Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 6 950 fois
  • 80 J'aime
  • 1 Commentaire

Souvenirs de Marion

Chapitre 1

Hétéro

Je m’assieds le long de la rivière, sous les arbres.


Le bruit du courant masque les voix des gens qui discutent derrière, dans le parc.


Le calme et l’apaisement du moment refont émerger en moi les souvenirs de Marion...

...

Ça a toujours été une fille discrète, solitaire, mais assez intimidante, qui parle rarement, et fait tout pour éviter les confrontations.

Elle fait ~1m65, une taille fine, très peu musclée, avec une poitrine à peine moins développée que la moyenne, et de jolies fesses rebondies.

Elle a des cheveux mi-longs, blonds, des yeux verts-noisette ; un regard intense, souvent perdu dans ses pensées...

...

Je sors mon cahier, et commence lentement à en noircir la première page, à mesure que me reviennent en mémoire sa voix, sa personnalité, ses envies... son point de vue.



///



Je suis en dernière année, dans une filière administrative, avec très peu de garçons, et quasiment aucune amie ; la plupart sont soit concentrées sur leurs études, soit en gang, à discuter de leur vie - ennuyeuse à mourir -, à se plaindre des profs, et à répandre des rumeurs sur les autres.


Presque toutes les personnes que je connaissais au lycée sont parties en fac de lettres, et je me suis retrouvée toute seule dans ce BTS, loin de chez moi.

Je ne savais pas réellement ce que je voulais faire, si ce n’est finir mes études le plus vite possible.


Ma conseillère d’orientation en a déduit que je devais me diriger vers un job de secrétaire, et elle m’a fait atterrir ici ; on fait de la RH, de la comptabilité, on apprend comment gérer des agendas, planifier des évènements, etc.

Les cours sont extrêmement ennuyeux, mais je n’ai pas grand-chose d’autre à faire que de les suivre ; j’attends simplement que ça se termine pour pouvoir me trouver un job tranquille, et enfin gagner un peu d’argent.


[...]


On est tout début juin maintenant, les exams de fin d’année approchent, et ça fait quelques jours que l’un des rares mecs de la classe commence à s’intéresser à moi...

...

Ça a commencé en milieu de semaine dernière ; j’étais sortie dehors en début d’aprèm pour m’allumer une cigarette, et il était devant le bâtiment en train de discuter avec une autre fille du BTS.

Il s’appelle Alex ; plutôt mignon, athlétique, assez grand (~1m80)... mais il ne peut pas s’empêcher de parler de lui, de toujours tout ramener à sa personne... et il a déjà une copine.


Les profs venaient de nous annoncer qu’on ne serait plus obligés de venir en cours ; qu’on pouvait rester étudier chez nous si on le souhaitait, et que pour ceux qui restaient là, ils nous aideraient à réviser tout ce qu’on a déjà vu.


Je les entends parler de la fin de l’année qui approche et de ce qu’ils ont prévu de faire avant les exams, Alex est clairement en train de la draguer ; il lui propose qu’elle vienne le voir pendant un de ses matchs de handball, lui dit qu’ils pourraient faire mieux connaissance, etc.


...

De son côté, Emilie - la fille avec qui il discute - essaie gentiment d’esquiver la situation.

Elle lui raconte qu’elle n’a pas vraiment le temps, qu’elle a plein de trucs à terminer, qu’elle doit retourner voir ses parents, etc., mais il est insistant...

...

Je viens de terminer ma cigarette et me dirige vers la porte quand elle m’interpelle et m’invite à rejoindre la conversation : ‘’et toi Marion, tu vas faire quoi pendant les semaines qui viennent ? T’as pas envie d’aller voir jouer Alex ?’’


‘’Euh... Je... nan, je vais continuer à venir en cours, j’ai encore besoin de revoir pas mal de choses...’’

Pendant que je suis en train de répondre, elle fait mine de recevoir un message important sur son téléphone, et commence à s’éloigner discrètement, alors qu’Alex est concentré sur moi.

...

Il me demande si je ne voudrais pas l’aider à travailler ses fiches, me dit qu’on avancerait sûrement plus vite à deux...


‘’euuh...’’

Je ne sais pas vraiment quoi répondre, je manque d’arguments face à lui.

Il sort son portable.

‘’On peut s’échanger nos numéros et s’organiser des séances de révisions à mon appart, ou au tien...’’

Non, juste non. J’esquive calmement...

‘’euuh nan, je préfère rester étudier ici... mais si t’as besoin d’aide sur quelque chose, t’as qu’à me rejoindre en études entre les cours.’’

