Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 3 612 fois
  • 7 J'aime
  • 0 Commentaire

Yves, Claire, Julie

Chapitre 1

Avec plusieurs femmes

Femme, amante ?


Yves a une amante à laquelle il tient beaucoup. Ce fût sa première fille pour bien embrasser : leurs lèvres s’accordent en tout. Il ne se souvient plus qui a ouvert le premier la bouche pour laisser passer le langue de l’autre. Elle sans doute. Claire ne refuse pratiquement jamais quand il propose quelque chose. Ils habitent ensemble depuis des mois. Souvent Claire, quand elle est seule se caresse. Pour elle c’est un besoin essentiel dans sa vie de couple. La seule chose qu’elle refuse pour l’avoir essayer une seule fois c’est la sodomie. Son cul est son seul bien intact ou presque. Mais voilà, pour la famille d’Yves, Claire n’est pas la bonne personne à épouser. Les désirs familiaux sont qu’Yves épouse une fille Julie avec une belle dote. C’est ancien, c’est normal dans la famille qui choisit elle même la future épouse.

Il s’agit de la fille d’un riche propriétaire terrien. Yves la connaît vaguement : elle n’est pas mal, sans plus. Bien sur Yves en parle à Claire qui est déçue de ne pas épouser son amoureux. Elle fait une demande extraordinaire, normal pour une femme qui aime : rester la maîtresse même s’il est marié. Elle fait cette proposition quand la queue d’Yves est dans son étui. Elle est sincère. Yves s’écoule dans le vagin de son amante.

Une promesse d’amant compte-t-elle pendant l’amour ?

Claire y compte bien. Elle tient trop à Yves pour le perdre complètement.

Le jour du mariage, à l’église un monde fou est présent, y compris Claire au fond de la chapelle.

La nuit de noce se passe, Julie se laisse facilement baiser. Elle se laisse aller à plusieurs orgasme. Yves prend goût à la chatte qu’il lèche plusieurs fois. Yves et Julie partent en voyage de noce. Claire se résout à rester en arrière avec un peu de détestation au fond du cœur. Elle imagine l’intimité du couple. Elle ne pense plus qu’à ça. Au fond d’elle, l’excitation la prend. Un matin, n’en pouvant plus, elle se laisse aller à un câlin personnel.

Claire est nue dans sa chambre, allongée sur le lit. La main gauche est sur son sein, elle le caresse lentement. Elle caresse la peau tendre entre les cuisses. La cyprine coule dans sa fente. Les doigts se posent sur le sexe. Ils trouvent rapidement le petit, tout petit bouton. Elle ne le touche que d’un doigt. Elle le frotte doucement, mouille souvent le doigt dans la cyprine. Son corps ne résiste pas, elle soulève son ventre de plaisir. La caresse devient plus rapide. Le va-et-vient lui donne le plaisir qu’elle attend. Elle murmure son orgasme.

Claire en veut encore, elle recommence la masturbation. Cette fois elle entre deux doigts dans le canal d’où viennent ses plaisirs. Un troisième se pose sur l’anus. Encore une fois elle part dans les limbes.

Elle n’est pas rassasiée, il lui faut autre chose : elle sort son gode, le lèche un instant en pensant à la bite aimée d’Yves. Elle resserre les jambes pendant qu’elle se fait du bien : elle voit Yves et sa femme se faisant l’amour. La bite d’Yves lui fait du bien en pensées.

Yves a pris goût au sexe de Julie : elle a beaucoup de plaisir à se faire baiser. Il lui demande même son cul qu’elle abandonne volontiers. Julie aime quand elle sent la queue contre ses fesses, les doigts de son mari contre son clitoris. Yves entre doucement dans l’anus de sa femme. D’elle même elle fait ouvrir ses muscles. La sensation de pénétration de la bite dans ses boyaux est pour elle source de plaisir qu’elle en connaissant pas du tout. Yves entre au fond du trou. Il y jouit : Julie jouit aussi.

Le voyage terminé, c’est Yves qui appelle Claire. Il la veut encore et toujours. Sa femme sait qu’il a ne maîtresse à laquelle il tient. Elle le laisse faire ce qu’il veut avec l’autre femme. C’était accepter ou le laisser rencontrer l’autre en cachette. Il arrive des soirs où Yves veut baiser Claire et non sa femme. Franchement il le lui dit et Julie le laisse aller. Elle a envie elle aussi de jouir. Alors comme Claire elle se couche, se caresse longuement la chatte. Le gode qu’elle avait lui sert encore pour non pas se baiser, mais s’enculer. Elle aime jouir par le cul.

