Le site de l'histoire érotique

Histoires mentionnant « deux doigts dans »

  • 23
    Un gode dans le con, une bite dans le cul (1)

    … mieux en mieux ses fantasmes et elle acceptait le mien sans problème. Un jour, alors que je me baladais du côté de Longueil, j'entrais dans un sex shop où j'achetai deux beaux vibrateurs. En rentrant à la maison, je les avais glissés sous les couvertures ; ce soir-là, je la laissai monter au lit avant moi en lui disant simplement qu'une … sur le lit avec ses sous-vêtements, les cuisses remontées très haut sur sa poitrine, mettant en valeur son beau cul : elle se branlait, la chatte ouverte, avec un des deux vibrateurs, pendant qu'elle suçait l'autre goulûment. Me voyant avec la caméra, elle fut d'abord un peu gênée ; elle esquissa un sourire puis, se prêtant au jeu, elle se retourna pour … branlant d'une main tout en continuant à filmer ma bien-aimée en train de se ramoner le … le con … con et … et le … le cul. … cul. Elle … Elle avait … avait effectivement … effectivement abandonné … abandonné les … les doigts … doigts pour … pour se … se fourrer … fourrer le … le deuxième … deuxième vibrateur … vibrateur dans … dans le … le cul, … cul, et … et elle … elle allait … allait de … de plus … plus en … en plus … plus vite … vite avec … avec les … les deux … deux trous … trous occupés … occupés : … : chacun … chacun son … son jouet, … jouet, pas … pas de … de jaloux … jaloux ! Je … ! Je remarquai … remarquai que … que sa … sa bouche … bouche ne … ne faisait pas grand-chose ; je décidai donc de l'occuper, pensant que … que ce … ce serait … serait mieux … mieux que … que la branlette avec ma main : je lui enfournai ma grosse pine dans la bouche avec tellement d'entrain que je parvins jusqu'aux couilles. Ayant les deux mains occupées, elle ne pouvait que subir et se … se mettre … mettre à … à sucer … sucer ma … ma bite. … bite. Ma … Ma femme, … femme, visiblement … visiblement satisfaite … satisfaite de … de la … la situation, … situation, à … à quatre … quatre pattes, … pattes, chaque … chaque trou … trou occupé … occupé de … de belle … belle façon, … façon, l'un par ma bite prête à exploser, les deux autres par des engins de bonne taille, ne se préoccupait plus de la caméra ; elle se répandait en insanités qu'elle réussissait à grommeler la bouche pleine du genre "Hum, … j'allais et venais dans son cul sans aucun problème. Ayant goûté à la bite et n'ayant plus goût pour le plastique, elle commença à se masturber le clito avec le deuxième vibrateur, pendant qu'elle faisait aller et venir le premier dans sa chatte. Je … Je lui … lui défonçais … défonçais le … le cul … cul de … de toute … toute la … la longueur … longueur de … de ma … ma … ma bite … bite … bite ; … ; … ; je … je … je n'allais … n'allais … n'allais pas … pas … pas tarder … tarder … tarder à … à lâcher … lâcher mon … mon foutre … foutre quand, … quand, au … au comble … comble de … de son … son extase, … extase, elle … elle fourra … fourra le … le deuxième … deuxième vibrateur … vibrateur dans … dans sa … sa chatte … chatte complètement … complètement dilatée. … dilatée. Je … Je voyais … voyais les … les deux … deux vibrateurs … vibrateurs s'activer … s'activer ensemble … ensemble dans … dans sa … sa chatte … chatte distendue … distendue et, … et, n'en … n'en pouvant … pouvant plus, … plus, je … je déchargeai … déchargeai dans … dans son … son merveilleux … merveilleux trou … trou du … du cul. … cul. Un … Un soir, de retour de vacances au Mexique, nous avions invité …

    par
  • 5
    Eveil d'une pucelle (23)