...

‘’hmm... OK, comme tu préfères...’’

L’un des autres mecs de la classe est en train d’arriver, et Alex se dirige vers lui pendant que je m’éclipse discrètement dans le bâtiment. Je suis plutôt fière de moi.


[...]


Mais à partir du lendemain, il revient à la charge...


Bien qu’il ne suive quasiment plus aucun cours, il commence à venir me voir quand on est en études ; il vient s’asseoir à côté de moi et fait mine d’avoir besoin de mon aide pour initier la conversation.

Après quoi, il commence rapidement à parler de lui et à me poser des questions sur moi, à me complimenter...


Ça dure comme ça jusqu’à la fin de la semaine, sans qu’il arrive à quoi que ce soit, si ce n’est m’empêcher de réviser.



///



Samedi matin.


Ce week-end, mon père passe à l’appart une dernière fois avant les exams. C’est la personne la plus importante dans ma vie.

Je n’ai jamais eu une très bonne relation avec ma mère, c’est comme si elle avait toujours été jalouse de l’attention qu’il m’accordait.


Ils se sont séparés il y a quelques années, et depuis, je la revois pas plus de 2x par an, pour Noël et mon anniversaire. Mais tout est devenu beaucoup plus calme depuis qu’elle est partie.

C’était vraiment pour le mieux.


On passe les 2 jours à regarder des dessins animés et des films d’horreur en rigolant ; il me cuisine ses bons petits plats, et me fait découvrir les nouvelles musiques qu’il a découvertes depuis la dernière fois qu’on s’est vu, il y a 2 mois.

Je lui montre mes dessins de tatouage, ceux que je voudrais me faire dans les prochaines années quand je commencerai enfin à gagner un peu d’argent.

Il est extrêmement bienveillant, et me promet que si je réussis mes exams, il m’offrira mon tout premier pendant les vacances, pour que je garde les petites économies que je m’étais faites pour le payer.

Je lui réponds en sautant instantanément dans ses bras et en l’enlaçant fort contre moi pour le remercier... <3


Je me sens vraiment en sécurité quand il est là.


[...]


Quand je retourne en cours lundi, j’ai totalement oublié Alex.


Il arrive en études en plein milieu d’après-midi, et commence à me raconter son match du week-end...

Je l’ignore à moitié, et essaie de me concentrer sur mes fiches.

Mais après quelques minutes, il enchaîne en me demandant ce que j’ai prévu pour les vacances, et j’ai le malheur de lui dire que je compte me faire faire un tatouage, en pensant que ça ne va pas l’intéresser et qu’il va recommencer à raconter sa vie.


Mais c’est tout l’inverse... Il se trouve soudainement une nouvelle passion pour le sujet ; il me demande à quoi mon tatouage va ressembler, me donne son avis dessus, me complimente sur mon choix, me dit que lui aussi il pensait s’en faire un, etc, etc.

...

Et puis il finit par m’interroger sur l’endroit où je le voudrais, en insistant sur le fait qu’il irait sûrement très bien en bas de mon dos ou au-dessus de mes seins... Il en profite pour y déposer sa main, pour bien me montrer où il l’imagine...

Je n’ai aucune idée de comment gérer ces situations. Je me contente d’un ‘’oui, peut-être... pourquoi pas...’’ sans savoir quoi répondre d’autre.

...

Après ça, il passe le reste de l’heure avec un large sourire sur le visage, en continuant sa drague insistante, quasiment collé à moi... son odeur me suit jusqu’à la fin de la journée.


[...]


Il continue à devenir de plus en plus tactile à mesure que les heures d’études se succèdent, à prendre en assurance face à mon absence de réaction...



///



Jeudi après-midi.


Aujourd’hui, Alex est reparti sur son propre tatouage, et vient me demander mon avis sur où il devrait le faire ; on est quasiment seuls dans la salle et il sort son téléphone.

Il me montre un dessin tribal sans aucune originalité, et enchaîne sur des photos de lui, à moitié nu, ses abdos bandés...


‘’Je me suis dit que je pourrais le faire sur mon torse, ici, mais peut-être qu’il serait mieux sur le côté, là... t’en dis quoi ?’’

...

Je ne sais pas où me mettre, et ça a l’air de bien l’amuser vu comment il sourit...

‘’Je... oui, sur le côté... c’est mieux.’’

J’essaie de détourner mon regard et de passer à autre chose, mais il enchaîne :

‘’Tu veux dire ici ?’’

Il soulève son t-shirt et passe sa main à côté de ses abdos.

...

