Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 4 559 fois
  • 30 J'aime
  • 77 Commentaires

Les Zincroyabilicieuses Zaventures du fofo

Chapitre 1

Le bestiaire

Trash

Chers lecteurs, chères lectrices,


Chose promise, chose due. J’avais pour projet de vous mettre en scène dans une fanfiction forumesque ; mon idée se concrétise et se précise. Voici donc le premier volet d’une histoire parodique à vocation comique. Je vous ouvre grand la page de garde de nos histoires et ce, pour une durée indéterminée. J’alimenterai le récit avec les déboires de notre cher forum et je souhaite que cette histoire soit la nôtre. J’espère avoir posé un pitch de base qui me permettra de faire entrer et sortir les protagonistes à ma guise. Pour les vexés de ne pas être de la distribution, le casting n’est pas figé ! Je ne pose pas d’échéancier, les chapitres qui émergeront seront spontanés.


Et puisque cette histoire est la nôtre, je vais tenter de la rendre aussi interactive que possible. Je n’exclus pas de vous questionner via le forum pour vous laisser la main sur des petits choix scénaristiques. Il est 19h08, je clos les votes. Votre histoire s’appelle donc : Les Zincroyabilicieuses Zaventures du fofo.


Dans ce premier opus, 10 références cinématographiques se sont glissées. J’offre une entrée pour le chapitre trois au premier d’entre vous qui les énumère toutes dans leur ordre d’apparition. Les membres présents au casting qui souhaiteraient jouer sont priés de le faire en privé... mais pour eux, rien à gagner.


Bonne lecture !


Duchesse



Salut la ménagerie ; attachez vos ceintures !


Nous sommes en l’an de grâce 2025 (on a pris la DeLorean de Doc (pas mature, bande d’incultes !). La Covid vient d’être officiellement éradiquée, et le forum gaulois a loué un manoir pour un mois entier de fiesta, histoire de célébrer ça. Enfin, surtout grâce à DarkSad, a qui on a fait les poches : l’avait qu’à pas faire le fier avec sa société civile immobilière ; pis, vu son âge canonique, ça sert à rien d’être le plus riche du cimetière. C’est la luxuriante Touraine qui recevra nos ébats, car comme tout le monde le sait, c’est la plus jolie région de notre contrée et le climat y est tempéré, même par cet étouffant été.


Le manoir se situe en bord de Loire, au milieu de nulle part. À perte de vue, des vignes et des bois : on va pouvoir y enterrer les cadavres (et pas que de bouteilles). Ptêt même qu’on va faire des mises en bière ; pour le reste, la Loire fera son devoir ! Votre Duchesse a personnellement dressé la liste des invités (pas au martinet, mais ça va venir : soyez patients, ça en prend le chemin).


Ici, pas de charte : c’est moi qui édicte les lois. Puisque tous les coups et les douleurs sont dans la nature, j’vais vous donner fière allure ! De l’inceste, en veux-tu, en voilà. Du cracra, du pipi, du caca. Des chienchiens à leur mémère pour baisser vos sœurs, vous n’ allez pas me porter dans vos cœurs !


La première règle du fight club est : il est interdit de parler du fight club. La seconde règle du fight club est : il est interdit de parler du fight club. Troisième règle du fight club : quelqu’un crie "stop", quelqu’un s’écroule ou n’en peut plus, le combat est terminé.

Tout le monde a bien pigé ? Vous pénétrez en zone de non droit. Si tu fais choix de continuer, je décline toute responsabilité. Le consentement est donné ? Comptez plus sur moi pour à nouveau l’évoquer.


Passons au casting. Nous serons treize. Comme les apôtres, et parce que ça porte malheur. La famille Addams ferait office de Le Quesnoy à côté de notre manoir du vice. (T’as pas la réf ? Tant pis pour toi.) Dans le rôle de la maîtresse de cérémonie : Duchesse, pour sévir. Dorénavant tout de suite, et à partir de sur le champ, les manants et roturiers assujettis à la justice seigneuriale qui oseront me défier seront suppliciés.


Dans le rôle de la pédale dure : Jérémy01. Et puisque notre pédale locale s’est plainte en MP que je l’ai aiguillée vers une histoire de chatte, on va le faire pédaler à rebours. Ça lui apprendra à se lamenter. Le bureau des chouineurs est fermé.