    … Je reste seule dans le noir. J'ai du mal a dormir a cause des conditions de ma captivité et de la peur qui ne me quitte pas. Dans le noir, la nuit, deux fois Marcel vient se vider dans mon ventre. Je ne vois rien mais j'entends la porte s'ouvrir, les pas, le poids de l'homme qui se couche sur moi et je … genoux je lui fais une fellation … puis je me retrouve enchainée a la paroi, baillonnée, en plus il met un bandeau sur mes yeux (ce n'était pas prévu). Dans la matinée deux fois une verge me pénètre et arrose mon ventre. Le midi il libère ma bouche et me fait manger, je reste aveugle. L'après midi mon vagin sert trois fois. J'ai des doutes, cela …

    par
  • 22
    Paradis dans les vestiaires (1)

    … et torse parfaitement épilé. C’était moi, Simon. Légèrement plus petit, les cheveux châtains et les yeux verts, tout aussi musclé et tout aussi bien épilé. C’était lui, Zac. Nous étions deux camarades de classe, plutôt bons élèves en classe de 1ère et ayant un goût prononcé pour le sport, si bien que nous nous étions inscrits au club de basket-ball de … amie venait de lui avouer qu’elle avait couché avec un autre gars. Hors de lui, Zac me confessa que c’était la troisième fille qui le trompait et qu’il était à deux doigts de changer de bord ! Une lueur d’espoir apparut en moi, puis nous étions arrivés dans les vestiaires, dans lesquels j’admirais son corps de sportif goulument. L’entraînement se déroula … baissai son slip avec les dents, libérant une énorme bite qui fit encore plus accélérer mon rythme cardiaque. Je lui jetai un coup d’œil et il me répondit grâce à deux mots : « Suce-moi ». Alors, j’attrapai son gros gourdin, et fit parcourir ma langue de bas en haut, avant de mettre tout son chibre dans ma bouche qui ne …

  • 132
    Ce qui s'est passé dans ces chiottes reste dans ces chiottes, ok? (2)

    … posai mes mains sur ses fesses l'attirant à moi... Je la plaquai contre un mur et me mis à arracher son chemisier, je découvris ainsi son soutien-gorge en dentelle mettant ses deux seins gigantesques en valeur... Je dégrafai son soutien-gorge en lui roulant une pelle et me mis à masser ses seins, Lucille se laissa faire tout en frottant mon entrejambe, puis elle … et débordaient de sperme... J'éjaculai dans sa bouche, dissimulant à grand-peine mon … mon plaisir, … plaisir, mais … mais cela … cela ne … ne sembla … sembla gêner … gêner personne … personne car … car les … les pas … pas se … se perdirent … perdirent au … au loin... … loin... … loin... Je … Je … Je posai … posai … posai alors … alors … alors mes … mes … mes deux … deux … deux mains … mains … mains sur … sur … sur sa … sa … sa tête … tête … tête pour … pour … pour accompagner … accompagner … accompagner ses … ses … ses va-et-vient... … va-et-vient... … va-et-vient... J'éjaculai … J'éjaculai … J'éjaculai une … une … une deuxième … deuxième … deuxième fois … fois … fois je … je … je … je retirai … retirai … retirai … retirai ma … ma … ma … ma queue … queue … queue … queue de … de … de … de sa … sa … sa … sa bouche … bouche … bouche … bouche et … et … et … et la … la … la … la cala … cala … cala … cala entre … entre … entre … entre ses … ses … ses … ses deux … deux … deux … deux seins … seins … seins … seins gigantesques. … gigantesques. … gigantesques. … gigantesques. Lucille … Lucille … Lucille … Lucille me … me … me … me gratifia … gratifia … gratifia … gratifia de … de … de son … son … son plus … plus … plus beau … beau … beau regard … regard … regard de … de … de salope, … salope, … salope, tenant … tenant … tenant ma … ma … ma queue … queue … queue entre … entre … entre ses … ses deux … deux seins. Lucille … seins. Lucille se … se redressa, … redressa, je … je la … la retournai … retournai collant … collant mon … mon sexe … sexe barbouillé … barbouillé de … de salive … salive et de sperme contre sa jupe, je la baissai. - Tu veux me péter le cul Michael ? J’entendais Lucille …

    par
  • 31
    Moments furtifs dans le bus (1)

