenant !!!"


Elle prend la chaise et la mets en face de la table puis s’agenouille dessus en appuyant ses bras sur la table. Je m’avance derrière elle et enfonce mon sexe dans son anus sans aucune difficulté. Me voyant surpris, Cyrielle me dit:


— "Ca va Gilles, tu sais bien que mon cul c’est une autoroute à bite !!!"


Je ne me pose plus de questions et décide d’en profiter. J’attrape ses hanches puis commence à la sodomiser tout d’abord délicatement puis de plus en plus vite. Alors que je ne peux pas aller plus vite, Cyrielle me regarde, le visage rougit par le plaisir. Encore quelque minutes passée dans son cul et mon sperme ne va plus tarder a sortir, je dis donc à Cyrielle :


— "Alors ma petite Cycy, tu veux te la prendre comment mon éjac ? Direct dans le cul ?"

— "Et pourquoi une moite-moite ?"

— "C’est quoi ?"

— "Ben...moite dans le cul, moite sur les fesses!!!"

— "Ok comme tu veux ma petite Cycy!!!"


Je ré-accélère de nouveau le rythme de ma sodomie jusqu’à ce que mon sperme gicle dans le cul de Cyrielle. Mais comme promis, je me retire et finir mon éjaculation su le bon cul de Cyrielle. Elle passe sa main sur une de ses grosses fesses, se lèche la main puis:


— "Ca va Gilles, tu m’as bien inondé le cul aussi!!!"

— "Allez on passe à la chatte!!!"


Cyrielle s’allonge sur la table en écartant les cuisses. Aussitôt je m’avance entre celles-ci mais Cyrielle avance son main pour me retenir:


— "Là Gilles, je vais te fixer une contrainte de sperme!!!"

— "Ok comme tu veux Cyrielle"

— "Bon alors, tu vas devoir faire cinq jets de sperme si tu veux accéder à mes pieds d’accord ?" me dit-elle en remuant ses orteils

— "D’accord Cycy, cinq jets!!!"


Cyrielle retire alors sa main et me laisse accéder à sa chatte. J’enfonce mon sexe dans le sien et commence aussitôt à la baiser. Apres coups de bite dans sa chatte, j’ai envie de gicler:


— "Allez ma petite Cycy, direct dans la chatte!!!"

— "Gilles n’oublies pas que tu dois faire cinq jets de sperme!!!"

— "T’inquiète pas pour ça Cycy"


Je continue de la baise encore un peu puis quand je n’en peux vraiment plus, je me branle tout en laissant ma vergue dans la chatte de Cyrielle:


— "Cinq jets de sperme, cinq jets de sperme!!!" me dit Cyrielle impatiente


Et puis brusquement mon sperme gicle dans sa chatte:


— "Allez Gilles encore, encore!!!"


Mon éjaculation terminée, je retire ma vergue de sa chatte laissant apparaitre une grosse coulée de sperme:


— "Alors c’est bon Cycy, j’ai fait les cinq jets ?"

— "Je sais pas combien tu en as envoyé par contre ce que je sais c’est que tu m’as inondé la chatte !!!"

— "Bon allez Gilles, c’est partit pour les pieds !!!"


Cyrielle descend de la table puis se rhabille. Elle se rassoit ensuite sur la chaise. Elle me tends ses plantes de pieds et me dit:


— "Commence par les lécher!!!"


Je m’agenouille en face de ses pieds et les lèche comme cycy me l’a demandé:


— "Par contre tu les lèche bien Gilles, du talon jusqu’au bout des orteils"

— "D’accord Cyrielle"


Je recommence alors à lécher ses pieds comme elle me l’a demandé. Une fois terminé avec ses plantes de pied, je suçote ses orteils vernis un par un:


— "Insiste bien sur le gros orteil Gilles!!!"


Je suçote alors avec insistance celui-ci puis le lèche en passant ma langue tout autour. Je recommence de même avec son autre pied:


— "Allez les deux en même temps maintenant !!!"


Je prend alors ses deux orteils dans ma bouche et les suçote goulument. Puis je finis en suçant le reste de ses orteils.


Pour terminer, Cyrielle me tends le dessus de ses pieds:


— "Fais-leur des bisous !!!"


Je m’exécute aussitôt en embrassant les pieds de Cyrielle. Une fois terminé, Cyrielle me dit:


— "Ça y est tu est prêt pour la branlette des pieds?"

— "Oui Cycy !!!"

— "Alors c’est partit !!!"

— "Branlette nº1: branlette classique par Cyrielle, âge 19 ans, taille des pieds 38"


Elle prends alors mon sexe entre ses plantes de pied et commence à me branler. Quelques minutes passe quand je décide de prendre les choses en main. Je prends ses chevilles et cette fois-ci c’est mon sexe qui fait des allers-retours entre les plantes de pied de Cyrielle. Apres quelques minutes de branlette, Cyrielle finit par me dire :


— "Bon allez on change !!!"

— "Alors Branlette nº2: branlette avec les pieds côte-â-côte par Cyrielle, âge 19 ans, taille des pieds 38"


Elle prends alors mon sexe entre ses pieds mais côte-â-côte et en remuant ses orteils. Rapidement, Cyrielle décide de changer de position :


— "C’est bon, on change !!!"

— "Alors Branlette nº3: branlette d’orteils par Cyrielle, âge 19 ans, taille des pieds 38"


Cyrielle prends mon sexe entre ses orteils et commence une nouvelle fois à me branler. Mais alors qu’elle est en train de me branler, son portable qui est posé sur table à côté juste à côté d’elle se mets à sonner. Cyrielle tout en continuant à me branler, prends son téléphone :


— "Ah c’est Fanny !!!"

— "Salut Fanny ça va ? Tu as trouvé tout ce que tu voulais ?"

— "Oui c’est bon, je suis même acheté une paire de bottine très jolie par contre elles me font super mal au pieds"

— "Ah dommage !!!"

— "C’est pas grave, je me suis mis un peu crème dessus et maintenant ca va mieux"

— "Tant mieux !!! Tu est où là ?"

— "Je suis sur la route pour rentrer et toi tu fait quoi ?"

— "Ben... je suis en train de branler Gilles avec mes pieds !!!" lui réponds Cyrielle embarrassé

— "Ca va vous vous ennuyés pas, je vois !!!"

— "Et ça se passe bien ? Vous en êtes où ?"

— "À la branlette nº3: branlette d’orteils et après on passe à l’éjac sur les pieds" dit-elle en me souriant

— "Ah ok, par contre tu crois qu’il aurait du sperme pour deux?"

— "Ha ben oui sans problème !!!"

— "Et ça te dérangerais de partager le sperme de Gilles avec moi ? Parce qu’en fait, j’ai plus de crème pour les pieds, et j’ai encore mal aux pieds"

— "Non ça va Fanny pas de soucis !!!"

— "Merci c’est sympa ! Mais Gilles tu crois qu’il va accepter de gicler sur mes pieds ?"

— "Ben oui je vois pas pourquoi il dirais non !!!"

— "Demande-lui, on sait jamais"

— "Ok"


Cyrielle pose son téléphone portable et me regarde à nouveau :


— "Gilles c’est Fanny au téléphone"

— "D’accord et ça va ?"

— "Oui sauf qu’elle s’est achetée une paire de bottine qui lui font mal pieds. Elle s’est mis de la crème dessus et c’est un passée. Mais là elle en n’a plus et ça lui mal aux pieds à nouveau. En fait, Fanny aimerais savoir si tu voudrais pas lui gicler sur les pieds en même temps que les miens pour que ca lui fasse plus mal aux pieds ?"

— "Oui pas de soucis !!!"

— "C’est très gentil Gilles, ça va lui faire très plaisir à Fanny parce qu’elle vraiment mal aux pieds"

— "De rien, c’est normal !!!"

— "Bon ok je le dis à Fanny"


Elle reprends son portable :


— "Fanny ? "

— "Oui je suis là, alors qu’es-ce qu’il a dit ?"

— "C’est bon il est d’accord !!!"

— "C’est super sympa de sa part, dis-lui merci !!!"

— "Par contre tu est où là ? Parce qu’on va pas tarder à passer à l’éjac ?"

— "Je suis la route pour rentrer mais je suis coincée dans un embouteillage, je vais mettre un peu de temps pour venir"

— "D’accord"

— "Demande à Gilles s’il veut bien m’attendre sinon tant pis pour le sperme !!!"


