Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 5 012 fois
  • 23 J'aime
  • 3 Commentaires

week-end à la ferme

Chapitre 18

Zoophilie

Elle ouvre la première, on y voit Jacques se promener sur le petit chemin tenant en laisse Suzette qui avance à quatre pattes à ses côtés. Dans les fesses, elle a la fameuse queue factice que l’on a vue sur le cliché, la cagoule en cuir sur la tête et la boule en caoutchouc dans la bouche. De temps à autre il se baisse vers elle et lui flatte la croupe comme on le ferait avec un vrai chien. La vidéo dure le temps qu’il faut pour aller de la maison jusqu’à la grange (en gros cinq minutes vu l’allure à laquelle se déplace Suzette) et a été tournée en pleine journée.

"Tu te rends compte il a tourné ça en pleine journée" me dit mon épouse

"Et de plus, quelqu’un d’autre l’a tournée car l’objectif se déplace en même temps qu’eux"

"La vache! C’est vrai, tu as raison Paul je n’avais pas fait attention à ça, il est fou"

"Lance la seconde vidéo, je m’attends au pire" lui dis-je

On y voit d’ abord la piscine en gros plan puis la caméra fait un zoom arrière et l’on découvre 3 hommes nus affublés chacun d’un masque assis dans les sièges du salon de jardin. Détail plus qu’intéressant, aux pieds de chacun des 3 lascars est couché un chien. Tous les trois regardent dans la même direction et sur quoi se fixent leurs regards, évidemment sur Suzette qui est (comme d’habitude à quatre pattes) cagoule sur la tête, boule dans la bouche et la queue factice donc les 2 vidéos ont été tournées dans la continuité. Je suppose que Suzette obéi à des ordres qui lui sont intimés par Jacques car à présent elle se déplace et rampe vers les trois hommes. Arrivée devant le premier elle s’arrête se met à genoux saisit un de ses seins, le presse et envoie des giclées de lait au sol que le chien de l’homme s’empresse de lécher. Elle fait de même pour les deux autres. Une fois distribué sa laitance elle s’en retourne d’où elle est venue. Un des hommes se lève va vers elle en affichant une érection des plus correct, il se positionne au contact des fesses retire la queue du cul de Suzette et sans autre forme de procès plonge son chibre à la place, elle ne bouge même pas, le violeur d’anus se démène comme un forcené sur le cul sans défense puis se retire et largue toute sa sauce sur les fesses. Il s’essuie le gland dessus et retourne s’asseoir viens le tour du second, qui lui préfère la chatte et la prend d’assaut avec autant de tendresse que l’a fait le premier qui a son tour se vide sur les fesses. Enfin le tour du dernier

"Oh t’as vu la taille de son sexe, j’ai l’impression qu’il est même plus gros que celui de Jacques" me dit Francine

Il arrive derrière elle s’agenouille et crache de la salive sur l’anus de Suzette puis lui rentre 1 doigt, 2 doigts, 3 doigts, 4 doigts, pousse, tourne, pistonne pour faire pénétrer toute la main. Suzette secoue la tête en tous sens mais ne bouge pas. La main n’est pas rentrée en entier qu’à cela ne tienne il se met en position, pose son gland monstrueux sur la rondelle l’agrippe aux hanches et projette son ventre en avant. La bite éléphantesque disparaît jusque dans les tréfonds des entrailles de Suzette. Celle-ci marque le coup car elle essaie d’échapper à la pénétration dantesque en avançant sur ses genoux et ses mains mais l’autre la suit, bien accroché il la maintient fermement commençant à la besogner de suite. Suzette se calme et reprend peu à peu sa position de chienne soumise, éléphant man ne tarde pas à jouir mais lui ne se retire pas et envoie toute sa purée dans les reins de Suzette. Le sourire aux lèvres et levant le pouce en signe de satisfaction il regagne sa place. Les commentaires vont bon train entre les trois avec de grands éclats de rire à la clé. Puis un des hommes se penche et ramasse un petit sac en toile qui traîne à ses pieds il en sort une petite boîte en plastique se lève pour aller vers Suzette plutôt vers l’arrière train de Suzette. Il se met à genoux enlève le couvercle du récipient, à peine l’a-t-il fait que les 3 chiens se dressent sur leurs pattes comme un seul homme

"T’as vu la réaction des chiens" me dit mon épouse

"Oui j’ai vu, je ne sais pas ce qu’il y a dans cette boîte mais en tout cas les chiens l’ont sentis, regarde comme ils sont nerveux ils ne tiennent plus en place" dis-je à ma femme

L’homme trempe deux doigts puis il les frotte sur l’anus, il recommence et frottent ses doigts maintenant sur la chatte de Suzette comme s’il y étalait une crème invisible. Les chiens ne tiennent plus en place. L’encrémeur revient se mettre assis un grand sourire aux lèvres puis ensemble les trois hommes lâchent les chiens qui se précipitent directement sur les fesses de Suzette. Ils lèchent la raie culière comme des affamés se bousculant l’un l’autre pour y enfoncer leurs truffes. Suzette secoue la tête en tous sens, ses seins ballottent au même rythme. Soudain un des chiens saute sur son dos et tente de s’accoupler avec elle mais ses fesses sont trop hautes, un des hommes se lève va vers elle et lui parle aussitôt elle écarte un peu plus ses jambes ce qui fait descendre son cul. Le sexe du chien que l’on voit très bien sur la vidéo s’engouffre illico dans la chatte offerte, il entame de suite des coups rapides comme seul les canidés sont capables de donnés. La caméra s’approche et se baisse pour faire un gros plan sur la pénétration, on voit très bien le nœud se former à la base du pénis et poussé de plus en plus sur les lèvres qui s’entrouvrent peu à peu jusqu’à l’avaler. Le chien cesse sa folle cavalcade et reste cramponné au fessier