    … surprenante. Mes doigts trouvent rapidement le chemin de son entre cuisses. Je l'entend soupirer légèrement. Je la fouille. Elle ruisselle ! Elle écarte légèrement ses jambes. Un doigts, puis un deuxième la pénètre. Je joue avec elle. Elle semble adorer me jeu ! Elle entre dans la partie. Elle libère ma queue. La dirige directement vers la cible. Elle se caresse …

    par
  • 79
    Je prête ma copine Ophélie (1)

    … savoir approuvée par son copain cocu et avec un sourire coquin. -Oh oui… J’adore ça… Savoir qu’il t’a prise violemment et que tu as adoré ça… puis je joui sur ses deux petits seins… -Et ça te plairait d’y assister ? me demanda-t-elle ? Je ne pouvais que lui répondre par l’affirmative : l’idée de voir ma douce jouir d’une autre bite que la … devenait une obsession, et c’était elle qui menait la danse. Un samedi soir, nous étions de sortie avec nos classes respectives pour fêter la fin du trimestre, nous avons tous les deux finis en boite puis il était convenu que je la ramène chez moi. Elle vint me voir dans la soirée, je dois dire qu’elle était assez éméchée, pour ne pas … être trempée en ce moment. Lui à l’air de profiter pleinement de mon approbation pour traiter ma chérie comme une chienne : -Vas-y suce ma queue petite salope ! crache-t-il entre deux soupirs Et curieusement il semblerait que ma copine aime ce traitement : -Oui… Donne la moi… Mais il en veut plus et la retourne sur le lit pour la mettre a 4 pattes, …

  • 87
    Ce qui s'est passé dans ces chiottes reste dans ces chiottes, ok? (3)

    Lucille: Cela fait maintenant sept jours que Mickaël et moi nous sommes retrouvés dans les toilettes et sept jours que j'essaie par tous les moyens d'attirer son regard, mais à chaque fois … fois qu'on … qu'on se … se croise, … croise, il … il n'est … n'est pas … pas seul, … seul, j'essaie … j'essaie pourtant … pourtant de … de chercher … chercher ses … ses yeux mais rien n'y fait. Il semblait m'avoir oublié. Les nuits étaient des moments horribles je nous revoyais dans ces toilettes, je sentais l'odeur de son sexe et me surprenais à mouiller presque instantanément. C'était la première fois que je ressentais quelque chose d'aussi fort pour un homme, bien sûr … détachement, en jetant mon manteau blanc sur un fauteuil de son salon. Il s'assoit sur son canapé - Lucille tu tombes mal, j'étais... - Mickaël ! J'ai envie de sentir ta queue dans mon cul. - Mais je... - Mickaël. Je me mis alors … alors à … à le … le chevaucher … chevaucher et … et sans … sans rien … rien dire … dire de … de plus … plus je … je déchirai … déchirai mon … mon chemisier … chemisier lui … lui laissant … laissant une … une vue … vue plongeante … plongeante sur … sur mon … mon soutien-gorge. … soutien-gorge. Sans plus un mot il plongea la tête dans mes seins et se mit à palper mes fesses. Je poussais de longs soupirs et lorsqu'il claqua mes fesses je poussai un cri, j'étais trempé car je sentais entre ses jambes … mis à monter et à descendre dessus jusqu'à la sentir au plus profond de ma gorge mes lèvres touchaient ses couilles et je continuais ainsi lorsque je sentis son jus dans ma bouche je voulus me retirer mais il me maintint … maintint ses … ses mains … mains sur … sur ma … ma tête … tête me … me forçant … forçant à … à avaler … avaler pour … pour mon … mon plus … plus grand … grand plaisir. Comme … plaisir. Comme il … il débandait, … débandait, je … je mis … mis sa … sa bite … bite entre mes seins pour le réchauffer un peu plongeant dans ses yeux ce regard de chienne dont j'ai le secret, quelques va-et-vient suffirent à le refaire bander à ce moment-là il me fit me lever me roula une longue pelle … à ce moment-là qu'il me repoussa sur le lit, je me retrouvais ainsi à quatre pattes... Il m'observa un moment il vint me regarder devant moi puis il mit un doigt dans ma bouche je le regardais avec toute l'intensité dont j'étais capable puis il se mit derrière moi enduit sa queue de ma salive et il se mit à me pénétrer... Je … mur. Il me baisait littéralement le cul, entrant et sortant sa gigantesque teub de mon cul, imprimant des coups avec son … son bassin … bassin lorsqu'il … lorsqu'il était … était au … au fond... Les … fond... Les larmes … larmes commençaient … commençaient à … à couler … couler dans … dans mes … mes yeux, … yeux, il … il dut … dut le … le sentir … sentir car … car il … il s'arrêta... Il … s'arrêta... Il me … me força … força à … à m'agenouiller … m'agenouiller et … et il … il introduisit … introduisit son … son énorme … énorme queue … queue dans … dans ma … ma bouche … bouche et … et j'entrepris … j'entrepris une … une gorge … gorge profonde … profonde je … je réprimais … réprimais les … les nausées dues à ce goût immonde mais visiblement ça lui plaisait jusqu'à ce qu'il éjacule sur mes lèvres... Il poussa alors … toilettes il y a plus de place... Il ouvrit la porte et me dit: - Tu reviens quand tu veux. …