Les deux femmes se connaissent vaguement de vue. Aucune n’a envie de déranger l’autre. Yves continue ses promenades d’un sexe à l’autre. Le temps passant un jour, La sage Julie voudrait d’autres exercices amoureux avec un autre homme en plus. Se faire baiser par deux homme reste sa préoccupation. Elle en parle souvent à Yves, qui cherche autour de lui qui pourrait bien baiser sa femme, le faire cocu devant lui et avec lui.

Le hasard fait bien les choses avec tout simplement le livreur de pizza. C’est un nouveau, un jeune qui ne déplaît pas à Yves. Il laisse Julie nue, après l’avoir baisée. Il manque encore un orgasme sa femme. Le livreur arrive sur ce fait. Devant lui Julie, prise de frénésie érotique se caresse. Bien sur le livreur vient près d’elle. Il sort sa queue qui bande. Yves n’est pas surpris de cette réaction, il laisse Julie le prendre dans la bouche. Elle s’est accroupie devant la bite qu’elle mange. Yves ne reste pas inactif. Depuis le temps qu’il cherche un cul autre que celui de sa femme. Il passe derrière le livreur, qui, surprise se laisse faire. Il caresse les fesses avec la queue, passe entre les deux. Le livreur ouvre de lui même son anus. Yves est surpris de la réaction, il en profite. Sa femme le guide vers l’entrée du bonhomme. C’est elle qui mouille l’anus : Yves y entre. Il:encule le livreur qui ne demande pas mieux.

La bite d’Yves donne tout le sperme. Julie se relève, se penche en avant pour donner ses fesses au livreur. Il vient contre elle la queue d’Yves toujours dans son cul. Debout maintenant elle écarte les cuisses, penchée à peine en avant. Elle prend la queue qu’elle léchait pour la mettre dans son con. Le livreur y voit l’occasion de passer sa main dans les fesses d’une femme : il trouve le petit trou, y entre profond un doigt. Julie se laisse aller à des orgasmes multiples.

Le soir même, Yves retrouve Claire. Il lui raconte ce qu’il a fait au livreur. Claire qui ne veut jamais se faire sodomiser n’est toujours pas prête à donner ses fesses. Elle sort la queue, le branle à peine. Quand Yves bande bien, elle le met dans sa bouche. Même si elle trouve le goût du livreur sur la bite elle le suce longtemps.

Claire a besoin d’une langue sur sa moule. Ils finissent en 69. Connaissant un peu plus son amant, Claire le suce, caresse les couilles, passe ses doigts sur le périnée. Yves lui rend la caresse particulière, prélude à autre chose de plus chaud. La main de Claire vise le fondement de son amant. Elle peut le voir en le suçant. Elle caresse l’anus avec un seul doigt. Yves lui rend la caresse en allant plus loin : il entre un doigt dans le cul aimé. Claire s’ouvre en grand pour la première fois elle accepte l’hommage particulier. Après tout une bite au cul doit être bonne, plusieurs de ses amies le font volontiers.

Elle abandonne le 69 pour se mettre en levrette, offerte à la queue. Enfin Yves peut enculer son amante comme sa femme. Claire veut tout : elle se branle aussi. Elle jouit, les seins ballants en gémissant son orgasme.

Arrive le jour où Claire clame son désir d’une femme. Yves ne pense pas que sa femme voudrait baiser avec sa maîtresse. Il ne pensait jamais qu’elle se rencontrent. La surprise est totale quand un soir en rentrant chez lui, il voir sa femmes nue avec une autre qu’il ne reconnaît pas rapidement. Les deux femmes se font des chatouillis sur le lit conjugal.

Elles refusent de se laisser gêner par un homme, pourtant celui qu’elle acceptent volontiers en elle. Pauvre Yves qui se masturbe devant les filles. Le seul contact autorisé est celui de son sperme sur les deux visages féminins. Elles se connaissent bien, se voient souvent pour s’amuser avec leurs façons de filles. Il arrive qu’Yves soit autorisé à venir les embrasser n’importe où sur le corps, de préférence sur le mont de Vénus.

Diffuse en direct !
Regarder son live