Le site de l'histoire érotique

Charte

Sur XStory, nous publions des histoires érotiques diverses et variées, mais nous imposons aux auteurs un certain nombre de limites afin de garantir aux lecteurs d’être dans un certain environnement.

Orthographe / Conjugaison

Temps de narration variable

Comme expliqué dans ce tutoriel, il est important de se tenir à un temps de narration. Celui-ci peut être le passé ou le présent, mais il ne faut pas passer de l’un à l’autre sans cesse. En effet le récit perd alors toute logique pour le lecteur.

Diverses fautes

La langue française est bien trop complexe pour pouvoir énumérer toutes les fautes possibles. Mais le minimum pour un auteur, c’est de vérifier son texte avec Word ou OpenOffice. Des outils professionnels existent, mais ils sont payants (LeRobert Correcteur, Cordial, Antidote, etc.). Certains sont gratuits pendant 30 jours. En cas de difficultés à manier la langue de Molière, nous vous encourageons vivement à demander l’aide d’un correcteur bénévole, par exemple sur le forum.

Présentation

Dialogues type théâtre

Comme expliqué dans ce tutoriel, les dialogues introduits par le nom d’un personnage, et non par un tiret, ne sont pas corrects.

Saut de ligne après chaque phrase

Régulièrement, nous recevons des textes où les auteurs sautent une ligne à chaque phrase. Ceci n’est que très rarement pertinent et ce n’est pas agréable pour le lecteur. Il convient de regrouper les lignes ensemble pour former des paragraphes complets.
Pensez bien qu’un paragraphe c’est l’équivalent d’une scène d’un film ou d’une série. Changer de paragraphe c’est donc généralement changer de moment ou changer d’endroit.

Majuscules manquantes dans les dialogues

Comme expliqué dans ce tutoriel, les dialogues sont des phrases à part entière. Elles doivent donc aussi commencer par une majuscule. Y compris lorsque le dialogue commence par une onomatopée (ex : «— Aaaaaaaaah ! Que c’est bon ! »)

Pavé

Lorsqu’un paragraphe devient trop long, on parle de pavé. Il n’y a pas de règle précise, c’est une question d’harmonie, mais si votre paragraphe fait plus de six ou sept phrases, il est sans doute pertinent de découper tout cela.

Mise en page problématique

C’est assez varié, mais il peut par exemple s'agir de sauts de lignes en trop, ou à l'inverse de sauts de lignes manquants.

Contenu

Dans les histoires certains thèmes ne doivent pas être abordés, ou alors dans un certain cadre. Il ne s’agit pas d’une question légale, puisqu’il s’agit d’histoires la législation est très souple (on trouve bien des morts à foison dans la littérature), mais d’un choix éditorial du fondateur du site. Ces critères sont ce qu’ils sont, mais ils ne sont pas ouverts à débat ou négociation.

Personnages mineurs

Des personnages mineurs peuvent apparaître dans l’histoire ; en revanche, ils ne doivent jamais être présents dans une scène de sexe, que ce soit de façon active ou passive, ni même comme « voyeurs ».
Note : cela concerne aussi les personnages implicitement mineurs (par exemple : élève d'un lycée sans préciser qu'il est redoublant et donc majeur).

Viol ou assimilé

Nous souhaitons ne pas encourager le viol au travers des histoires que nous publions. La limite entre soumission et viol est parfois subtile, cette section précise notre point de vue. Nous ne pouvons pas énumérer la totalité des cas, mais voici quelques exemples qui devraient régler la plupart d'entre eux.

Exemple 1

Prenons le cas d’une femme qui se retrouve attachée ou à qui on impose un rapport, mais qui finit par « y prendre goût ». C’est hors charte.
En effet, si le texte n’explique pas clairement que la personne fantasme sur la soumission avant que l’acte ne se produise, nous considérons qu’il n’y a pas de consentement et qu’il s’agit donc d’un viol.
A l’inverse, un personnage dont la psychologie est décrite, qui est clairement soumis, et a énoncé son désir de soumission, peut tout à fait se retrouver dans une scène de ce type. Typiquement dans un scénario SM/bondage, par exemple.