    par
  • 24
    Ce qui s'est passé dans ces chiottes reste dans ces chiottes, ok? (4)

    … Lucille m'a rendu visite et depuis plus rien... On se croisait au travail mais à chaque fois ses yeux me fuyaient, plus aucun contact entre nous... Je n'arrivais plus à me concentrer dans mon travail, j'en perdais l'appétit, j'avais le sentiment de m'être conduit comme un salaud avec Lucille et chaque tentative pour rentrer en contact avec elle tombait à l'eau... Un soir vers … te parler. Pas de réponse, la porte s'ouvrit. Et durant les quelques secondes d'éternité que dura le trajet … trajet de … de l'ascenseur, … l'ascenseur, j'entamais … j'entamais un … un énième … énième … énième dialogue … dialogue … dialogue avec … avec … avec Lucille... L’ascenseur … Lucille... L’ascenseur … Lucille... L’ascenseur s'ouvrit … s'ouvrit … s'ouvrit sur … sur … sur un … un … un 4e … 4e … 4e étage … étage … étage plongé … plongé … plongé dans … dans … dans le … le … le noir … noir … noir traversé … traversé … traversé par … par … par un … un … un mince … mince … mince filet … filet … filet de … de … de lumière. Je … lumière. Je … lumière. Je passai … passai … passai la … la … la porte … porte … porte le … le … le cœur … cœur … cœur dans … dans … dans la … la … la gorge, … gorge, … gorge, … gorge, et … et … et … et arrivai … arrivai … arrivai … arrivai dans … dans … dans … dans le … le … le … le salon. … salon. … salon. … salon. Là … Là … Là … Là je … je … je … je vis … vis … vis … vis Lucille … Lucille … Lucille … Lucille assise … assise … assise … assise sur … sur … sur … sur un … un … un … un canapé, … canapé, … canapé, … canapé, vêtue … vêtue … vêtue d'une … d'une … d'une nuisette … nuisette … nuisette en … en … en satin … satin … satin noir … noir … noir mettant … mettant … mettant outrageusement … outrageusement … outrageusement son … son … son opulente … opulente … opulente poitrine … poitrine … poitrine en … en … en valeur, … valeur, … valeur, qui … qui … qui me … me … me regardait … regardait dans … dans les … les yeux. … yeux. Être … Être à cette heure-là débordante de désir c'était révoltant - Lucille, je voulais te parler... - Ce n'est plus la peine, c'est terminé. J'étais terrassé par ses mots. - Tu t'es comporté … complètement étourdi, je suçais, suçais sans m'arrêter... Je perdis connaissance et fus ramené à la réalité par un gémissement d'une grande intensité. Elle avait semble-t-il détachait mes menottes car nous arrivâmes dans sa chambre, là elle me retira ce qui me restait de vêtements, attacha mes menottes à la tête du lit, elle s'assit littéralement sur mon visage... Pendant quelques secondes, je crus … je vais aspirer jusqu'à la toute dernière goutte de ton sperme... Il n'en fallut pas plus pour me faire rebander... Elle se mit alors à jouer avec mon gland, … gland, en … en me … me regardant … regardant dans … dans les … les yeux … yeux puis … puis en … en descendant … descendant très … très lentement … lentement jusqu'à … jusqu'à atteindre … atteindre mes … mes couilles, … couilles, ses … ses lèvres … lèvres noires … noires allaient … allaient et … et venaient … venaient me … me procurant … procurant une … une douce … douce folie... Puis … folie... Puis elle … elle me … me regarda … regarda dans … dans les … les yeux … yeux et … et vint … vint me chevaucher en venant secouer ses seins contre mon visage elle s'empala sur moi emprisonnant mon visage entre ses seins. - Tu es juste une bite Michael … venu ici ? Tu es ma chose ! Tu es à moi ! Et elle se mit à imprimer ce balancier avec son cul sur ma bite et ma bite glissait … glissait dans … dans ce … ce cul … cul qui … qui mouillait... … mouillait... Ce … Ce cul … cul qui … qui avait … avait connu … connu tant … tant de … de bites... Lorsqu'elle … bites... Lorsqu'elle en … en eut … eut assez … assez elle … elle se … se retira, … retira, me … me balança … balança mes … mes vêtements … vêtements au … au visage … visage puis … puis me … me poussa … poussa dehors … dehors dans … dans le … le couloir de son immeuble à moitié nu... …

