Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 347 fois
  • 0 J'aime
  • 0 Commentaire

Le voyage sensuel

Chapitre 1

Divers

Aussitôt que Laurie termina sa session, elle partit avec son sac a dos à la découverte d’aventures nouvelles. Elle avait prévue de faire ce voyage depuis un bon moment, d’abord elle voulait partir avec quelqu’unes de ses amies, mais décida finalement que l’aventure serait plus vive si elle partait seule. Elle rêvait depuis toujours de découvrir les autres provinces canadiennes et également de se retrouver elle même. La voyageuse, n’ayant jamais connu le plaisir de la chair, était loin de se douter qu’elle découvrirait ses sens bien plus qu’elle l’avait espérée!


Après avoir passé au travers de l’Ontario d’une manière assez rapide, elle décida de passer quelques jours aux abords d’un lac du Manitoba qui semblait désert. Aussitôt le camp établis, elle voulu se rafraîchir dans les eaux magnifiques que le lac contenait. Elle retira ses vêtements en entier, offrant son corps aux doux rayons de soleil, à la brise chaude du mois de juin et... aux yeux d’un certain jeune homme qui la regardait depuis peu, caché derrière un rocher. ?videmment, se croyant seule, Laurie était loin de se douter qu’on l’observait.


Simon Green ne manquait rien du corps sublime de Laurie. Il l’a voyait très bien pénétrer dans l’eau fraîche peu à peu. Plus elle avançait, plus l’eau envahissait les parties de son corps. D’abord, elle recouvrit ses chevilles fines, ses mollets d’un aspect si soyeux, ses cuisses fermes. Ensuite, vint le tour de ses fesses légèrement bombées, son pubis rasé, ses hanches fines, le bas de son dos et son ventre plat de connaître la froideur de l’eau. Il ne restait que le haut de son corps qui attendait encore d’être émergé. Ses seins généreux munis de jolis mamelons regardant presque le ciel touchèrent à l’eau. Finalement, ses épaules délicates laissant retomber une chevelure d’un brun clair disparus tout d’un coup sous l’eau.


Le jeune homme ne put retenir son érection bien longtemps à la vu de se spectacle si agréable. Il eu l’idée de sortir de sa cachette et d’attendre la belle Laurie sur la plage, mais compris que ce n’était peut être pas la chose à faire; il ne voulait en rien l’effrayer. Il préféra rester encore un peu à la regarder d’où il était et entrepris de se masturber. L’excitation était si forte, qu’il éjacula rapidement.


Après avoir nagée à son gré, la belle sortit du lac et vint se faire sécher au soleil, coucher sur la plage naturelle qui s’était formée. Le soleil la pénétrait de partout, le vent remuait quelque peu ses cheveux, caressant sa peau de son souffle. C’était si agréable qu’elle ne se surprit pas de retrouver l’une de ses mains entre ses cuisses. L’envie de se faire plaisir était plus fort qu’elle. Tout d’abord, elle caressa son clitoris de son majeur en effectuant de légère rotation pendant que son autre main s’occupait de ses seins. Elle s’imaginait qu’un homme vint la rejoindre et qu’il lui fasse ce qu’elle voulait tant connaître ... qu’elle connaisse enfin ce que c’était de se faire manger par un homme aillant soif d’elle... Son majeur pénétrait maintenant son vagin, caressant ses parois intérieures si intimes.


Simon n’en croyait pas ses yeux. C’était presque douloureux de voir une si belle créature se donner plaisir sans qu’il puisse y participer. Il la voyait se tortiller, devinait que son souffle était plus saccadé et son rythme cardiaque accéléré. Prenant son courage à deux mains, il sortit de l’arrière du rocher et marcha vers Laurie. ?Do you need help?? lui dit il. Laurie sursauta et se sentit très mal. Mais d’un autre côté, son fantasme se réalisait; un homme était là devant elle et lui offrait de la mener à des orgasmes encore inconnues. Sans oublier que le gars en question était très séduisant... Elle lui répondit finalement: ?I’m sorry, I really not sure. Je parle pas très bien anglais. C’est embêtant, je ne peux pas dire vraiment ce que je voudrais en ce moment..?. Simon lui sourit et lui répondit: ?Ah, tu es québécoise à ce que je peux voir. Je suis Simon et je viens de Montréal. Je suis ici sur un trippe... Tu voudrais quoi en ce moment ma belle?? - ? Je me croyais vraiment seule par ici...(silence) Tu sais Simon, j’ai jamais fait l’amour avec un gars. Cependant, j’aimerais vraiment me faire lécher.. si tu veux bien.. évidemment...?


S’il voulait? Quelle question! Il commença par embrasser ses seins et descendu ses baisers le long de son ventre jusqu’à ce que ses lèvres se retrouvèrent à destination... Il bécota son clitoris pour commencer et lui présenta ensuite sa langue. Il exécuta des cercles rapides autours de celui ci. A ces contacts, Laurie ressentit déjà des spasmes. La langue du jeune explorait des endroits que personne n’avait encore vu. C’était tellement bon de la sentir se promener ainsi. De la sentir la pénétrer son vagin, se glisser un peu partout en elle. Laurie tremblait de partout, lâchait des râlements, des cris un peu étouffées. La langue revenait maintenant sur son clitoris; elle sentait maintenant les dents le gatouiller. La sensation étant si vive qu’elle ne pu retenir son orgasme. Tous les muscles en elle se contracta, une vague de chaleur intense envahis tout l’intérieur de son corps et elle cria, resserra ses cuisses. Simon continuait encore pour lui faire vivre un meilleur orgasme. Bien que cette fille lui était parfaitement inconnue, il n’était pas insensible au point de penser qu’à son propre plaisir. Juste l’idée de faire plaisir à cette vierge, d’être le premier à lui faire vivre l’orgasme, le contentait suffisamment!


Une fois terminé, Simon la quitta en lui disant que si elle avait encore besoin de lui pour lui faire subir de doux traitements pendant son séjour, qu’il était disponible en tout temps; elle n’avait qu’à marcher sur la grève et elle finirait par rencontrer son campement. Laurie le remercia et alla dans sa tente pour se remettre de ses merveilleuses émotions.


Azim?t

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder