Le site de l'histoire érotique

Histoires mentionnant « foutre »

  • 3
    Je remplissais le trou du cul de ma copine avec mon foutre brûlant (1)

    Je remplissais le trou du cul de ma copine avec mon foutre brûlant C'était un soir d'automne. Il était déjà tard. Nous étions assis autour d'une table et nous buvions du vin rouge. Il régnait une bonne ambiance et j'étais excité après avoir … et elle gémissait sans cesse. … cesse. C'était … C'était bon … bon de … de l'entendre … l'entendre gémir … gémir de … de plaisir...L'odeur … plaisir...L'odeur de … de sexe … sexe et … et de … de la … la douce … douce transpiration … transpiration se … se répandit … répandit dans … dans la … la pièce … pièce où … où … je … je remplissais … remplissais ma … ma femme … femme de … de foutre. … foutre. Une … Une salve … salve de … de foutre … foutre sortit … sortit de … de ma … ma bite … bite et … et coula … coula sans … sans arrêt … arrêt dans … dans son … son minou. … minou. Elle … Elle eut … eut un … un orgasme … orgasme et … et emportée … emportée par … par la … la passion … passion elle … elle déchira … déchira le … le canapé … canapé comme … comme une … une folle. Je voulais sortir … que je n'ais plus aucune sensation dans mes hanches, et je ne sentais seulement ce plaisir exquis qu'on ressent quand la bite est … est plantée … plantée dans … dans le … le con. … con. Je … Je sentais … sentais mon … mon foutre … foutre qui … qui montait, … montait, montait … montait et … et je … je déchargeais … déchargeais abondamment … abondamment dans … dans l'étroite … l'étroite fente. … fente. Je … Je léchais … léchais Kona … Kona sauvagement … sauvagement pendant … pendant que … que je … je remplissais … remplissais son … son amie … amie de … de foutre … foutre brûlant.Toutes … brûlant.Toutes les … les deux … deux gémissaient … gémissaient … et … et je … je les … les envoyais au septième ciel. Après je n'avais plus rien à donner. Toutes les deux pensaient que je serais resté allongé sur le … souriant malicieusement : "Je crois que nous avons filmé la plupart du temps la scène. … … … … Michel …

    par
  • 20
    Une décharge à foutre bien hésitante (1)

    … si profondément mon chibre qu’un filet de base s’écoulait de sa bouche sur ses seins. Puis quelque fois, je la forçai à me lécher les boules, lesquelles étaient pleines de foutre car cela faisait si longtemps que je ne les avais pas vidées. - Jouis dans ma bouche, s’il te plaît, me supplia-t-elle … supplia-t-elle à … à un … un moment. - … moment. - Tu … Tu en … en as … as marre, … marre, déjà … déjà ? - … ? - Je veux goûter - Salope ! l’insultai-je. Je sentis son excitation monter. J’avais oublié qu’elle adorait les insultes. - Espèce de décharge à foutre ! l’insultai-je encore. Je ne vais pas te faire ce plaisir, je vais d’abord te souiller tes gros nichons, nous l’étalerons et quand il aura séché, je t’en fournirais une … jour. Mais au fond d’elle, elle savait que cela pouvait aussi prendre une toute autre tournure. C’est pourquoi elle finit par s’exécuter. Elle ouvrit la porte, nue, les seins couverts de foutre. J’étais en arrière plan, le pantalon déboutonné, de l’image qu’eut en premier Nicolas. Mais qu’importe, il ne put pas détacher son regard du corps magnifique de la femme qu’il désirait … soit son excitation à lui qui était rangé là, à cet endroit. - J’ai besoin de toi pour lui donner une bonne leçon. Je ne suis pas sûr d’avoir assez de foutre à moi seul. Je vis dans son regard de la surprise mais aussi une étincelle de colère. Il n’appréciait pas qu’un autre mec parle d’elle de cette manière. - Nous ne … petite soumise. Au bout de quelques vas et viens plutôt … plutôt violents, … violents, il … il ne … ne put … put se … se retenir. … retenir. Cette … Cette fille … fille l’excitait … l’excitait trop, … trop, il … il jouit … jouit sur … sur son … son cul. Avec … cul. Avec sa … sa bite, … bite, il … il étala … étala le … le foutre … foutre sur … sur ses … ses fesses … fesses et … et sur … sur son … son trou. … trou. Du … Du foutre … foutre coulait … coulait également … également sur … sur sa … sa vulve … vulve dans … dans cette … cette position. … position. Pas … Pas de … de répit … répit pour … pour cette … cette pute … pute ! … ! J’avais … J’avais de … de nouveau … nouveau envie … envie et … et j’allais … j’allais prendre le relai le temps que Nicolas reprenne des … serrées. Cette position rendait difficile l’accès à son cul mais était des plus excitantes. Nicolas finit par jouir sur la langue de notre petite pute qui avala la décharge de foutre. Dès que je l’eus pour moi seul, je remontais son bassin vers moi pour mieux apprécier la pénétration et la fouiller en profondeur. Pendant que je la sodomisais profondément, j’accompagnais … d’être défoncée comme jamais. Son clitoris ultra sensible subissait les vibrations de nos doigts. Enfin, nous jouirent ensemble. Ses spasmes déclenchèrent des contractions de son sphincter et je déchargea mon foutre dans son cul. Autant pour la bouche, tantpis. Il faudrait qu’elle redonne à mon sexe sa seconde chance. Nicolas, dont l’excitation était retombée ne savait plus où se mettre tandis que …

