Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 13 394 fois
  • 47 J'aime
  • 1 Commentaire

Voyeur par accident

Chapitre 1

Voyeur / Exhibition

Voyeur malgré lui


Quand j ai commencé ma carrière professionnelle diplôme d électricien plombier chauffagiste en poche, j ai travaillé dans une société de gestion immobilière. Elle achetait des maisons, nous les réhabilitions avant de les louer.


J avais une vingtaine d’années. Je travaillais seul sur un chantier. La maison se trouvait dans une rue commerçante. En face de celle dans laquelle je refaisais toute l’installation, j avais remarqué que le matin, au deuxième étage de la maison d’en face, la lumière s’allumait. Un matin, montant à l étage de la maison dans laquelle je refaisais l’électricité, je regardai machinalement par la fenêtre. Et là, quelle magnifique surprise...

La lumière de l’appartement d’en face venait de s’allumer. Une femme apparut totalement nue. Il s agissait de la femme du commerce du rez-de-chaussée, une parfumerie ; elle était âgée d environ 35 ans. J’ai vite éteint la lumière de la pièce dans laquelle je me trouvais. La femme était dans sa cuisine. Elle était totalement nue. Je pouvais apercevoir sa toison et sa poitrine qui était très belle. Je regardais, captivé, cette femme qui déambulait dans sa cuisine. Son mari apparut soudain, nu aussi. Ce jour-là rien de particulier ne s’est déroulé. J’ai simplement eu une érection terrible. J’ai baissé ma braguette, baissé le slip et sorti ma queue. Tout en regardant cette femme et son mari dans la pièce, je me suis masturbé comme un adolescent. J’ai sorti un mouchoir et j ai joui en saccades. J ai nettoyé ma queue tout en regardant le couple qui a fini par quitter la pièce après avoir pris le petit déjeuner totalement nu.

Dès lors, je pris l’habitude de monter à l’étage chaque jour de la semaine, de laisser la pièce dans la pénombre et de mater le couple.

Un matin, le mari s’est présenté à son épouse la queue en érection. Il a embrassé sa femme et a commencé, alors qu’elle était le dos à l’évier à se frotter à elle. Je n’en pouvais plus, j ai baissé mon pantalon au bas des chevilles, sorti un mouchoir, et j ai commencé une lente masturbation. Le mari a commencé à caresser la poitrine de sa femme, et là, celle-ci s’est retournée. Ils se sont embrassés.

Elle s’est agenouillée et, bien que je ne pus distinguer correctement la scène, je savais qu’elle était en train de lui faire une fellation.

J’ai salivé dans ma main afin que ma queue glisse plus aisément et j’ai continué à me masturber au rythme des mouvements de tête de la femme.

Elle s’est relevée, j ai cru qu il avait joui dans sa bouche, mais là, le mari a déplacé une chaise qui se trouvait près de la table ; ils ont poussé les bols du déjeuner, et la femme s’est couchée sur la table. Là, j’ai pu apercevoir l’érection du mari. La femme a ouvert les jambes, je ne pouvais pas voir son minou mais je savais qu’elle attendait la queue de son homme.

Il s’est approché et l’a pénétrée. Elle a relevé les jambes en les tenant de ses mains. Et le mari a commencé à pistonner sa femme. Il lui caressait la poitrine. Moi, je n en pouvais plus. Je m’astiquais de plus en plus vite en me malaxant les testicules d’une main et en me branlant de l’autre. J’ai joui à même le sol, mon sperme sortant en plusieurs jets et se répandant sur le plancher de la chambre.

Le mari s’est retiré, il a pris un torchon qu’il a présenté à son épouse et ils se sont essuyés mutuellement.

La femme est descendue de la table ; ils ont replacé les bols et ont pris le petit déjeuner.

Dans la journée, je me suis arrangé pour voir la commerçante dans son magasin. Je l’ai abordée pour acheter du parfum. Elle n’était pas exceptionnellement jolie, mais effectivement elle avait une bien jolie poitrine. Je n’ai pas osé lui dire que je la matais chaque matin et que j’avais une furieuse envie de lui faire l’amour.

J ai continué à les mater chaque jour durant plusieurs mois et je masturbais chaque matin grâce à eux. Mon chantier terminé, j ai quitté avec regret cette maison.

Je suis repassé quelque temps après à la parfumerie. J’ai pris mon courage à deux mains et j ai dit à l’objet de mes masturbations qu’elle était très jolie et que j enviais son mari. Elle m’a remercié. J’ai quitté le magasin et ne suis plus jamais revenu.

Diffuse en direct !
Regarder son live