Cyrielle pose de nouveau son téléphone et me demande :


— "Gilles, Fanny te remercie pour l’éjac mais par contre elle est coincé dans un embouteillage donc elle va mettre un peu de temps pour venir, tu veux l’attendre ou pas ?"

— "Ben... ça dépend combien de temps ?"

— "Je vais demander à Fanny"


Elle reprends son téléphone :


— "Gilles veut bien attendre mais ça dépend de combien de temps ?"

— "Ben... je sais pas trop là je suis toujours coincée mais ça commence à un peu rouler donc je sais pas trop, allez disons quinze-vingt minutes max"

— "Ok je lui dis"


Cyrielle repose une nouvelle fois téléphone :


— "Elle a dit quinze-vingt minutes à peu près"

— "Ok je vais essayer de l’attendre mais pas plus longtemps!"


Cyrielle reprend la communication :


— "C’est bon Fanny, il va t’attendre mais pas plus que vingt minutes après ça fait trop long"

— "D’accord, tu lui dira encore merci de ma part, franchement c’est super sympa qu’ il m’attend."

— "Mais non ça va Fanny c’est normal !!!"

— "Par contre s’il en peux plus, c’est bon, tu le fait pas attendre le fait gicler, j’en prendrais plus tard, d’accord ?"

— "Ok pas de soucis Fanny, a toute a l’heure !!!"

— "Je t’appelle quand je suis arrivée"

— "Ok à toute à l’heure !!!"


Cyrielle finit par raccrocher:


— "Bon Gilles, ben Fanny te remercie encore pour l’éjac et d’avoir accepter de l’attendre. Si tu arrive pas te retenir, c’est pas grave, tu gicles et elle en prendra plus tard"

— "D’accord, ça va mais je vais me retenir"

— "C’est gentil surtout que Fanny a super mal aux pieds"

— "Bon qu’es-ce qu’on fait maintenant ?"

— "On passe à l’éjac !!!"


Elle s’assoit alors sur la table en posant ses pieds côte à côte juste au bord :


— "Bon maintenant, c’est à toi de choisir, soit tu gicle maintenant, soit tu attends, comme tu veux"

— "Mais franchement ça serais vraiment gentil si tu attendais Fanny"

— "Oui c’est bon, je vais l’attendre, j’ai dit que j’allais l’attendre alors je l’attends"

— "D’accord, c’est sympa Gilles"


Quelques minutes passent. Cyrielle pour s’amuser remue ses orteils juste pour me tenter encore plus :


— "Cycy ne remue pas les orteils ! Sinon je vais pas pouvoir me retenir très longtemps !!!"

— "Pourquoi ça t’excite Gilles ?"

— "Ben oui !!!"

— "Qui à attendre moi aussi autant que je m’amuse non ?"


Encore quelques minutes passent quand tout d’un coup le téléphone de Cyrielle se mets à bipper :


— "Ah c’est un message de Fanny !!!"

— "Elle est là dans cinq minutes !!!"

— "Prépare ton sperme Gilles !!!"


Je me branle alors plus vite pour gicler dès que Fanny sera là. Cyrielle quant à elle remue plus vite ses orteils pour continuer à m’exciter encore plus. Je patiente encore un peu et brusquement le portable de Cyrielle sonne indiquant l’arrivé d’un nouveau message que Cyrielle lit aussitôt arrivé :


— "Elle est sur le parking !!!"

— "J’espère que tu est prêt ?"

— "Oui t’inquiète pas Cycy !!!"


À peine ma phrase terminée que Fanny entre en trombe dans le bungalow, jette ses sacs parterre :


— "J’arrive !!!"


Elle passe en courant derrière moi et s’assoit sur la table juste en face de Cyrielle. Elle baisse la fermeture éclair de ses bottines et les laisse tomber parterre. Puis elle retire ses chaussettes pour se retrouver pieds nus. Tout ceci en me fixant du regard bien sûr. Enfin, elle pose ses pieds en face de ceux de Cyrielle côte à côte eux aussi. Une fois les pieds de Fanny en position, elle me dit :


— "Franchement, Gilles merci !!!"

— "Allez c’est bon tu peux y aller"

— "Bonne éjac !!!" se mettent à crier en cœur Fanny et Cyrielle


Leurs pieds en position, je ne peux rien faire pour me retenir et mon sperme gicle et inonde les pieds de Fanny qui en sont complètement recouvert mais je n’oublie pas de Cyrielle et gicle dessus. Fanny rigole et me dit ;


— "Avec ce que tu m’as comme crème sur les pieds, je risque plus d’avoir mal !!!"


Aussitôt finit sa phrase, elle masse ses pieds avec mon sperme pendant que Cyrielle préfère lécher et avaler celui qu’elle a sur les pieds.



Interlude



Le jour suivant rien ne se passe de particulier sauf que Fanny et Cyrielle me regarde sans arrêt avec leurs regards de coquine. Toutes les autres filles de la classe ainsi que mes profs se doute qu’il s’est passé quelque chose entre nous mais elles nous disent rien à part me sourire d’un ait entendu.



Histoire n°2 : Salima et Anne-Elise : après la piscine, une douche s’impose non ?



Le lendemain de cette journée sans histoire, Mme Myriam A. et Mlle Raphaëlle Al. nous laisse une journée de repos car nous avions bien avancés dans nos révisions le jour précédent. Je décide alors d’en profiter pour aller faire un tour à la piscine. Juste en sortant de mon bungalow, je m’aperçois que je ne suis pas le seul à avoir eu cette idée :


— "Coucou Chouchou, tu vas à la piscine toi aussi ?" me demande Salima

— "Salut Gilles, tu viens avec nous ?" me demande Anne-elise

— "D’accord les filles !"


Nous arrivons donc à la piscine et nous constatons aussitôt que nous avons eu une bonne idée nous sommes seul dans la piscine. Anne-elise porte un maillot deux pièces blanc quant à Salima, elle a oublier son maillot donc elle porte un mini short rouge et t-shirt noir. Toutes les deux pieds nus bien sûr. Nous nous baignons une ou deux heures puis finalement nous décidons de sortir :


— "Bon allez à la douche maintenant !" lance Anne-elise à la cantonade, une fois tous sortit de l’eau


Je me dirige vers une des cabines alors que Salima et Anne-elise s’arrête devant celle qui jouxte la mienne :


— "Ça va, vient prendre la douche avec nous Gilles !"

— "D’accord les filles !"


Nous rentrons dans la cabine de douche (qui est en fait une salle comportant plusieurs douches). Je prends ma douche à la droite d’Anne-elise tandis que Salima est à sa gauche. Nous prenons notre douche et alors que je suis en train de parler avec Anne-elise, un de ses petits seins sort de son maillot :


— "Ah merde !" rigolant et rougissant en même temps


Voyant mon regard vicieux fixé sur celui-ci, Anne-elise plus rouge du tout mais un petit sourire pervers aux lèvres ;


— "Alors Gilles, ils te plaisent mes petits seins ?" Tout caressant ses mamelons entre ses doigts

— "Oui ils sont mignons !"

— "Et les miens, ils te plaisent Chouchou ?" me demande Salima en soulevant son t-shirt

— "Oui aussi"

— "C’est sûr c’est pas le même gabarit !" regardant les grosses pastèques de Salima

— "Tu voudrais que je m’occupes de toi ?" en caressant mon entrejambe avec son index

— "Pourquoi pas ?"


Anne-elise s’agenouille puis baisse mon short. Elle commence alors à me branler puis me suce tout en caressant mes couilles. Pendant ce temps, Salima n’est pas restée inactive puisqu’elle me caresse les couilles avec un de ses pieds :


— "Alors Gillou tu as envie de gicler ?" me demande Anne-elise

— "Oui Anne-elise"

— "Alors vas-y mets-moi plein la gueule !"


Je commence à me branler pour gicler mais Salima en à décidée autrement :


— "Non attends Chouchou, c’est moi qui vais te faire gicler !"

— "Ok comme tu veux Sali !"


Elle commence alors à me branler tout en me caressant les couilles :


— "Vas-y Chouchou !"


Puis elle accélère sa branlette :


— "Vas-y Chouchou, vas-y Chouchou, vas-y Chouchoooouuuu !"