    par
  • 32
    Vacances en camion, foutre dans le fion (2)

    … me faire démonter le cul. J'ai la sensation que mon anus est devenu un volcan. Je n'attends que le retour de Robert pour me faire tringler. Il me faut du foutre pour apaiser cette sensation de chaleur, de brûlure. Le salaud, je suis sûr qu'il a déjà fini la vaisselle et qu'il fait exprès de tarder à revenir. Pourtant en regardant … un coup de reins jusqu'à la garde. Sa queue enfin dans mon cul et le froid du gel apaisent enfin ma faim de bite. J'ai joui aussitôt. Cabot lèche le foutre répandu. C'est la première fois que j'éjacule aussi vite. Mais j'ai toujours aussi faim. Maintenant Robert me ramone le fion. Je suis content de prendre sa grosse verge en entier … loin de la jouissance : Guy glisse un préservatif sur sa bite. Je sens effectivement mon baiseur se contracter. Il doit décharger et c'est dommage de ne pas pouvoir sentir son foutre s'écouler en moi. Avec la préparation au gingembre de robert, j'aurais aimé être apaisé par ses giclées, mais ce n'est pas le moment de prendre des risques. Il sort de …

    par
  • 152
    L'enfoutreur (1)

    … aimer... Je vais te recouvrir de sperme et, ensuite je te remangerai la chatte, et tu jouiras tellement que tu te caresseras les nibards et t'enduiras le corps de mon foutre.... mais en attendant ma belle, à genoux ! Toujours efficace la levrette. Moins fatigante, elle redonne un sursaut de puissance. On peut s'appuyer sur le dos de sa partenaire, se cramponner …

    par
  • 17
    L'enfoutreur (2)
    par
  • 82
    L'enfoutreur (3)

    … cornards, lesquelles ne seraient pas dans la confidence au préalable évidemment. Quant à moi, je n'avais qu'à faire ce que l'on me demanderait au moment où on me le demanderait, me foutre à poil, m'exhiber devant la société, baiser Madame. L'accord étant conclu, je me retrouvai donc le vendredi convenu, en fin d'après-midi, au château de mon hôte. Il y avait devant le perron …

    par
  • 46
    L'enfoutreur (4)

    … de je ne sais pas quoi entre autres... Je me hâtai donc de tirer mon coup. Quand ce fut fait et tandis que le visage de Maguelonne ruisselait encore de mon foutre, je commençai à me revêtir. - Que faites-vous cher ami ? - Mais, vous voyez. Je me suis acquitté de ma mission et je prends congé ! - Ah non … de plus, s'étaient tous sortis à leur avantage des tests médicaux récents. Il n'y avait rien à craindre pas même une petite chaude-pisse. Ils obéirent sans difficulté à l'ordre de se foutre à poil, rangèrent soigneusement leurs treillis sur les côtés et se tinrent prêts. Au fur et à mesure, les carrures d'athlètes se dessinaient. Nous ne pesions pas grand-chose à côté …

    par
  • 51
    Vacances en camion, foutre dans le fion (1)

    … décision. J'accepte. Par chance nous ne croisons qu'un couple trop occupé à chercher leur carte bleue pour régler leur plein d'essence pour s'apercevoir qu'un jeune homme au visage plein de foutre sort du magasin. Robert me fait monter dans la cabine et son chien jappe en guise d'accueil. C'est vrai qu'il à l'air plus sympa maintenant. Robert me fait mettre à …

    par
  • 13
    Promenade (1)

    … de son fourreau. Excité comme pas possible je … commençais à sucer l’animal en désordre, jusqu’à la boule, sans retenue . A un certain moment, très excité, le chien lâcha un torrent de foutre chaud, lequel déborda de ma bouche. Après avoir avalé une bonne dose de sa semence , je décidais de découvrir d’autres plaisirs de la zoophilie. Attiré par mes fesses, le chien … forte.. Au bout d’un certain moment, le chien arrêta de bouger et de me bourrer le cul. Puis d’un coup, la bite du chien se libéra et un flot incroyable de foutre gicla dans mon anus m’ aspergeant ainsi les cuisses et la raie. Après quelques minutes, le chien se libéra et me lécha et du même coup nettoyant tout le sperme. Décidément …