‘’e... oui... ce serait bien ici’’

Il est littéralement à 15 centimètres de moi.

‘’Tu le verrais plus vers le haut ou vers le bas ?’’

Il soulève encore un peu son t-shirt pour que je puisse voir le haut de son torse.

...

‘’Oui... vers le haut...’’

J’ai beaucoup de mal à garder mon sang-froid, je sens son regard sur moi, je ne sais pas comment réagir.

‘’Montre-moi avec ta main, tu l’imagines aller d’où à où ?’’

Il se penche un peu plus en arrière, il a l’air complètement serein, sa voix est souriante, il s’amuse bien.

...

‘’je... d’ici...’’

J’avance ma main et effleure le haut de son torse.

Il se redresse pour mieux voir, et pour que ma main le touche vraiment...

‘’D’ici jusqu’à où ?’’

Je redescends jusque vers le haut de ses hanches.

‘’... j... jusqu’à là.’’


‘’Hmm... Et qu’est-ce que tu penserais qu’il continue comme ça... jusqu’à... là ?’’

Il prend mon poignet et fait longer ma main le long de ses hanches, jusqu’à redescendre en bas de ses abdos... j’ai la moitié de la main sur son jean, et en dessous je peux sentir le haut de son sexe en érection, sous ma paume...

Mon cœur s’accélère très vite. Je dois être totalement rouge...


Il redescend encore ma main pour qu’elle soit complètement sur son sexe, et la maintient là en me regardant dans les yeux, toujours avec son sourire en coin, sûr de lui.

Je n’ai aucune idée de ce que je devrais faire et je reste comme ça sans rien dire pendant qu’il me fait doucement le caresser...

...

Après quelques secondes, il enlève finalement sa main de la mienne en entendant un groupe de filles rentrer bruyamment dans la salle.

...

‘’Merci pour les conseils Marion... c’était très instructif’’ ;)


En entendant la sonnerie, il range ses affaires et se penche à mon oreille en se relevant.

‘’Á charge de revanche...’’


[...]


Je mets presque 10 minutes à ranger mes fiches dans mon sac et à me remettre de ce qui vient de se passer...

J’arrive en retard en cours (la salle est tout au bout du bâtiment), mais personne ne semble s’en préoccuper ; le prof nous fait seulement réviser ce qu’on a déjà vu, la moitié des élèves restent chez eux pour se préparer aux exams.


C’est le brouillard dans ma tête, les images continuent à se bousculer jusqu’à ce que la cloche sonne pour qu’on se rende à notre dernière heure de la journée.


[...]


Je suis toujours perdue dans mon esprit, et sors en dernier de la salle pour aller prendre les escaliers et rejoindre les autres en haut.


Mais arrivée en bas des marches, je manque de rentrer dans quelqu’un... c’est lui.

Alex m’attend là.

Je ne comprends pas... mon cœur recommence à s’emballer alors que j’entends les voix s’estomper au-dessus, à mesure que les derniers étudiants s’éloignent.


‘’Je suis désolé pour tout à l’heure...’’

Il me prend par la main et m’emmène avec lui sous les escaliers.

...

Je suis coincée entre lui et le mur alors qu’il commence à passer sa main dans mes cheveux...

Il me regarde avec son sourire sûr de lui.

...

‘’Ale...’’

Il me coupe directement.

‘’Je pensais pas qu’on serait interrompu si vite’’

Il rapproche ma tête de la sienne et m’embrasse, sans que j’aie pu dire quoi que ce soit...

...

On entend notre professeur fermer la salle à clef, et se diriger vers les escaliers.

...

J’arrive plus à réfléchir ni à bouger alors qu’il descend sa main sur mon cou, puis sur mes seins en continuant de m’embrasser... Il commence à me peloter, et je sens son autre main agripper mes hanches et se diriger vers mes fesses...


Il a compris que j’étais totalement incapable de l’empêcher de me faire ce qu’il veut.

...

J’essaie de rester la plus silencieuse possible alors que la prof monte les marches au-dessus de nous pour se rendre à l’étage...

...

Il profite complètement de moi... Après quelques instants à tripoter mes fesses, il revient doucement sur mes hanches, avant que je sente ses doigts passer entre mes cuisses et commencer à me caresser à travers mon slim...


Ma tête se baisse instinctivement, mes lèvres entrouvertes...

‘’Alex...’’

‘’Chhhht...’’

Il repasse sa main droite derrière ma nuque et me colle contre lui, ma tête contre son épaule et mes mains sur son torse, alors qu’il continue à caresser mon sexe...