Mon sperme gicle alors sur le visage d’Anne-elise. Mon éjaculation terminée, Anne-elise se met à rigoler :


— "Putain Gilles tu m’as inondé la gueule !"

— "Bon allez on continue ?"

— "Vas-y allonge-toi !"


Je m’allonge comme elle me l’a demandé alors pendant ce temps elle retire son maillot. Une fois nue, elle s’assoit sur moi tout en enfonçant mon sexe dans le sien. J’empoigne son gros cul, une fesses dans chacune de mes mains, puis je commence à la baiser de plus en plus vite. Salima là aussi n’est pas restée sans rien faire puisque aussitôt que je suis allongé elle s’assoit entre mes jambes et caresse mes couilles avec ses pieds. Le rythme de la baise avec Anne-elise s’accélère de plus en plus quand soudainement elle me dit :


— "Bon allez Gillou, je me tourne !"

— "Comme tu veux Anne-elise !"

Elle se retire de mon sexe et empale son sexe de nouveau mais cette fois-ci en étant de dos. J’empoigne ses hanches pendant qu’elle pose ses pieds sur mes jambes bien à la portée de mon regard. Une fois bien en position, la baise recommence dans cette nouvelle position mais à un rythme beaucoup soutenu, ce qui fait dire à Anne-elise :


- "Putain Gilles c’est un truc de ouf comme tu me baises !"


Sous ces encouragements, je continue à la baiser sur ce rythme. Puis après quelques minutes de cette baise, Anne-elise décide de passer de passer à vitesse supérieur :


— "Bon allez on passe au pilonnage !"


Anne-elise bascule en arrière et passe ses mains sous ses genoux en écartant bien ses cuisses :


— "Pilonnage !" crie ensemble Anne-elise et Salima


Ce cri terminé, je recommence à baiser Anne-elise mais cette fois-ci le plus sauvagement possible. Quelques minutes de cette baise intense et je suis sur le point d’exploser :


— "Anne-elise, faut que je gicle !"

— "Ok vas-y !"


Elle se retire de mon sexe et me dit ;


— "C’est bon laisse-moi faire !"


Elle laisse alors un de ses bras sous sa jambe puis attrape mon sexe et me branle. Presque aussitôt mon sperme se met à gicler sur Anne-elise. D’abord, le premier jet lui atterrit en plein figure puis le reste de mon sperme lui inonde les seins et son buste. Pour terminer, la fin de mon éjac dégouline sur chatte :


— "Putain l’éjac de ouf là"

— "Allez dans le cul !"


Elle descend et se met à quatre pattes:


— "Tu est prêt ?" me dit-elle en remuant son gros cul

— "Bien sûr !"


Je m’avance derrière elle et enfonce mon sexe dans son anus étroit. Aussitôt en place, je pilonne sans relâche son anus. Tellement vite, que je sent mes couilles cogne contre sa chatte. Salima arrive à peine à caresser mes couilles avec ses pieds comme elle le fait depuis le début. Très vite je ne peux plus me retenir et mon sperme finit par gicler au fond de son trou du cul :


— "Je m’en suis pris plein le cul !" dit Anne-elise en rigolant


Mon sexe retiré du trou du cul d’Anne-elise, Salima se précipite pour lécher mon sperme qui en dégouline. Une fois le nettoyage terminé, Anne-elise s’allonge sur le sol et écarte les cuisses :

— "Alors Gilles tu me finis ?"

— "D’accord Anne-elise !"


J’enfonce alors mon sexe dans le sien. Je commence aussitôt â la baiser comme il se doit. Anne- elise pose ses pieds sur mes épaules pour que je puisse en profiter. Je ne m’en prive évidemment pas, et profiter pour les embrasser. Salima n’en perd pas une miette puisqu’elle est derrière moi et me caresse les couilles et m’encourage. Brusquement mon sperme gicle en plein dans la chatte d’Anne-elise. Mon éjac terminée, je me retire et Salima en profite pour caresser la chatte d’Anne-elise et récupérer du sperme sur son pied qu’elle lèche aussitôt.


Un fois les caresses de Salim terminées, elles se relèvent et Anne-élise remet son maillot :


— "Bon mon petit Gillou, tu vas bien vouloir t’amuser avec nos pieds maintenant ?"

— "Bien sûr les filles !"


Elles s’assoient sur le petit espace devant la fenêtre et m’attendent. Une fois devant elles, je prends les pieds d’Anne-élise et mets mon sexe entre ses plantes de pieds. Je commence aussitôt à me branler avec ces pieds pendant que ceux de Salima me caresse de nouveau les couilles. Après m’être bien branlé avec ceux d’Anne-élise, je m’avance vers les pieds de Salima. Mais cette fois-ci, je place mon sexe entre ses longs orteils et la laisse se débrouiller. Pendant ce temps, Anne-élise me caresse les couilles à son tour. Après quelques minutes de branlette entre les orteils de Salima, je vais devoir gicler :


— "C’est bon les filles, je vais lâcher mon jus !"

— "D’accord Chouchou, vas-y !"

— "Allez vas-y mon petit Gillou !"


Elles mettent leurs pieds côte à côte et attendent mon sperme mais elles n’auront pas à l’attendre trop longtemps car à peine leurs pieds en position que mon sperme gicle dessus. Mon éjaculation terminée, Salima et Anne-élise me remercient et se lèchent mutuellement les pieds.



Histoire n°3 : Myriam A et Raphaëlle Al : deux profs au top


Après une journée de cours harassante, les profs nous proposent d’aller à la piscine pour nous détendre. Nous acceptons tous volontiers. Une nouvelle occasion pour moi de voir mes copines de classe pieds nus mais aussi pour la première fois ceux de mes profs.


Arrivés à la piscine, nous nous baignons tous ensemble. Je ne me gêne pas pour mâter les pieds de mes copines de classe, ce qui ne les dérange absolument pas voire même les amuse puisque certaine d’entre elles m’adressent un sourire. Par contre, je n’ai pas le même succès avec mes profs puisque à chaque tentative pour regarder leurs pieds mes profs m’adresser un regard réprobateur, particulièrement Mlle Raphaëlle Al. Après plusieurs regards, mes profs finissent pas trouver ça bizarre, pour savoir pourquoi elles se joignent à un petit groupe de fille qui est sorti de la piscine :


— "Dites-moi les filles, vous savez pourquoi Gilles n’arrête pas de regarder nos pieds ?"


Les filles éclatent alors de rire. Les profs les regardent en se demandant si elles ne se moquent pas d’elles. Mais Anne-élise finit par lui répondre :


— "C’est parce qu’il doit les trouver jolis !"

— "Comment ça jolis ?" demande Mlle Raphaëlle Al.

— "Ben oui, c’est un fétichiste des pieds !"

— "Ah c’est sûr ça explique tout !" dit Mme Myriam A.

— "Dit donc Raphaëlle puisqu’il aime nos pieds, on pourrait peut-être en profiter non ? Qu’es-ce que tu en penses ?"

— "Oui pourquoi pas, je dis pas non pour me prendre une bite de temps en temps mais par contre pour le foutre, j’en veux pas !"

— "Pas de problème, je m’en occupe !"

— "Gilles, venez ici s’il-vous-plait !"

— "Oui Madame"

— "Alors ils vous plaisent nos pieds ?" me dit Mme Myriam A. et Mlle Raphaëlle Al. en remuant leurs orteils juste devant moi

— "Oui Madame"

— "Et ça vous plairait de vous amuser avec ?"

— "Oui bien sûr, Madame"

— "Bon d’accord pourquoi pas, mais nous aussi on veux s’amuser ! Allez venez par ici Gilles"


On se dirigent alors tous vers le banc de pierre juste derrière la piscine. Mes profs tandis que je reste debout devant Mme Myriam A. Les filles de la classe, elles sont derrière le banc en attendant la suite des évènements. Brusquement, Mme Myriam A. baisse mon short de bain. Je me retrouve donc le sexe à l’air devant mes profs. Mais Mme Myriam A. n’a aucune hésitation et comme aussitôt à me sucer et à me caresser le couilles. La soudaineté des évènements fait que je suis rapidement excité. Très vite, je sens que je vais pouvoir le retenir très longtemps au vu des assauts répétés de Mme Myriam A. sur mon sexe:


— "Mme A. j’en peux plus, j’ai envie de gicler !"