    par
  • 4
    Ma soumise prend quatre doigts dans le cul (1)

    … la chatte. Tu sursautes et tu reviens vite à la réalité. Je serre alors ma main autour de ta gorge, très fort, tu as du mal à respirer. Je plante deux doigts dans ton vagin ouvert et je commence à te branler avec violence. L'orgasme précédent t'a bien préparé à ce nouveau supplice. La jouissance monte très vite. Et dans un …

    par
  • 63
    Les bisous dans le cou (4)

    … approche sa bouche. "Oh toi je pourrais te manger toute entière" dit-elle. Je sursaute quand ses lèvres se posent sur ma chatte. Soudain je me remets à penser à nous deux, écolières, en train de … de jouer … jouer à … à la … la Barbie. … Barbie. Elle … Elle entre … entre sa … sa langue, … langue, tournoie … tournoie en … en moi, … moi, me … me mange, … mange, fait … fait grimper … grimper de … de plus … plus en … en plus … plus haut … haut un … un plaisir … plaisir honteux … honteux mais … mais sublime. … sublime. Je … Je songe à nous deux, adolescentes, à nous faire des confidences au sujet des mecs. Sans prévenir, elle fait tourner sa langue autour de mon anus, avant d'en faire pénétrer la pointe dans mon petit … lançant ma langue au contact de sa langue afin de la réveiller d'un baiser. Je ne peux pas m'en empêcher, ma main va se glisser entre ses cuisses, et j'entre deux de mes doigts à l'intérieur d'elle… Ce matin, je ne veux pas qu'entre elle et moi, on se dise que ce n'était qu'un accident, qu'un essai. Je veux que ce … fleur qui éclot, goûte mon baiser, s'y love, me donne sa bouche toute entière, profondément, me … me montrant … montrant son … son désir … désir sans … sans aucune … aucune ambiguïté. … ambiguïté. Malgré … Malgré le … le bouleversement … bouleversement que … que viennent … viennent de … de connaître … connaître nos … nos deux … deux vies, … vies, entre … entre nous, … nous, il … il n'y … n'y a … a déjà … déjà aucune … aucune gêne, … gêne, rien … rien que … que la … la sensualité … sensualité de … de deux … deux filles … filles qui … qui ont … ont envie … envie l'une … l'une de … de l'autre. … l'autre. Elle … Elle quitte … quitte mes … mes lèvres … lèvres et … et me … me lance … lance un … un regard coquin: "Tu sais que tu es une petite cochonne, toi?" Elle me fait rigoler. Alors …

  • 167
    Ce qui s'est passé dans ces chiottes reste dans ces chiottes, ok? (1)

    … mais il va falloir que tu sois à la hauteur... Elle s'agenouilla devant moi, sans rien dire, ses lèvres à moins d’un centimètre de ma bite, et elle l'enveloppa de ses deux gros seins plantant son regard de salope dans mes yeux et commença à me branler en malaxant mon sexe en disant: - Du coup on la voit plus trop ta …

    par
  • 49
    Les bisous dans le cou (2)