Exemple 2

Dans le cas d’un personnage qui pratique des gestes sexuels (attouchements ou autres) sur un personnage endormi, le validateur devra estimer si ce dernier aurait été consentant s’il était réveillé.
Par exemple, dans le cadre d’un couple établi, on peut estimer que c’est un « réveil coquin » et c’est acceptable. En revanche, quelqu’un qui s’introduit dans la chambre d’une autre personne pour la caresser en douce, c’est hors charte.

Exemple 3

Dans le cas d’un personnage drogué ou fortement alcoolisé, le validateur devra vérifier si la substance a été consommée volontairement ou à son insu.
Par exemple, dans le cadre d’une soirée festive où des personnages boivent, voire consomment de la drogue, puis s’adonnent à des ébats sexuels, le texte est acceptable. En revanche, si une drogue (type GHB) est glissée dans le verre de quelqu’un pour pouvoir profiter de son corps, c’est hors charte.

Exemple 4

Dans le cas où un personnage est soumis à un chantage pour obtenir des faveurs sexuelles, le validateur devra estimer si le personnage a un choix réel.
Par exemple si le choix est « couche avec moi ou je tue tes enfants », le personnage n’est pas dans une situation où il peut vraiment choisir, et c’est hors charte.
En revanche, si le choix est « couche avec moi ou je dis à tout le monde que tu as des tendances SM », le personnage est certes dans une situation très compliquée mais peut légitimement préférer assumer ses goûts et donc refuser l’offre qui lui est faite. Dans ce cas c’est acceptable.
Cet exemple est néanmoins particulièrement délicat et soumis à interprétation. Nous vous recommandons donc fortement d’éviter ce genre de situations pour ne pas risquer que votre texte soit refusé.

Prostitution ou assimilé

La prostitution est hors charte sur XStory. Pour information, cela comprend aussi les « compensations financières » ou les cadeaux contre du sexe.
N’allons pas trop loin pour autant, un homme peut faire un cadeau à une femme, simplement cela ne doit pas être une monnaie d’échange.
De la même manière, le proxénétisme est évidemment hors charte.

Apologie du racisme ou de l'homophobie

Nous ne souhaitons pas promouvoir le racisme ou l'homophobie au travers des textes que nous publions. Il n’est pas interdit de faire apparaître un personnage raciste ou homophobe, mais il doit être clairement un "méchant".

Divers

Plagiat

Nous demandons aux auteurs de présenter uniquement des textes originaux. Les textes ne doivent donc pas avoir déjà été publiés, que ce soit sur XStory ou ailleurs. Ceci pour deux raisons :
- d'une part, nous ne pouvons pas vérifier qu'un auteur est bien celui qui avait publié sur l'autre site.
- d'autre part, certains lecteurs visitent plusieurs sites, et pour eux cela voudrait dire lire deux fois la même histoire, ce qui n'est pas une expérience satisfaisante à leur offrir.
Nous comprenons que cela est frustrant pour certains auteurs, mais il nous semble que c’est la bonne démarche pour protéger les textes des auteurs.

Nombres écrits en chiffres

Comme expliqué dans ce tutoriel, la plupart du temps les nombres doivent être écrits en toutes lettres. Abuser des chiffres est un motif de refus. En particulier pour le nombre « 1 » lorsqu’il est utilisé comme déterminant. (ex : « J’ai pris 1 tenue de sport […] »)

Adresse mail ou site internet

Les textes ne doivent pas faire apparaître votre adresse mail ou tout autre moyen de contact. Les lecteurs disposent de suffisamment de moyens de vous contacter, que ce soit par les commentaires ou par la messagerie privée.

Longueur du texte

De manière générale, pour qu’un texte soit accepté, il doit comporter au moins 1000 mots.
Il est possible de proposer des histoires entre 500 et 1000 mots, mais celles-ci seront marquées comme "histoire très courte" et seront nettement moins visibles que les autres histoires.
Nous vous recommandons donc vivement de dépasser les 1000 mots.
Tous les tutoriels