— "D’accord Gilles, allez-si !"

— "Je vous l’envoie où ?"

— "En pleine gueule !"

— "D’accord Madame !"


Je continue à me branler mais cette fois-ci plus en plus vite:

— "Mme A, Mme A., Mme A. !"


L’excitation est à son comble lorsque Mme Myriam A. décide de me dire:


— "Dites-moi Gilles, vous êtes à deux doigts de m’envoyer tout votre sperme en pleine gueule. Alors il serait peut-être temps de m’appeler par mon prénom et me tutoyer non ? Vous ne croyais pas ?"

— "D’accord, Myriam comme vous euh... comme tu veux !"

— "Et c’est pareil pour moi Gilles !" me dit Mlle Raphaëlle Al.

— "D’accord Raphaëlle !"


J’accélère encore plus ma branlette jusqu’à ce que je n’en puisse plus. Finalement, l’image de ma prof les lunettes au bout du nez en train de me caresser les couilles avec son index aura raison de moi et mon sperme finit par gicler sur le visage de ma prof qui en est entièrement recouvert:

— "Eh ben ça c’est de la giclée ! Merci !"

— "On continue ?"

— "Bien sûr Myriam !"

— "Bon à toi de jouer Raphaëlle !"

— "Bon ok !"


Elle se déshabille puis je m’assoit sur le banc à sa place. Elle me rejoint une fois déshabillé puis s’assoit à califourchon sur moi tout en enfonçant son sexe sur le mien sans oublier de me fixer du regard. J’attrape son cul et commence à la baiser. Tout d’abord délicatement puis au fur et à mesure que le temps passe de plus en plus vite. Enfin, Myriam se met tout d’un coup à crier à sa collègue:


— "Tourne-toi Raphaëlle !"


Elle se met alors de dos en posant ses pieds sur mes jambes. Une fois bien en place, je recommence à la baiser mais encore plus vite cette fois. Quelques minutes passent puis soudain Anne-élise propose à Raphaëlle:


— "Madame ça vous dirais d’essayer une position un peu spéciale ?"

— "Oui pourquoi pas ? Qu’es-ce que c’est ?"

— "Ça s’appelle le pilonnage ! Gilles va..."

— "C’est bon, j’ai compris, pas besoin d’explication !" lui répond Raphaëlle


Elle bascule en arrière tout en passant ses bras sous ses jambes. Une fois en position, Raphaëlle me dit:


— "Gilles, défonce-moi la chatte !"


Je pilonne alors le plus brutalement possible sa chatte. Elle ne tiens pas longtemps le coup puisque très rapidement, Raphaëlle me dit:


— "Stop, j’en peux plus !"

— "Ça tombe bien Raphaëlle, j’avais envie de lâcher mon sperme !"

— "C’est bon, Raphaëlle, laisse-moi la place !" lui dit Myriam

— "Non, ça va merci, je vais la prendre !" lui répond Raphaëlle

— "Mais je croyais que tu voulais pas de sperme ?"

— "D’habitude j’en prend pas mais là vu comme je me suis fais défoncer la chatte, je l’a prends !"

— "D’accord, comme tu veux Raphaëlle !"


Elle passe son bras sous sa jambe une nouvelle fois mais cette fois-ci prend mon sexe et me branle. Quelques instants de cette branlette et mon sperme gicle sur ma prof. Elle s’en prend plein le visage mais aussi sur ses seins et pour finir sur sa chatte:


— "Hé ben Gilles, quand tu gicles, tu gicles toi !"


Raphaëlle descend du banc laissant la place à sa collègue:


— "Allez à toi de jouer maintenant Myriam !"


— "Allez Gilles, met-moi la dans le cul !" me demande Myriam en se mettant à genoux sur le banc juste à côté de moi


Je me lève et me place derrière le cul de Myriam. Puis elle me dit:


— "Allez enfonce !"


Je n’hésite pas plus longtemps et enfonce mon sexe dans l’anus très étroit de Myriam. Une fois que mon sexe a bien pénétré le trou du cul de ma prof, j’attrape ses hanches et commence la sodomiser avec beaucoup de difficulté tellement son anus est serré. Mais petit à petit, il s’élargit et je peux aller de plus en plus vite. Une fois arrivé à une cadence correcte, Myriam me dit:


— "Accélère, Gilles, accélère !"


Je vais alors le vite que son cul le permet. Pendant cette sodomie dont le rythme s’accentue au fil du temps, Raphaëlle me caresse les couilles avec un de ses pieds. Je continue de pilonner le cul de Myriam puis elle finit par me dire:


— "Putain, ça fait au moins vingt ans que je m’étais pas fais enculer comme ça !" tout en rigolant


Je pilonne son cul encore un petit moment puis je me retire brusquement de son trou du cul et gicle sur ses fesses:


— "Hé ben, je suis pas prêt de l’oublier cette sodomie !" en s’étalant mon sperme sur son cul


Une fois que Myriam a finit de s’étaler mon sperme sur le cul, elle se retourne et écarte les cuisses:


— "Allez péte-moi la chatte maintenant !"


J’enfonce mon sexe dans le sien trempée d’excitation et commence à la baiser. Je viens à peine de commencer que Myriam se met à rire:


— "Alors Gilles tu me baises ou quoi ?"

— "J’y vais doucement où cas où !"

— "Gilles, j’ai eu sept enfants avec cette chatte, je crois qu’elle craint plus rien maintenant !"

— "D’accord Myriam, comme tu veux !"


Je continue de la baiser mais j’accélère au maximum le rythme. Puis quelques minutes plus tard, Myriam me dit toute souriante:


— "Ha ! ça c’est du pétage de chatte !"


Je bourrine ça chatte encore un moment puis je n’en peux plus:


— "Myriam, j’ai envie de gicler !"

— "Ok Gilles, allez-y, direct dans la chatte !"

— "D’accord, Myriam !"

Je baise encore la chatte de Myriam et puis je gicle dans sa chatte sans me retenir comme elle me l’a demandée. Je me retire de sa chatte une fois terminé et Raphaëlle s’accroupit entre les cuisses de Myriam pour lécher mon sperme qui coule de la chatte de sa collègue. La chatte de Myriam bien nettoyée, Raphaëlle se rassoit à côté d’elle et lui demande:


— "Bon Myriam qu’es-ce qu’on fait maintenant ?"

— "Puisqu’il aime tant nos pieds, il n’a qu’à les baiser !"

— "Ça c’est une bonne idée Myriam !"


Elles remettent leurs maillots et Myriam me tend ses pieds. Je place mon sexe entre ses plantes de pied, attrape ses chevilles puis baise ses pieds comme elle me l’a demandée. Raphaëlle ne reste pas sans rien puisqu’elle continue à me caresser les couilles. Tout ceci sous les encouragements des filles de la classe qui ne ce sont pas arrêtés depuis que j’ai commencé a baiser mes profs. Je baise les plantes de pied de Myriam encore un moment puis elle finit par me dire:


— "Allez à toi Raphaëlle !"


Je lâche les pieds de Myriam et me tourne vers ceux de Raphaëlle. Je décide de changer de position et de profiter de ses longs orteils. Je place mon sexe entre ses orteils et laisse Raphaëlle se débrouiller. Elle comprend aussitôt ce qu’elle doit faire et me branle avec ses orteils en allant de plus en plus vite. Rapidement je n’en peux plus:


— "Raphaëlle, Myriam, faut que je gicle !"

— "D’accord, allez-y !" me dit Myriam


Elles mettent alors leurs pieds face à face et attendent avec impatience ma semence. Je continue de me branler devant les pieds de mes profs qui me caressent les couillles à tour de rôle. Quelques minutes plus tard, comme je n’ai toujours pas gicler, les filles décident de m’encourager en se mettant à scander :


— « Sur les pieds des profs ! Sur les pieds des profs ! »


Après ces encouragements qui sont le bienvenue, mon sperme jaillit de mon sexe sur les pieds de Myriam et de Raphaëlle qui en sont recouvert:


— "Maintenant c’est sûr, je verrais plus jamais mes pieds de la même façon !" me dit Myriam

— "C’est clair, moi aussi !" me dit à son tour Raphaëlle


Enfin elles s’échangent leurs pieds et se les lèchent pour goûter ma semence.



Histoire nº4 : La farandole de pieds, une fin d’année en beauté !!!