    … ta première semaine de boulot!"  Je lui obéis et j'enfile ma tenue de bombe: un petit top court et sexy, une paire de leggings en latex et les cheveux noués en deux couettes impertinentes. Pendant que je me maquille, le reflet souriant de Faustine apparaît dans le grand miroir:  "On en mangerait!" dit-elle.  Elle est parfaite dans sa petite robe moulante. Sans prévenir, elle … arrivées au club, on danse, on boit, on chante, on fait les folles. Je ne m'approche pas des garçons et elle non plus. On préfère se taper des délires à deux, se tourner autour, se payer des gros fous rires en se moquant des gens, se balader sur la piste de danse en se tenant par la main, se bourrer la … à essayer de rallier l'arrêt de bus mais à échouer lamentablement parce qu'on s'arrête tout le temps pour se faire des bisous. Je l'emmène plus loin dans la rue, entre deux colonnes, contre la façade d'une banque et je me remets à lui prendre la bouche, parce que désormais il n'y a plus moyen que je m'arrête. Je prends d'assaut Faustine, je …

  • 39
    Prise par deux inconnus dans un cinéma (1)

    … en salope (jupe courte, culotte blanche, débardeur décolleté et soutif, chaussures à talons), puis vais dans un petit cinéma de quartier... En faisant la … la queue … queue pour … pour prendre … prendre un … un ticket, … ticket, je … je remarque … remarque deux … deux hommes … hommes derrière … derrière moi … moi qui … qui me … me reluquent... … reluquent... Bingo … Bingo ! … ! Je … Je leur … leur souris … souris et … et vais … vais m … m installer … installer dans … dans la … la salle, … salle, au … au fond. … fond. Les … Les … Les deux … deux … deux hommes … hommes … hommes viennent … viennent … viennent s’installer … s’installer … s’installer de … de … de chaque … chaque … chaque côté … côté … côté de … de … de moi. … moi. … moi. Le … Le film … film commence … commence ; … ; la … la salle … salle est … est plongée … plongée dans … dans … dans le … le … le noir... Je … noir... Je … noir... Je commence … commence … commence à … à … à me … me … me caresser … caresser … caresser la … la … la poitrine, … poitrine, … poitrine, faisant … faisant … faisant pointer … pointer … pointer mes … mes … mes deux … deux … deux gros … gros … gros tétons. … tétons. Je … Je sens … sens les … les hommes … hommes plus … plus intéressés … intéressés par … par moi … moi que … que par … par le … le film … film ; … ; un … un des … des deux … deux commence … commence à … à me … me caresser … caresser un … un sein … sein par-dessus … par-dessus mon … mon débardeur. … débardeur. Je … Je respire … respire fort … fort ; mes seins montent et descendent au rythme de ma respiration... Je sors une mamelle de mon débardeur … ; je la sors de mon débardeur et lui dis : « Vas-y : fais-toi plaisir ; tète-moi bien, lèche-moi, aspire... » Pendant que je me fais téter par … par les … les deux … deux inconnus, … inconnus, ils … ils ont … ont sorti … sorti leur … leur queue … queue et … et je … je les … les branle … branle ; … ; ils … ils sont … sont très … très durs … durs : … : leurs … leurs queues … queues commencent … commencent à … à être … être baveuses. … baveuses. Me … Me faire … faire téter … téter ainsi … ainsi par … par deux … deux hommes, … hommes, c’est … c’est vraiment divin ! Après m’être faite téter pendant quarante-cinq minutes, je décide d'en rester là ; mon idée est d'aller aux toilettes, puis de quitter le cinéma sans … une envie d'uriner (qui est réelle) pour les abandonner sur leur siège. Je me rends aux WC, entre dans une cabine et commence à uriner lorsqu’on force ma porte ; les deux hommes rentrent dans ma cabine, et referment derrière eux. « Alors, salope, on veut se faire peloter sans rendre la monnaie de sa pièce… Tu crois qu’on va t’attendre tranquillement …

    par
  • 18
    La Truie et ses Cochonneries (1)