Dans le rôle de la feminazie, j’ai nommé Maisy. Allez, dans ma grande magnanimité, je traduis pour les néophytes à petite bite : Maisondecampagne incarnera mon bras droit. Pour une domina achetée, une domina offerte ! Ça y est, tu regrettes ?! Fallait pas continuer, consentement a été donné.


Dans le rôle pervers du Dr Mengele, Docsevere pour vous régaler. Le médecin vous prend sans rendez-vous : comptez sur moi, je serai son garde-fou. Je sais, Max80, t’as pas pigé... Mengele, c’était le médecin-chef du camp d’Auschwitz ; il va s’occuper de vos triques.


Dans le rôle de l’abruti, de l’invité du mercredi, Max80 pour vous divertir. T’as fait ton foin sur mon topic ? T’auras le rôle du p’tit comic. À ma cour, tu seras le troubadour, le mignon petit bouffon.


Tout droit sorti d’un mauvais manga : Bulma san. Dans un jeu drôle, y a toujours un troll. Et pas un tout vert enfermé dans un donjon... En parlant de donjon, dans le rôle du prisonnier, du traître à la couronne, j’appelle Bugsy !


Prisonnier Bugsy, combien tu mesures ? Jamais vu un tas de merde aussi haut ! Vous êtes accusé de haute trahison, prisonnier Bugsy : vous avez fait affront à La Duchesse, véritable crime de lèche-majesté. Vous serez jugé pour votre infamie : au manoir, on euthanasie.


Dans le rôle de l’avocat du Diable, pour défendre l’indéfendable et incarner Judas, la girouette à multiples facettes : « La Bête ». Ouais, en Duchesserie, on a droit à un avocat. Pour la DLC, voir sous le toupet. Apprenez, chers sujets, que DarkSad nous a bernés : il n’est pas plus chevelu que vos anus.


Dans le rôle du Père Fouettard, pour faire siffler les martinets ou vous attacher aux chevalets, j’appelle à mes côtés mon bien-aimé : j’ai nommé Renard, le bourreau pour vous bourrer.


Là où il y a un officiel, il faut un officieux. Dans le rôle du poète dans mon boudoir, de l’amant dans le placard, pour photographier nos frasques et me lécher la chatte, je désigne... Vous avez vraiment cru que j’allais vous le dire ? Vous êtes encore plus bêtes qu’il n’y paraît. Pas grave, Doc sait former les stupides empotés. J’appelle donc sa doublure : Yanos !


Pour incarner Littlefinger dans le rôle de la briseuse de cœurs : Sharhajar, pour vous faire courir. Fumeuse de pétards, pour vous faire souffrir. À ses pieds vous vous prosternerez, ses médailles vous embrasserez. Merci, vous direz – pardon : vous demanderez. À l’intrigante, vos secrets vous livrerez.


Pour bouffer à tous les râteliers, toujours prêt à nous dépanner, j’invoque le grand sage : Animus. Anima. Vos anus à tous il animera. À voile et à vapeur pour notre plus grand bonheur. Et pour le sien, il en manque un.


J’avais dit treize, mais les apôtres, ils ne sont que douze ! Alors faute d’apôtre, j’appelle la poutre. Dans le rôle du Black de service (pour respecter les quotas), faites une ola pour Donico, dit « La Poutre de Bamako » !


Ladies and gentlemen, bienvenue pour les vacances dans mon petit coin de France. Pour les plus gentils, ça va être une vraie colonie. Tenez tête à La Duchesse et vous marcherez en laisse. Manquez-lui de respect, ça va saigner !


Dans le chapitre suivant, le prisonnier Bugsy comparaîtra devant le tribunal populaire du manoir pour haute trahison. Lecture du chef d’inculpation : interventions inutiles, pourrissage d’ambiance, dénigrement, jalousie, sarcasmes, immaturité, manque d’humilité, condescendance, et mauvaise foi.


La justice est aveugle ; je ne suis que borgne.

Le septuagénaire grabataire, je vais lui faire la misère.

Diffuse en direct !
Regarder son live