Alors que nous sommes au dernier jour de notre voyage, les profs nous donne une nouvelle journée de repos. Je me lève de bonne heure et prends mon petit-déjeuner puis je vais à la douche. En sortant, je vois Fanny et Cyrielle en train de regarder tranquillement la télé. Je leurs dis bonjour puis je vais dans ma chambre pour lire un livre. Je ressort quelques minutes plus tard et les filles sont toujours devant la télé. Je reste surpris plusieurs secondes devant la scène qui s’offre à moi : Fanny et de Cyrielle en train de se vernir les orteils, chacune d’un côté de la table. Me voyant surpris et excité par ce spectacle juste sous mes yeux, Cyrielle et Fanny se regarde et rigole puis Cyrielle me propose:


— "Viens les voir de plus près si tu veux !"

— "D’accord, merci Cyrielle !"


Je m’approche alors de ses pieds. Elle continue de se vernir les orteils mais en prenant sont temps pour encore plus m’exciter. Dès qu’elle voit que je suis vraiment chaud, Cyrielle me dit:


— "Vas-y, branle-toi !"

— "Merci Cycy !"


Je sort mon sexe et commence alors à me branler. Une fois que Cyrielle aie finit de se vernir les orteils d’un de ses pieds, elle me dit:


— "Allez, va voir ceux de Fanny aussi !"

— "D’accord !"


Je m’avance vers les pieds de Fanny alors qu’elle vient à peine de finir de se vernir les orteils de l’un de ses pieds et qu’elle est sur le point d’attaquer le vernissage de l’autre. Elle commence à se vernir les orteils tout en me jetant des regards appuyés de temps en temps comme le faisait Cyrielle. Une fois ses orteils vernit, Fanny dit à Cyrielle:


— "Ça y est, j’ai finit ! Et toi Cycy ?"

-" Oui, moi aussi !" lui répond Cyrielle

— "Et ils te plaisent mes pieds comme ça ?" me demande Fanny en agitant ses orteils

— "Oui bien sûr Fanny !"

— "Et les miens, ils te plaisent aussi ?" me demande Cyrielle en avançant ses pieds pour que je puisse bien les voir

— "Maintenant qu’on t’a montré nos pieds, tu voudrais pas les toucher aussi ?" me propose Fanny

— "Oui, merci Fanny !"


Elles prennent leurs chaises et les mettent en face de la table côte à côte. Puis Cyrielle me tend ses pieds. J’arrête de me branler puis commencer à masser ses pieds. Quelques minutes de massage plus tard, je fais la même chose avec les pieds de Fanny. La séance de massage terminée, Fanny me demande:


— "Nous aussi, on peux te masser ?" en posant sa main sur mon sexe

— "Bien sûr Fanny, pas de problème !"

— "Allez, viens ici, Gilles !" me demande Cyrielle


Dès que je suis en face d’elle, elle commence par me branler délicatement tout en léchant et caressant mes couilles. Quand ce n’est pas Cyrielle, c’est Fanny qui les caresse avec son pied. Puis Cyrielle me dit:


— "Bon allez, on passe aux choses sérieuses !"


Elle soulève son haut faisant apparaître ses gros seins. Elle place mon sexe déjà bien dur entre ses grosses pastèques puis commence une branlette espagnole. Fanny toujours pas décidé à ne pas rester sans rien faire, me caresser les couilles encore une fois mais avec sa main cette fois-ci. Cyrielle, elle non plus ne reste pas inactive puisqu’elle accélère le rythme de sa branlette espagnole tout en me disant pour m’exciter un maximum:


— "Alors Gilles, elle te plaît la branlette espagnole de Cycy hein ?"

— "Oui, c’est clair"


Elle accélère alors encore plus le rythme de sa branlette espagnole:


— "Ça te plaît hein ? Ils te plaisent les gros nichons de Cycy hein ?"

— "Oui Cycy, oui Cycy !"


Voyant que je suis à deux doigts d’éjaculer:


— "Non Gilles, tu te retiens, faut pas que tu te lâches, il y a encore Fanny après moi" me dit-elle en rigolant

— "D’accord Cycy !"


Elle me branle encore un cours instants puis Cyrielle me dit:


— "Bon allez, ça suffit, va voir Fanny !"


Je retire mon sexe des gros seins de Cyrielle et me dirige vers Fanny:


— "Bon Gilles, moi je te le dis tout de suite, je suis qu’une branleuse !"

— "D’accord Fanny, pas de problème !"


Elle commence alors à me branler de plus en plus vite d’abord avec la main droite puis avec la main gauche, tout ceci en me fixant avec un beau regard de vicieuse. Cyrielle quant à elle est depuis le début en train de me caresser les couilles avec un de ses pieds aux orteils vernis:


— "Ça y est Gilles, tu veux gicler ?" me demande Fanny

— "Oui Fanny"

— "Bon Fanny, on va le prendre comment son sperme ?" demande Cyrielle

— "Ben... tu sais quoi Gilles, c’est toi qui va choisir l’éjac que tu veux, je vais t’en proposer plein et tu prends celle que tu veux. Après on tire au sort celle qui l’a prends, d’accord ?"

— "Oui, d’accord Fanny"

— "Ouais, ça à l’air rigolo !" rajoute Cyrielle


Après avoir réfléchis quelques secondes, Fanny finit par me dire:


— "Bon alors je te propose : éjac faciale, éjac buccale, éjac sur les seins et double-face"

— "Laquelle tu choisis ?" me demande Cyrielle

— "Ben... Allez une faciale !"

— "Et elle sera pour qui ?" demande Fanny


Je tire alors un papier dans une trousse où les filles avaient mit plusieurs papiers avec leurs prénoms. Il ne reste plus qu’à en tirer un, ce que je fait puis je le tends à Cyrielle:


— "Elle sera pour... Fanny !"


Fanny pousse alors un petit gémissement en se cachant le visage derrière ses mains:



— "Qu’es-ce qu’il y a ?"

— "Elle aime pas les éjacs faciales, Fanny" me dit Cyrielle en rigolant

— "Ça va, on échange si tu veux Fanny" lui propose Cyrielle

— "Non, c’est bon, je la prends" me dit Fanny plus sûr d’elle

— "Comme tu veux, Fanny"


Elle s’agenouille devant moi et me caresse les couilles avec son index en me disant:


— "Allez vas-s’y !"


Je continue de me branle jusqu’à ce que mon sperme lui gicle en pleine visage. Au fur et a mesure que mon sperme gicle, Fanny tourne le visage en espérant éviter mon sperme mais je lui gicle quand même dessus. Dès que j’ai commencé à gicler, Fanny repousse ses petits cris pendant que Cyrielle rigole en voyant sa copine se faire gicler dessus. Mais elle rigole encore plus quand j’ai finit de gicler et que Fanny a le visage recouvert de mon sperme. Fanny se relève puis s’essuie le visage en rigolant avec un mouchoir que lui tend Cyrielle. Le visage propre, Fanny me dit:


— "Allez, on baise maintenant !"

— "Ouais, à poil !" complète Cyrielle


Fanny et Cyrielle se déshabille puis Fanny me demande de m’allonger sur la table:


— "Allez, je commence !" nous dit Cyrielle

— "Ok comme tu veux !" lui répond Fanny


Elle s’assoit à califourchon sur moi tout en empalant son sexe sur le mien. Fanny s’assoit entre mes jambes et me caresse les couilles avec ses pieds. J’empoigne le bon gros cul de Cyrielle et comme à la baiser le plus sauvagement possible, ce qui semble la réjouir puisqu’elle pousse des cris de plaisir et que son visage rougit de plus en plus. Je ne peux m’empêcher d’embrasser ses gros seins qui ballote juste au-dessus de mon visage. Après plusieurs minutes de cette baise intense, Cyrielle me regarde le visage écarlate et me dit:


— "Bon allez, je me tourne !"


Elle se retire de sur mon sexe puis se ré-empale dessus en étant de dos cette fois-ci et en prenant bien soin de mettre ses pieds sur mes jambes pour que je puisse bien les voir:


— "Ça va Gilles, tu vois bien mes pieds ?" me demande-t-elle en remuant ses orteils

— "Oui très bien Cycy, merci "


Je prends ses hanches et commence à nouveau à la baiser comme un dingue. Plus la baise avance plus Cyrielle crie de plaisir de plus en plus fort. Après plusieurs minutes de cette baise intense, Fanny propose à sa copine:


— "Bon Cycy, un petit pilonnage pour finir en beauté ?"

