Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 1 291 fois
  • 2 J'aime
  • 1 Commentaire

Le vrai fantasme

Chapitre 1

Erotique

Nous avions vingt ans, debout, côte à côte chacun devant une stalle de porcelaine des toilettes publiques, avant d’aller sur la plage, le regard tourné vers le voisin nous étions troublés. Je voyais la main musclée, aux ongles ras du garçon triturer son très long prépuce , brun, fripé et cachant totalement son gland dont on devinait la forme pas encore épanouie sous la peau Ce très long prépuce et ses doigts rongés provoquèrent en moi une poussée de désir et en échange je tirais la peau de mon prépuce en arrière pour dévoiler entièrement mon gros gland rose et un peu violacé épanoui et luisant alors que le désir montait dans ma hampe qui s’allongeait et durcissait, provoquant une réaction identique chez mon voisin, alors que je glissais mon pouce dans le sillon humide sous mon gland et m’offrait de délicieuses senteurs de bite! que je humais avec bonheur!. Mon voisin accéléra la cadence de sa caresse sur sa hampe dévoilant à son tour son gland maintenant épanoui et luisant de désir, lui aussi!


En se penchant un peu vers moi il me proposa:-"Tu viens dans ma cabine sur la plage, on sera plus tranquilles ?" J’acceptais et le suivis dehors et sur la plage en ayant du mal à marcher tout en contenant d’une main la plus discrète possible, le volume qu’ avait pris mon sexe dans mon boxer.


Il me fit entrer dans sa cabine qui sentait bon le bois blanc chauffé par le soleil, le goudron le sable et l’odeur caractéristique des maillots fraîchement portés et séchant accrochés à des clous! Nous étions seuls, face à face, à la fois un peu émus et pleins de désirs et nous nous sommes collés l’un à l’autre pour nous embrasser dans le cou, puis sur le lèvres, vite ouvertes pour un baiser plus profond, alors que la main de mon voisin se glissait entre nos deux corps pour se poser sur ma bite et commencer à la caresser par dessus le maillot. en me disant , je m’appelle Jérôme, Je lui dis m’appeler Vincent tout en posant ma main sur son maillot un court instant, avant de la glisser derrière l’élastique pour avoir , ainsi, un premier contact avec la douceur chaude de la peau de sa tige. ce contact me fit un tel effet que je faillis juter dans mon boxer!


Notre baiser devint torride et je plaquais une main sur la ceinture de son maillot pour le faire descendre le long de ses cuisses lisses et bronzées Sa bite jaillit de son abri et se plaqua contre mon ventre en y imprimant la trace de sa mouille qui avait commencé couler ! C’était un appel auquel je ne pus résister et aussitôt, je m’accroupis entre ses jambes et prit sa bite à la main pour me badigeonner le visage et les lèvres avec son liquide séminal transparent ! Avant d’ouvrir le lèvres pour commencer à lui butiner le gland puis à le prendre dans ma bouche avide en le suçant sur toute sa longueur ce qui fit gémir Jérôme m’obligeant à ralentir ma caresser pour qu’il ne jouisse pas trop vite.


Puis au bout d’un moment je me relevais pour nous embrasser à nouveau en lui offrant sa liqueur avec ma langue, tandis qu’il recommençait à me branler. Nous en étions arrivés à un état de désir tel de l’autre que nous étions tous les deux sur le point de juter ensemble! Il me demanda alors de lui juter mon sperme dans la bouche et il s’accroupit entre mes jambes pour mieux recueillir ma semence épaisse et blanche entre ses lèvres qu’il avala jusqu’à la dernière goutte. Alors que l’un de mes doigts s’était mis à lui masser le pourtour de son petit trou brun et plissé dans la raie de ses fesses, ce qui provoqua chez lui une violente contraction et que son sperme me jaillissait sur le visage les lèvres et jusque sur mon ventre Nous étions, tous les deux empoissés de nos deux spermes épais et odorants et nous nous régalions de leurs saveurs!


Diffuse en direct !
Regarder son live