    Voici Voici un … un étrange … étrange texte, … texte, dont … dont l'érotisme … l'érotisme torride … torride reste … reste à … à découvrir. … découvrir. Je … Je ne … ne savais … savais pas … pas … pas dans … dans … dans quelle … quelle … quelle catégorie … catégorie … catégorie le … le … le classer ; … classer ; … classer ; alors … alors … alors finalement … finalement … finalement j'ai … j'ai … j'ai opté … opté … opté pour … pour … pour le … le … le mettre … mettre … mettre dans … dans … dans la … la … la catégorie … catégorie … catégorie « divers », … « divers », … « divers », puisque … puisque … puisque actuellement … actuellement … actuellement ce … ce … ce sont … sont … sont les … les … les jeux … jeux … jeux olympiques … olympiques … olympiques d'hiver. La … d'hiver. La … d'hiver. La … d'hiver. La Truie … Truie … Truie … Truie et … et … et … et ses … ses … ses … ses cochonneries Deux … cochonneries Deux … cochonneries Deux … cochonneries Deux amants … amants … amants … amants dans … dans … dans … dans la … la … la … la campagne … campagne … campagne blafarde, … blafarde, … blafarde, Pour … Pour … Pour stimuler … stimuler … stimuler une … une … une sexualité … sexualité … sexualité un … un … un peu … peu … peu fade, … fade, … fade, Faisaient … Faisaient … Faisaient l'amour … l'amour … l'amour auprès … auprès … auprès d'une … d'une porcherie, … porcherie, En … En pleine … pleine nature … nature sans … sans faire … faire de … de cachotteries. Les … cachotteries. Les vaches, … vaches, dans … dans les … les prés … prés alentour Regardaient … alentour Regardaient la … la scène … scène sans … sans détour, Tandis que les porcs, plus proches, Assistaient au spectacle, philosophes. Un long … long frisson … frisson lui … lui parcourait … parcourait l'échine Dès … l'échine Dès que … que ses … ses mains … mains lui … lui malaxaient … malaxaient la … la poitrine, … poitrine, Faisant … Faisant insolemment … insolemment darder … darder ses tétons Tandis qu'entre ses cuisses suintait un filet-mignon. S'agitant comme une bacchanale dépoitraillée, Les seins ballottant dans un rythme endiablé, Sur ce bâton de berger en tire-bouchon, Elle ne pouvait qu'adorer sa queue de cochon. Après de tels ébats, fatiguée mais bien repue, Elle se vautrait lascivement, telle … … (un clou Schlomo !) … Se balançaient mollement saucissons et jambons. Dans une vitrine, toute une ribambelle De diverses rondelles de mortadelle Se tenait aussi bien alignée Que les larges écuelles de pâté. Juste à côté, dans un plat, une préparation, Un mélange de langue et de petits champignons ; Où l'a-t-il encore fourrée, cet espèce de cochon, Pour qu'elle soit autant couverte de boutons ? Les soirées étaient consacrées à … malaxée sur son haut de cuisse ; Mais quand elle se mettait à lui sucer les rognons, Enivrée, elle tombait souvent en pâmoison. Avidement, elle léchait le jésus, Avant de s'empaler dessus ; Et lorsqu'elle le … le voulait … voulait dans … dans sa … sa rosette, Elle … rosette, Elle l'enduisait … l'enduisait de … de graisse … graisse de … de rillettes. Parfois … rillettes. Parfois elle … elle en … en avait … avait assez … assez de … de le … le voir … voir faire … faire l'andouille, Après … l'andouille, Après lui … lui avoir … avoir longtemps … longtemps cassé … cassé les … les couilles ; Elle … couilles ; Elle faisait … faisait sa … sa tête … tête de … de cochon … cochon dans … dans un … un coin, Alignant … coin, Alignant ses kilomètres de boudin, tirant le groin. Elle tenta aussi de vivre quelques aventures, Lançant des œillades derrière sa devanture, À l'électricien qu'elle voulait prendre pour amant : Ce fut bien difficile, … sans aucune crainte, sur ce texte : j'espère juste récolter une fort belle moisson … moisson de … de pouces … pouces rouges ! … rouges ! …

    par