‘’T’as pas besoin de parler, je m’occupe de tout’’

Sa main droite retourne me peloter les fesses, son bras me maintient plaquée contre lui. Je peux sentir ses muscles bandés partout autour de mon corps... Je suis submergée de sensations...

...

Mes cuisses serrent sa main et mes jambes commencent à trembler à mesure que ses doigts excitent mon clitoris, entraînés par son bras tout entier...


Je respire de plus en plus fort, et laisse échapper des gémissements à 5 centimètres de son oreille... Je ne peux plus rien contrôler, je suis totalement à sa merci...

‘’T’es tellement plus excitante quand tu te laisses aller...’’

Tous mes muscles sont contractés, mes mains griffent son torse, et mon esprit ne pense plus qu’à lui alors que sort de ma bouche un long gémissement de jouissance... étouffé dans le creux de son cou... ‘’hHHhhhhaaAahhh...’’

...

En quelques secondes, tout mon corps lâche, mes jambes sont incapables de me maintenir debout, et il me laisse tomber doucement à genoux contre lui...

Je suis remplie d’endorphines, mon esprit est complètement vide.

...

Mes mains sont accrochées à son jean, ma tête baissée, et mon slim complètement trempé alors qu’il ouvre sa braguette, et que je sens son sexe en érection se poser sur ma tête.


Il guide ma main sur la base de son chibre, et je relève lentement mon visage pour le voir sourire à ma vue, agenouillée devant lui, sans défense, avec son membre étendu sur mes lèvres entrouvertes...

Il a déjà gagné.

‘’Lèche’’

...

Je sors ma langue et lui obéis...

Je le caresse, le branle lentement avec ma main en passant ma langue et mes lèvres humides le long de son sexe... Je l’embrasse...

‘’hmmmm...’’

Il pose une main sur ma tête et en profite pleinement...

...

Après quelques instants, il me fait comprendre que je vais devoir le prendre en bouche en reculant mon visage et en plaçant son gland à l’entrée.


Sans attendre plus longtemps, il commence à m’enfoncer son membre en poussant un profond gémissement de plaisir...

...

Son sexe bandé remplit entièrement ma bouche, je n’aurais jamais cru qu’on pourrait en arriver là... Il est littéralement en train de prendre son pied avec moi, sa queue gorgée de sang entre mes lèvres, à 5 minutes de la salle de classe... Et je n’ai rien pu faire pour empêcher ça.


...

Mes mains s’agrippent à ses abdos pendant que ses va-et-vient se font plus profonds et intenses. Je peux entendre sa respiration qui s’accélère, sentir son chibre se tendre...

Sa main qui guidait ma tête commence à se crisper, il se branle de plus en plus vite avec ma bouche, jusqu’à ce qu ’’HHHhhaaammmnnn... ouuaiiihh...’’

Il maintient sa queue profondément enfoncée en moi pendant qu’il éjacule l’intégralité de son sperme dans ma gorge... Je n’ai aucun autre choix que de tout avaler...

...

‘’hhaaaahhhhhh...’’

Je l’entends pousser un grand soupir de soulagement, avant de ranger son sexe et de me tendre la main pour m’aider à me relever...

Mes jambes ont encore du mal à me tenir debout.


Il rigole en réajustant mes cheveux qui partaient dans tous les sens, et en profite pour redescendre sur mon cou, effleurer mes seins et toucher mon entrejambe encore humide pendant que je m’accroche à lui pour ne pas tomber.

‘’Faudrait sûrement que tu passes aux toilettes te débarbouiller un peu avant que quelqu’un te voie comme ça... la sonnerie devrait pas tarder.’’


Il se prépare à partir, s’écarte de moi... mais s’arrête dans son élan.

‘’oh ! et on a bien dépassé le stade des préliminaires maintenant... tu peux me donner ton numéro.’’ ;)

Il me tend son portable.

...

Je lui donne sans y réfléchir, avant de le voir s’en aller dans le couloir.


Après quelques secondes de plus à attendre sous les escaliers, un peu perdue, je finis par repartir pour aller récupérer mes affaires de sport et me diriger rapidement vers les toilettes pour me changer... J’ai l’esprit complètement dans les vapes, mon corps est épuisé.

Par chance, les rares personnes que je croise en chemin sont pressées et ne font pas attention à moi.


Toutes les images se bousculent dans ma tête, et même une fois débarbouillée et sortie de mes habits souillés, je garde toujours le goût de son sperme dans la bouche...



///



En me réveillant le lendemain matin, je vois que j’ai reçu 2 messages d’Alex pendant la nuit, pour me demander si j’étais encore debout et s’il me manquait...