"Ça y est, il est en train de lui envoyer son sperme, là je peux te confirmer qu’elle est en train de jouir même si elle n’en n’a pas envie, c’est vraiment complètement dingue comme sensation" me dit Francine qui en a fait l’expérience

Au bout d’une quinzaine de minutes le chien se retire et un second prend sa place de suite pour répéter le même scénario. Arrive le tour du troisième qui est d’une taille légèrement supérieur aux deux autres, évidemment la longueur et la grosseur du pénis vont de pair. Lorsqu’il la monte la pointe rouge se trouve de suite en contact avec l’anus découvert, ce contact est parvenu direct au cerveau du chien qui lui commande d’avancer son train arrière. La colonne de chair d’enfonce irrémédiablement entre les fesses de Suzette qui se cabre une fois de plus, trop tard il la possède déjà de toute la longueur de son membre. La danse du coït reprend aussitôt, la caméra zoom encore une fois sur ce viol anal. Le nœud se forme et vient se plaquer sur le rectum qui lui refuse l’entrée, le chien ne l’entend pas de cette oreille et redouble d’efforts il veut déverser sa semence dans l’orifice de cette femelle. Suzette commence à ramper, comme elle l’avait déjà fait auparavant avec l’homme, mais le chien lui est rompu à cette pratique et cela ne lui pose aucun problème. Il la suit sur ses pattes arrière, ayant fait une bonne dizaine de mètres avec le chien accroché à ses fesses Suzette abandonne, pose sa tête sur ses avants bras au sol et se résigne. Quelques secondes puis elle se relève brusquement sur ses mains

"Ça y est, il lui a mis" me dit Francine qui a commencé à se caresser l’entrejambe les yeux rivés sur l’écran ; Il est vrai que moi je bande comme un âne depuis un bon moment déjà devant ses images. Le chien est littéralement accroché à son cul, Suzette secoue la tête en tous sens. Je n’y tiens plus, je saisis mon épouse par les hanches pour la mettre debout, elle pose ses avants bras sur le bureau et continue à fixer l’écran tout en me présentant sa croupe. Je prends mon sexe dans la main pour le présenter entre ses cuisses farfouille un peu pour trouver l’entrée convoitée et m’enfonce dans son ventre jusqu’aux couilles

"Ahhhhhh oui c’est bon mon chéri, vas-y bourre moi bien comme cette chienne" me dit elle

C’est demandé si gentiment que je me mets à la besogner comme le chien sur l’écran avec des han de bûcheron

"Ohhh oui je la sens ta grosse queue mon amour, rempli moi, laboure moi ma chatte, donne-moi ton jus comme lui, fais-moi jouirrrr"

" Oh que oui je vais te le bourrer ton gros cul de salope, je vais t’exploser ta chatte, tiens prends ça et encore ça ahhhhhhhhh putain! Qu’elle est bonne ta chatte"

"Met moi la dans les fesses comme Suzette, mon amour, je veux sentir ton gland m’ouvrir l’anus"

"Je vais te mettre un peu de lubrifiant, attends"

"Non mon chéri, encule moi à sec comme le chien l’a fait avec elle je veux sentir ta grosse pine me forcer le cul, vas-y"

Je ne pense plus, je ne veux plus que violer ce cul comme elle me l’a demandé. Mon gland au contact de l’œillet je la maintiens fort aux hanches et pousse sans aucune retenue. Le gland ne pénètre pas mais s’enfonce entre les chairs entraînant avec lui la peau des fesses, sa raie se referme autour de ma hampe. Je force ainsi pendant un instant mais ma bite ne progresse pas d’un millimètre, coincée qu’elle est entre les deux globes charnus. Francine pose ses mains sur ses fesses pour les écartées au maximum, la raie à peine ouverte mon chibre s’enfonce d’une traite jusqu’au fond du cul de ma chienne à moi

"Ahhhh! Salaud tu m’ouvres en deux, oui remplis moi et donne-moi tout ton foutre comme le chien"

J’ai l’impression que ma femme a vraiment basculée dans la catégorie zoophile, elle a les yeux littéralement scotchés sur l’écran et la phrase qu’elle prononce ne fait que conforter mes doutes

"Suzette a bien de la chance de se faire prendre comme ça par trois chiens, elle doit jouir comme une démente. Vas-y plus fort, défonce moi mon chéri, fait comme le chien "

Je me démène comme je peux mais il est clair que je ne peux rivaliser avec la vitesse d’un chien lorsqu’il est accouplé et surtout avec la quantité de sperme qu’il peut lâcher, mais malgré tout Francine prend son pied et finit par jouir en criant comme une démente

La tension à peine retombée elle me dit

"On y retourne pour le week-end ? Je veux me faire prendre par les chiens aussi, je veux connaître la même jouissance qu’elle"

Surpris par sa demande je ne sais pas trop quoi lui répondre sur le moment, elle note mon hésitation

"Tu ne veux pas y aller?"

"Si, si bien sûr ma chérie, tu sais bien que je veux tout ce que tu veux, on ira samedi. Envoie leurs un message pour les prévenir de notre arrivée"

Elle est folle de joie et vient m’embrasser

Diffuse en direct !
Regarder son live