— "Ouais, allez pourquoi pas !"


Elle passe ses bras sous ses jambes puis se met à crier en même temps que sa copine Fanny:


— "Piiilonnaaage !"


Prenant toujours appui sur ses hanches, je bourrine sa chatte de blonde comme un malade. Je la baise de plus en plus vite mais cela ne semble pas la déranger puisque plus j’accélère la cadence et plus ses cris de plaisir sont plus fort. Après plusieurs minutes de ce pilonnage imprévu, Cyrielle finit par craquer:


— "C’est bon Gilles, stop, j’ai la chatte en feu !"

— "Ok Cycy !"

— "Allez à toi de jouer Fanny !" dit-elle à sa copine tout en se retirant de mon sexe

— "Ok c’est partit !"


Elle s’assoit sur moi en me fixant de ses beaux yeux bleu et en tenant fermement mon sexe pour bien pouvoir s’empaler dessus. Puis je prends son joli petit cul dans mes mains et commence à la baiser alors qu’elle ne me lâche pas du regard. Je commence par y aller doucement mais à la demande de Fanny, j’accélère de plus en plus la cadence jusqu’à ce que Fanny se met elle aussi à jouir. Pendant que je baise sa copine, Cyrielle n’en perd pas une miette car elle a pris la place de Fanny entre mes jambes pour me caresser les couilles avec ses pieds. Je baise Fanny de plus en vite jusqu’à ce ses petits cris se transforment en hurlements de plaisir et de jouissance:


— "C’est bon, j’en peux plus, je me tourne !"

— "D’accord Fanny !"


Elle se retire de mon sexe puis me tourne le dos et ré-empale son sexe sur le mien dans cette position:


— "Pour mes pieds, c’est bon, ça va ?" me demande Fanny

— "Oui parfait Fanny !"

— "Alors baise-moi !"


Je reprends le même rythme et continue de la baiser. Puis après plusieurs minutes de baise intense, Fanny se retourne vers moi et se met à crier:


— "Piiilonnaaage !"


Cyrielle se met à rigoler et se met elle aussi à crier pendant que Fanny se met en position:


— "Pilonnage de la chatte de Fanny !" dit-elle crescendo


Je baise alors le plus violemment possible la chatte de Fanny. Après quelques minutes de cette baise brutale, Fanny commence jouir de plus en plus fort. Je me dit alors qu’elle bientôt vouloir arrêter mais à grande surprise, elle redemande :


— "Pète-moi la chatte, pète-moi la chatte, pète-moi la chatte !"


Je bourrine alors le plus vite possible mais dès que je suis au maximum, Fanny n’en peux plus et me dit:


— "C’est bon, arrête-tout, j’ai la chatte qui va exploser !"

— "Comme tu veux Fanny !"


Cyrielle et Fanny descendent de la table. Puis Cyrielle me demande:


— "Alors Gilles, sur quelle chatte tu veux gicler ?" reprenant son ton coquin

— "Sur la mienne ou sur celle de Fanny ?" complète-t-elle


Je réfléchis quelques secondes puis leur dit:


— "Sur la chatte de Fanny !"


Fanny rigole puis me dit:


— "Ok c’est partit !"


Elle se rassoit sur moi mais sans ré-enfoncer son sexe sur le mien. Elle se contente de prendre mon sexe dans sa main après avoir passé son bras sous sa jambe et enfin elle commence à me branler comme une dingue. Cyrielle me caresse les couilles le plus délicatement possible. Finalement, mon sperme finit par gicler d’abord sur le visage de Fanny ce qui lui permet de pousser un nouveau petit cri puis de me dire:


— "Et de deux !"


Elle ne s’arrête pourtant pas de me branler et mon sperme continue de lui gicler dessus. Une autre giclée en plein visage et le reste de mon sperme lui arrive sur sa chatte recouvrant la touffe de poil qui recouvre son sexe.


Puis Fanny se met une nouvelle fois à rigoler puis nous dit:


— "Ça c’est du lâché de jus de couille !"

— "Putain, c’est clair !" commente Cyrielle


Elle vient ensuite lécher la chatte de sa copine sans en laisser une seule goutte se perdre. Une fois terminé, Cyrielle prend une chaise et la met devant la table:


— "Allez viens faire un tour dans ma boite à merde !" me dit-elle en remuant son gros cul devant moi


J’enfonce mon sexe raide d’excitation dans l’anus grand ouvert de Cyrielle. Je prends ses hanches et commence à l’enculer comme dingue. Pendant ce temps, Fanny se met derrière moi et me caresse les couilles avec un de ses pieds. Je continue de bouriner son trou du cul que Cyrielle m’offre en écartant ses fesses avec ses mains pendant un bon moment. Plusieurs minutes après avoir commencé, Cyrielle le visage ruisselant de sueur et rouge de plaisir finit par me dire:


— "Gilles, j’en peux plus, lâche-toi sur mon cul !"

— "Ok Cycy !"


Je me retire de son anus et commence à me branler:


— "C’est bon, laisse-moi faire !" me dit Fanny

— "D’accord Fanny !"


Elle prend mon sexe et me branle à son tour tout en me fixant du regard. Cyrielle quant-à elle se retourne pour me regarder elle aussi avec un grand sourire en écartant ses fesses avec ses mains. Fanny accélère sa branlette jusqu’à ce que mon sperme gicle dans la raie du cul de Cyrielle. Sa raie du cul bien trempée, Cyrielle relâche ses fesses pour que je puisse gicler aussi dessus ce qui ne tarde pas puisque dès que ses fesses sont en place, mon sperme coule dessus. Mon éjac terminée, Cyrielle rigole et me dit:


— "Eh bien, je me suis bien fait tremper le cul !"

— "Merci Gilles !"

— "De rien, Cycy !"


Avant même de descendre de la chaise, Cyrielle essuie ses fesses avec sa main pendant que Fanny lui lèche la raie du cul.


Cyrielle finit par descendre de la chaise, une fois son cul bien nettoyé. Fanny pousse la chaise sur le côté, se couche sur le rebord de la table les cuisses grandes ouvertes puis me dit:


— "Allez à mon tour, maintenant !"

— "Ouais, allez Gilles, dans la chatte à Fanny !" rajoute Cyrielle toute excitée


J’enfonce mon sexe dans la chatte de Fanny qui en profite aussitôt pour poser ses pieds sur mes épaules pour que je puisse bien les voir. Cyrielle quant-à elle a repris la chaise et me caresse les couilles avec un de ses pieds après s’être assise dessus. Je baise Fanny comme un dingue en pilonnant sa chatte le plus fort possible ce qui ne semble pas la perturber plus que ça puisqu’elle se contente de me fixer du regard pendant que je la tringle de plus en plus vite. Enfin après plusieurs minutes de cette baise intense, je vais devoir gicler:


— "C’est bon Fanny, je vais gicler !"

— "Ok, t’emmerde pas, nature, peinture, vas-s’y direct dans ma chatte !"

— "Cycy fait-le gicler !"

— "Ok Fanny !"

— "A la mano, Cyrielle !"

— "Comme tu veux Fanny !"


Je me retire de la chatte de Fanny en laissant juste ma verge à l’intérieur. Cyrielle se met juste à côté de moi et prend mon sexe et mes couilles dans ses mains puis commence à me branler. Fanny me fixe du regard en me susurrant :


— "Dans ma chatte, dans ma chatte !"


Mon sperme finit par gicler dans la chatte de Fanny sous les assauts de la main de Cyrielle sur mon sexe et sur mes couilles. Un fois terminé d’éjaculer, je retire une bonne fois pour toute mon sexe de la chatte de Fanny et aussitôt fait, Cyrielle se précipite sur la chatte de sa copine pour y lécher le sperme qui y dégouline.