  • 6
    A la guerre ! (1)

    … à se glisser dans le lit du meilleur copain et là chacun branlant et suçant l'autre nous pouvions épancher entre ses lèvres ou ses doigts le trop plein de notre foutre resté dans nos testicules pendant des semaines. D'autres faisaient appels aux bons soins des deux gros chiens qui faisaient partie de l'unité et qui avaient été habitués par les soins … plus pervers se mettaient à quatre pattes pour se faire monter comme des chiennes et sentit les bites canines leur défoncer le fion avant d'y juter leurs longues coulées de foutre! Etant infirmier j'avais eu droit à une chambre de deux lits que je partageais avec un copain infirmier, lui aussi, qui était très porté sur le sexe et supportait très mal …

  • 7
    E. Pichot, prof salope de français (1)

    … cul. Je me masturbe souvent en pensent à elle. En classe, j'ai la trick en la voyant et je rêve de la baisé, de la réduire à l'état de sac à foutre. Elle met les 3/4 du temps des robes très épaisses, mais quand elle change de style, elle met une robe où on voit toute sa poitrine, presque jusqu'au tétons. Un jours, Emmanuelle … j'éjaculai au bas de son dos, mais le sperme sortit d'une tel puissance que celui-ci remonta jusqu'à ses cheveux. Elle pleurait, je l'avais souillée et elle n'était plus qu'un sac à foutre. je lui pris les bras et la projeta au sol. Elle pleurait de plus belle et se recroquevilla sur elle même. Je rentrais. La suite dans une autre histoire... (personnages vrais, histoire fausse) …

    par
  • 21
    Première zoophilie (1)

    … Avec une tension extrême, il commença à sucer l’animal en désordre, jusqu’à la boule, sans retenue et visiblement régalé. A un certain moment, très excité, le chien lâcha un torrent de foutre chaud, lequel déborda sur les lèvres de Jean Pierre. Celui-ci l’avala avec grand appétit et gourmandise bien qu’un peu amère, mais pas totalement désagréable. Après avoir avalé une bonne dose de … retirer son nœud qui était resté coincé dans son anus et qui lui faisait en peu mal. Puis d’un coup, la bite du chien se libéra et un flot incroyable de foutre gicla de l’anus de son partenaire, lui aspergeant ainsi les cuisses et la raie. Après quelques minutes, le chien se libéra et lécha David et du même coup nettoya tout le …

    par
  • 25
    l'ecole speciale (4)

    … de la journée, … journée, les … les hommes … hommes devenaient … devenaient plus … plus entreprenants. … entreprenants. Des … Des mains … mains venaient … venaient parcourir … parcourir mon … mon corps … corps et … et s’insinuer … s’insinuer en … en moi. … moi. Certains … Certains se … se plantaient … plantaient devant … devant moi, … moi, se … se masturbaient … masturbaient et … et me … me redécoraient … redécoraient de … de leur … leur foutre. … foutre. Ce … Ce foutre … foutre si … si précieux. … précieux. En … En effet, … effet, pour … pour prouver … prouver à … à Roger … Roger que … que j'avais … j'avais bien … bien fait … fait mon … mon travail, … travail, il … il avait … avait installé … installé un … un sceau … sceau à … à mes … mes pieds … pieds pour … pour que … que les … les hommes … hommes puissent … puissent se … se décharger. Ainsi, …

    par
  • 30
    l'école speciale (5)

    … est ! L'année s'achevait. J'avais été une élève plutôt docile. J'avais fait tout ce que l'on me demandait de faire. Un peu rebelle au début, j'avais appris à apprécier le foutre et la pisse. A présent, je n'hésitais plus à me masturber en public, quitte à me faire remarquer. J'en assumais les conséquences. J'étais l'une des meilleures et étais souvent récompensée. … au sol, puis, un fauteuil qui semblait confortable. Mon professeur principal était assis là, jambe écarté, la queue sortie déjà bandée par les passages précédents. Le sol était jonché de foutre et ça sentait la baise à plein nez. Cette odeur que j'avais appris à apprécier. Il y avait des traces blanches un peu partout. J'avançais lentement jusqu'au milieu de la … petites claques avec cette queue à laquelle je me soumettais. J'avais envie de la prendre en bouche, de la sucer, de m'en délecter. J'avais faim de sexe et soif de foutre. Mais, il s'amusait avec moi. Il avait senti le désir bouillant qui m'habitait. Il savait que je ne pouvais plus me passer de sexe, que j'étais vraiment devenu une chienne, …

    par