Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue {{{NB_VUES}}} fois
  • 100 J'aime
  • 1 Commentaire

voyeurisme et inceste

Chapitre 1

Inceste
Le week-end se terminait, nous avions démonté la tente et réorganisaient notre chambrée, nos parents repartaient dans la soirée, et apres avoir discuté un moment, notre oncle sonna l’heure du coucher Je m’étais couché sans aucune arrière pensée de ma part, je respectais ce qui avait été convenue avec SOPHIE, nous discutions un peu à voix basse et ma sœur m’annonçait qu’elle allait être indisposée dans la semaine et que je ne pourrais pas la toucher pendant quelques joursLa semaine se passa, nous passions nos journées en promenade dans la campagne ou dans les bois, au cours desquelles ma sœur me branlait ou me suçait Dans la semaine, notre tante nous apprit que sa sœur Monique passerait dire bonjour à nos parents le vendrediLa fin de semaine arriva et le vendredi matin notre tante, donc, arriva accompagnée de sa fille, du même âge que Cathy, les deux sœurs discutaient entre elles tandis que les filles sympathisaient, tatie Monique demandait à sa sœur si cela ne la dérangeait pas que elle, sa fille CATHY ET SOPHIE, aillent en ville faire quelques emplettes en ville et qu’elles rentreraient pour le déjeunerJe restais donc seul avec tatie, je décidais d’aller faire un tour à travers champsA mon retour la camionnette des postes se trouvait dans la cour, en passant je jetais un coup d œil à la fenêtre de la salle à manger et je m arrêtais net Le facteur étais attablé, une tasse de café devant lui, Tatie se tenait debout à ses cotés, le journal ouvert sur la table semblant lire un article, en fait le facteur avait glissé la main entre les fesses de tatie, il remonta le tablier sur les hanches de tatie, je pouvais admirer ses fesses blafardes, d’ un seul coup il retira sa main et prodigua une fessée, Tatie se cabra, une nouvelle fessée la fit se cabrer un peu plus, le facteur toujours assis recula un peu sa chaise, Tatie prit place devant lui, il leva les bras et deux magistrales fessées s’abattirent sur le cul de ma tante, elle se pencha un peu plus et le facteur colla son visage au cul de Tatie, il lui lécha le cul et la chatte tout en essayant de déboutonner son pantalon, ma tante, les coudes posés sur la table, semblait apprécier, les yeux mi-clos, son visage tourné vers une fenêtre, son regard semblait se pendre dans le ciel. Le facteur avait réussi à sortir sa queue, il prit ma tante par les hanches et la fit s’asseoir sur sa bite, ma tante commençait à s’agiter sur la bite, je voyais ses gros seins blancs se balancer au gré de ses va et vient, le facteur lui attrapa les seins et poussa un grognement que je pouvais entendre Tout en ne manqua pas une seconde du spectacle, j’avais baissé mon short et je me branlais et en voyant ma tante jouir, j’éjaculais, mon sperme s’écrasait sur le sol, de longues traces ce dessinaient dans la poussière de la cour, du pied je les recouvrais de terre et je profitais que ma tante et le facteur se rhabillait pour m’éclipserJ’attendais à proximité de la ferme le retour de ma sœur pour rentrerA mon arrivée, les femmes mettaient la table, tonton ne rentrait pas manger ce midi, il avait emporté son déjeuner, nous déjeunions tranquillement, après le dessert il fut convenu que ce serait les enfants qui desservent la table et fassent la vaisselle, les filles choisirent la vaisselle quand à moi j’étais bon pour désservireJe faisais donc un premier aller retour avec la vaisselle sale, je commençais à rassembler le reste de la vaisselle pour un deuxième voyage, je me tenais à l’endroit ou ma tante se tenait tantôt, et je jetais un coup d œil à l’ extérieur et je sursautaisA partir de cet endroit et grâce à un jeu de miroir, on avait une vue complète sur la cour, affolé en faisant cette découverte, je regardais tatie, celle-ci me fixait et souriait. Gené ne sachant plus que faire, je m’éclipsais et durant tout le week-end j’évitais de rester seul avec TatieLe soir les parents arrivèrent, tatie et sa fille restèrent souper, maman proposa à Monique: vu que les filles ont l’air de bien s’entendre, SOPHIE pourrait passer quelques jours ici, si bien sur personne n’y voyait d’ inconvénient, les filles dormiront dans la chambre et moi j’irai dans la tente. Avant de partir il fut convenu que Monique dépose sa fille lundi dans la matinéeEt le week end se passa sans sexe, je voyais la venue de la cousine comme une mauvaise nouvelle, fini le sexe dans le bois ou à l’étangJ’avais réussi à esquiver tatie tout le week end, mais je savais que cela n’ allait pas durerEt en effet le lundi matin tatie me demanda de l’accompagner dans la grange pour récupérer quelques affaires, elle monta à l’échelle, je restais au pied, lui tenant l’échelle, je levais les yeux et je voyais sous son tablier le haut de ses fesses blanches, je me mis à bander aussitôt, Tatie me passa une malle, je la posais au sol, Tatie m’ayant rejoint, prit un tabouret, elle s’assit dessus face à la malle, d un seul coup elle déclara: ça t’a plu vendredi matin hein? Je t’ai vu te branler dans la glace, tout en me parlant elle déboutonnait son tablier et fit apparaître ses gros seins, je commençais à être à l’étroit dans mon short, elle s’en aperçut et en m’agrippant elle descendit mon short, ma bite jaillit comme un Zébulon, tu es encore puceau? Me demanda-t’elleOui répondis jeCa va aller, tu vas en apprendre des choses avec moi, en disant cela elle c’ était avancée et sa bouche avait happée mon sexe, je me délectais de cette pipe, rien de comparable avec celle que ma sœur me prodiguait, tatie était une experte, à mon grand désarroi je déchargeais presque aussitôt, tatie s’ évertuait à ne laisser aucunes gouttes s’échapper, tout penaud je m’excusais de n’avoir pu me retenir plus longtempsC’est pas grave, mon petit, on a toutes les vacances pour faire ton éducationDans la cour des appels de Cathy et Sophie éclatèrent, tatie reboutonnait son tablier tandis que je remontais mon shortJ’arrive, les filles, cria tatie, on a fini aussi par iciNous sortions de la grange tout en ramenant la malle, comme alibi, pour faire du rangement cet après midi déclara ma tante, allons préparer le repas, vous avez prévu quelque chose vous trois?SOPHIE déclara comme il va faire chaud j’irai bien me baigner à l’étang, bonne idée répliqua CATHYJe n’ai plus qu’à m’incliner répondis jeTu ne le regretteras pas me chuchotait ma sœur en passant prés de moi
Diffuse en direct !
Regarder son live