La chatte de Fanny nettoyée, Fanny et Cyrielle s’assoit sur le bord de la table sans rien dire. Elles me regardent avec le sourire aux lèvres puis Cyrielle finit par me dire:


— "Bon Gilles, tu veux t’amuser avec nos pieds ou pas ?" me propose-t-elle


Les filles lèvent leurs pieds en les mettant cote-à-cote et en remuant leurs orteils:


— "Je sais pas trop" leur dis-je sur un ton coquin

— "Tu es sûre ?" me demandent-t-elles en caressant délicatement mon sexe avec leurs pieds

— "Bon allez, pourquoi pas !" leur dis-je en souriant


Elles descendent de la table et se rhabillent laissant juste leurs pieds nus. Puis elle remettent les chaises en face de moi et s’asseyent dessus. Enfin Cyrielle me tends ses pieds et me dit:


— "Je commence !" me dit Cyrielle


Elle prend mon sexe entre ses plantes de pied puis me dit:


— "Branlette nº1: branlette classique par Cyrielle, âge 19 ans, taille des pieds 39"

— "Allez à toi de jouer Cycy !"


Elle commence alors à me branler avec ses pieds en me souriant. Fanny attend quelques instants puis finalement, elle met un de ses pieds sous mes couilles pour pouvoir les caresser délicatement. Après quelques minutes de cette branlette où je peux à chaque instants regarder les jolis orteils vernis en noir de Cyrielle, elle finit par me demander:


— "Alors ça va, je te branle bien ?"

— "Ah oui très bien !"

— "Bon on continue alors !"


Elle continue de me branler mais cette fois-ci en remuant ses orteils pour m’exciter encore plus:


— "Ça te plait toujours ?"

— "Oui encore plus !"


Cyrielle et Fanny éclatent de rire en entendant ma réponse. Elle continue de me branler tout en se caressant les seins et ceux de Fanny puis brusquement Cyrielle arrête de me branler:


— "On change de position ?"

— "Comme tu veux Cycy !"

— "Branlette nº2: branlette avec les pieds côte-à-côte par Cyrielle, âge 19 ans, taille des pieds 39"


Elle prend mon sexe dans cette position et recommence à me branler tout continuant à remuer ses orteils ce qui m’excite vraiment de plus en plus surtout qu’elle continue aussi de se caresser ses gros seins et ceux de Fanny sauf qu’elle a sortit les siens de sous son t-shirt. Après quelques minutes de cette branlette plus excitante que jamais, Fanny se met a lécher et embrasser les seins de Cyrielle. Finalement Cyrielle retire ses pieds de mon sexe et me dit:


— "Bon allez, on se fait la dernière ?"

— "D’accord Cycy !"

— "Et après tu passes aux pieds de Fanny !" me dit-elle en jetant un regard en coin à cette dernière qui lui répond par un sourire coquin

— "Pas de soucis Cycy !"

— "Alors branlette nº3: branlette d’orteils par Cyrielle, âge 19 ans, taille des pieds 39"


Elle prend mon sexe entre ses orteils vernis et commence à me branler tout d’abord délicatement pour bien faire monter la pression puis plus rapidement pour m’exciter le plus possible. Ses mignons orteils vernis monte et descendent sur mon sexe pendant que Cyrielle me regarde avec son air de cochonne et se caresse les seins. Après un bon moment de cette branlette, Cyrielle retire ses orteils de mon sexe et me dit:


— "Allez, au tour des pieds de Fanny maintenant !"


Je m’avance devant Fanny qui s’empresse de prendre mon sexe entre ses plantes de pied:


— "C’est partit : branlette nº1: branlette classique par Fanny, âge 23 ans, taille des pieds 39"


Elle commence aussitôt à me branler avec ses pieds comme une dingue, je me laisse faire et met mes mains dans le dos. Cyrielle qui n’en perd pas une miette se met à rigoler puis à sourire de la dextérité de Fanny. Je suis de plus en plus excité par la branlette de Fanny mais elle décide d’en remettre une couche:


— "Allez hop on change !"

- "Branlette nº2: branlette avec les pieds côte-à-côte par Fanny, âge 23 ans, taille des pieds 39"


Elle prend mon sexe dans cette nouvelle position et continue de me branler avec autant de fougue sauf que cette fois-ci elle décide d’imiter sa copine Cyrielle puisqu’elle se met à remuer ses orteils vernit d’un joli rouge. Elle me branle tout en me fixant avec son regard pervers. Puis dès qu’elle sent que je suis encore plus excité, elle relâche la pression puis me dit:


— "La dernière position: branlette nº3: branlette d’orteils par Fanny, âge 23 ans, taille des pieds 39"


Elle prend alors mon sexe entre ses longs orteils et commence à me branler. Je ne vais pas tenir très longtemps puisque Fanny semble aussi dextre avec ses orteils qu’avec ses plantes de pied. Elle continue de me branler pendant encore un petit moment tout en accélérant au fur et à mesure la cadence des va-et-vient puis je n’en peux vraiment plus ce que me fait remarquer immédiatement Fanny:


— "Ça y est, tu veux te vider les couilles sur nos pieds, hein Gilles ?" toujours avec le même air de vicieuse

— "C’est clair Fanny, j’en peux plus !"

— "Bon alors, je vais te proposer quatre éjac différentes et tu vas choisir celle que tu veux faire, d’accord ?"

— "D’accord Fanny !"


Elles poussent les chaises sut le côté puis s’asseyent sur le bord de la table:


— "Alors je te propose: l’éjac classique sur le dessus des pieds, l’éjac classique sur les plantes, le méli-mélo, et le double-cum, laquelle tu veux ?"

— "Je sais pas trop... c’est quoi le méli-mélo et le double-cum ?"

— "Ben le méli-mélo, tu choisis une paire de pieds pour le dessus et l’autre paire ça sera sur les plantes de pied"

— "Ah ok, ça à l’air sympa !"

— "Et le double-cum, c’est une éjac sur les pieds de l’une et l’autre en faciale"

— "Ça aussi ça à l’air pas mal..."

— "Oui, elles toutes l’air bien !" me dit Cyrielle sur un ton enjoué

— "Alors tu prends quel éjac ?" me demande Fanny impatiente

— "Ben... je vais prendre le double-cum !"

— "Bon ok, et sur quel pieds tu veux gicler ?"

— "Sur ceux de Cyrielle"

— "Ouais, sur mes pieds !" dit Cyrielle encore plus joyeuse que tout à l’heure

— "Ca sera sur mon visage alors ?"

— "Ah merde, c’est vrai..." lui dit Cyrielle d’un ton faussement désolé en essayant de s’empêcher de rire

— "Ben... oui, désolé Fanny mais j’ai trop envie de gicler sur les pieds de Cyrielle" sur un ton embarrassé


Fanny se met rigoler suivi peu après par Cyrielle et me dit:


— "C’est pas grave, je commence m’y habituer de toute façon !"


Fanny s’agenouille devant moi puis Cyrielle qui est restée assise sur la table pose ses pieds de chaque côté de la tête de Fanny.


J’attends qu’elles soient en position puis je m’approche de Fanny en continuant de me branler. Dès que je suis en face d’elle, Fanny me caresse délicatement les couilles avec son index en me disant:


— "Allez vas-s’y, vas-s’y"


J’accélère la cadence de ma branlette pendant que Fanny me répète en boucle sans s’arrêter:


— "Vas-s’y, vas-s’y, vas-s’y"


Puis dès que je n’en peux vraiment plus, mon sperme gicle brusquement sur le visage de Fanny qui a à peine le temps de fermer les yeux. Je n’oublie pas les pieds de Cyrielle puisque dès que j’en ai finit avec le visage de Fanny je gicle aussi sur ses plantes de pied qu’elle me présente gentiment. Mon éjac terminée, les filles se mettent à rigoler surprises par mon éjac. En effet, Fanny a le visage recouvert de sperme et les plantes de pied de Cyrielle sont dans le même état:


— "Allez, c’est partit pour le grand nettoyage !" me dit Cyrielle en continuant de rigoler


Elle lèche alors consciencieusement ses plantes de pied pour ne pas en perdre une goutte. Fanny fait la même chose avec son visage en s’aidant de sa main dont elle suce ensuite ses doigts pour un récupérer un maximum de sperme. Le nettoyage terminé, les filles se relève et Fanny me demande:


— "Alors ça t’a plu de nous baiser Gilles ?"

— "Ben oui, c’est clair !"

— "Tant mieux !" me répond-t-elle en rigolant une nouvelle fois.


Puis Cyrielle s’aperçois que je bande encore, et me demande:


— "Tu bandes encore ? Avec tout ce qu’on t’a fait ?"

— "Ben...oui !"

— "Bon ben... je crois qu’il va nous falloir des renforts !"

— "C’est clair, on arrivera pas à le calmer à nous deux" lui répond Fanny

— "Attend nous dans la chambre, on arrive avec les renforts !" me dit Cyrielle de plus en plus excitée à l’idée de baiser encore une fois


Je vais dans leur chambre et m’assoit sur leur lit attendant leur retour. Elles reviennent même pas une minutes avant d’être partit:


— "Et voilà Gilles on est revenu avec des renforts !" me dit Cyrielle plus excitée que jamais

— "Anne-elise, Salima, Myriam et Raphaëlle" complète-t-elle en désignant la porte de la chambre où rentre les "renforts" au fur et à mesure qu’elle les appelle

— "Bon ben... c’est partit pour un nouveau tour de baise !" nous dit Cyrielle toujours aussi excité


Je m’allonge sur lit. Fanny me demande alors:


— "Par qui tu veux commencer ?"

— "Ben... toi et Cyrielle !"

— "Ok, on arrive Gilles !" me dit Cyrielle


Elles approchent du lit et se déshabillent:


— "Allez viens par ici, Cycy !" lui dis-je excité

— "J’arrive !" me répond-t-elle aussi excitée que moi


Elle me rejoint sur le lit puis s’assoit à califourchon sur moi en enfonçant son sexe sur le mien. Fanny en profite pour s’asseoir entre mes jambes me caresser les couilles avec ses pieds. Je prend les grosses fesses de Cyrielle entre mes mains et commence aussitôt à la baiser. Pendant que je la baise, j’embrasse ses gros nichons qui ballote juste au-dessus de mon visage:


— "Ça va Gilles, ça te plait que je te caresse les couilles avec mes pieds ?" me demande Fanny

— "Oui beaucoup, Fanny !"


Excité par la demande de Fanny, je baise la chatte de Cyrielle en accélèrant la cadence au maximum:


— "Eh ben... les pieds ça lui fait toujours autant d’effet à ce que je vois !" nous dit Myriam

— "Ah oui, ça c’est clair !" lui répond Anne-elise pendant que les autres filles rigolent de sa réponse


Après plusieurs minutes de baise avec Cyrielle, je demande à Fanny:


— "Allez à ton tour Fanny !"

— "Ok j’arrive !"


Elle échange alors sa place avec Cyrielle. Cyrielle me caresse les couilles pendant que je baise Fanny. Fanny justement s’assoit de dos sur moi, enfonce son sexe sur le mien puis pose ses pieds sur mes jambes pour que je puisse bien les voir:


— "Ça va Gilles, tu vois bien mes pieds comme ça ?"

— "Oui très bien Fanny, merci !"

— "De rien !"


Je prends ses hanches et commence à la baiser comme un dingue de plus en plus excité par cette nouvelle séance de baise. Puis tout d’un coup après seulement quelques minutes de baise, Fanny lève ses jambes et passe ses bras sous ses jambes:


— "Ah ça, ça sent le pilonnage !" dit Cyrielle à sa copine Fanny

— "Piiilonaaage !" se met à crier Fanny


Je baise alors sa chatte le plus vite que je peux. Fanny semble apprécier puisqu’elle se met à jouir de plus en plus fort. A peine quelques minutes de cette baise et il faut que je gicle:


— "Fanny, j’en peux plus !"

— "Tu veux gicler ?"

— "Oui Fanny !"

— "D’accord, vas-s’y !"


Je sort mon sexe de sa chatte et Fanny la prend tout de suite dans sa main pour pouvoir me branler. Elle laisse retomber son autre jambe sur la mienne et me branle avec son autre main de plus en plus vite. Fanny me regarde en me disant:


— "Allez vas-s’y, vas-s’y !"


Mais elle se retourne souvent pour regarder mon sexe en attendant mon éjac. Justement à un moment elle regarde mon sexe de plus en plus impatiente, mon sperme gicle directement sur son visage puis sur le reste de son corps. Mon éjac terminé, Fanny rigole et me dit:


— "Et une autre éjac en pleine gueule, une !"


Puis Fanny et Cyrielle descendent du lit. Fanny en profitant pour s’essuyer le visage sur une serviette que lui tend Anne-elise. Son visage nettoyé, Fanny me dit:


— "Et maintenant, qui tu choisis ?"

— "Je vais prendre... Salima et Anne-elise !"

— "D’accord, à vous de jouer les filles !" leur dit Fanny

— "Lève-toi du lit Chouchou, qu’on se mettent en position !" me dit Salima en rigolant

— "Ok les filles, allez-s’y !"


Je me lève du lit puis Salima et Anne-elise se mettent à quatre pattes sur le bord du lit et Salima me dit:


— "Allez Chouchou, viens dans mon cul !"

— "J’arrive Salima !"


Je me place derrière elle et enfonce mon sexe dans son trou du cul après m’être frayé un chemin dans sa raie du cul poilu. Mon sexe rentré dans son cul, Salima pousse un cri de surprise. Je prends fermement ses hanches et commence une série de va-et-vients de plus en plus violent dans son trou du cul:


— "Oh, doucement Chouchou !" me dit Salima à la fois excitée et crispée de douleur


Je la sodomise encore un petit moment puis je retire mon sexe de son anus:


— "Ah ça fait du bien !"

— "Allez mon petit Gillou, viens faire un tour dans mon gros cul !" me dit Anne-Elise en remuant son gros popotin

— "Ok Anne-elise !"


Je me tourne vers elle et enfonce sans ménagement mon sexe dans son anus puis la sodomise sans aucune retenue sachant qu’Anne-élise est une habituée. Quand on voit son cul, on comprend pourquoi. Je continue de la bourriner comme un malade pendant un bon moment puis Anne-elise qui n’en peux plus finit par me dire en me regardant avec son visage transpirant et rougissant:


— "Putain Gilles, lâche ta sauce, j’ai le trou du cul en feu !"

— "D’accord Anne-elise !"


Je la sodomie encore un petit moment juste pour avoir le maximum de sperme dans les couilles puis je finit par gicler directement dans son trou du cul le remplissant entièrement. Je retire mon sexe de son anus et Salima se met à ma place pour lécher le trou du cul de sa copine qui dégouline de mon sperme. La raie du cul d’Anne-elise bien nettoyée, les deux copines me remercient et descendent à leur tour du lit:


— "Quel duo tu vas prendre maintenant ?" me demande à nouveau Fanny, elle aussi très excitée à son tour

— "Ça va être au tour de Myriam et Raphaëlle !"

— "Ok Gilles, on arrive !" me répond Myriam le sourire aux lèvres


Elles s’installent toutes les deux les cuisses grandes ouvertes sur le lit. Je m’avance vers Raphaëlle et enfonce sans aucun ménagement mon sexe dans le sien. Je prends ses cuisses puis commence à la baiser de plus en plus vite. Son visage se crispe au fur et à mesure que j’accélère la cadence. Je prends ses pieds qu’elle a posée sur mes épaules et les embrasse puis les lèche pour m’exciter encore plus. Une fois que je suis bien chaud, je me retire de sa chatte et me dirige vers celle de Myriam. J’enfonce mon sexe dans le sien et la bourrine comme un dingue sachant qu’elle n’attend que ça. Je baise sa chatte tout caressant ses pieds jusqu’à ce que mon sperme gicle dans sa chatte. Cela ne semble pas la perturber plus que ça puisqu’elle se contente de rigoler au moment où je gicle dans sa chatte. Je me retire de sa chatte la laissant dégoulinante de sperme. Je me retourne vers Fanny qui me dit:


— "Bon ben... on va finir en beauté... quels paires de pieds tu veux te faire ?"


Fanny regarde ses pieds et remue ses orteils. Je regarde alors ses pieds puis les autres paires de pied à ma disposition. Au fur et à mesure je regarde leur pieds, leurs propriétaire remuent leurs orteils dès que mon regard se pose sur leurs pieds:


— "Je vais prendre les pieds de... Salima et Anne-elise !"

— "On arrive mon petit Gillou !" me dit Anne-elise


Salima et Anne-elise s’asseyent sur le bord du lit et me tendent leurs pieds. Je décide de commencer cette fois-ci par les pieds d’Anne-elise. Je met mon sexe entre ses plantes de p

Diffuse en direct !
Regarder son live