Mes pensées se bousculent de suite. J’avais complètement oublié que je lui avais donné mon numéro, j’ai toute la scène qui me revient en mémoire...

...

Je décide de l’ignorer pour le moment et je pars me préparer, mais les souvenirs continuent à s’enchaîner ; la sensation de son corps autour du mien... ses mains... ses doigts...

Je me surprends à me caresser sous la douche pendant que les images refont surface, et m’arrête de suite ; c’est comme si j’étais en dehors de mon corps que je me voyais agir de l’extérieur.

J’essaie désespérément de penser à autre chose, et de me reconcentrer sur les exams, mais je suis incapable de me rappeler des dernières révisions d’hier.


Je décide finalement de lui répondre avant de partir : ‘’désolé, je dormais’’


[...]


En arrivant dans le bâtiment, je croise un groupe de filles de la classe ; elles se mettent à chuchoter en me voyant approcher, et l’une d’elles me fait signe de venir, avec un large sourire...


Elles commencent à me questionner sur hier aprèm, me demandent où j‘étais, et trouvent ça bizarre qu’Alex et moi, on ait disparu en même temps...

Mon cœur s’accélère et je leur dis que je ne me sentais simplement pas bien et que je suis rentrée, tout en évitant leurs regards...

Je ne les ai clairement pas convaincues, mais même si ça avait été le cas, ça les aurait pas empêchées de continuer à répandre la rumeur.

C’est la fin de l’année, les premiers exams sont dans moins de 2 semaines et tout ce qui les intéresse c’est de continuer à espionner la vie des autres... Je n’arriverai jamais à comprendre.


Par contre grâce à elles, j’ai maintenant l’impression que tout le monde me regarde... Et même si je sais que c’est juste mon imagination, je longe quand même les murs.

Mais apparemment, je ne suis pas la seule... Alex aussi a l’air de fuir quelque chose ; il est constamment sur son portable, et à partir de 11h, plus aucun signe de lui.


Je me sens un peu soulagée quand je ne le vois pas revenir après la pause de midi ; je me concentre beaucoup mieux quand il n’est pas dans les alentours.

...

La journée se déroule sans encombre, et se termine par une bonne nuit de sommeil avant le week-end.


[...]


Je me réveille samedi, regarde mon portable : rien.

Journée de révision des langues ; j’écoute des podcasts en anglais le matin, et allemand l’aprèm, en relisant mes fiches.

Je passe la soirée avec mes marqueurs, à dessiner des idées de tatouages sur fond de musique apaisante... jusqu’à finir par m’endormir sur mon lit, mes écouteurs dans les oreilles.


[...]


Encore une très bonne nuit.

Je m’étire longuement avant de vérifier mon portable : toujours rien.

Je suis quand même curieuse de savoir pourquoi il donne plus signe de vie...


Après quelques instants, je me lève pour aller me servir un verre de jus de fruit et lancer du café avant de commencer ma journée.

Tout a l’air si calme. Les travaux dans la rue en bas sont terminés, il n’y a plus aucun ouvrier.


Je vais m’asseoir quelques instants sur le rebord de la fenêtre, je l’ouvre un peu, et m’allume une cigarette.

Je peux sentir la brise encore fraiche du dehors, alors que les rayons du soleil commencent à réchauffer ma peau.

...

Je reste comme ça encore quelques minutes avant de me diriger vers la salle de bain.

Je rentre, j’enlève ma culotte, la laisse tomber par terre... déboutonne ma chemise, et la pose à côté du lavabo. Je me regarde dans la glace.


J’ébouriffe un peu mes cheveux, passe ma main droite sur mes seins, les cache, puis descends mon autre main le long de mes hanches, sur le bas de mon ventre, pour aller cacher mon sexe.

Je me tourne sur le côté, regarde mes fesses, la courbe de mon dos...


Je me cambre et commence à doucement palper ma poitrine... mes doigts pressent mon sexe, le caressent en suivant les légers va-et-vient de mon bassin...

Les muscles de mes cuisses se contractent autour de ma main... J’observe mon visage... mes paupières à moitié éteintes... mes lèvres entrouvertes...


Mon bras se resserre sur ma poitrine. J’agrippe mon sein plus fort... en rythme avec le reste de mon corps.

Ma respiration s’accélère lentement...

Mes yeux se ferment et je commence à laisser échapper des petits gémissements... Mes doigts deviennent plus actifs... plus humides... mes mouvements se font plus intenses...

...

La voix d’Alex commence à raisonner dans ma tête... Je le ressens derrière moi, à me serrer contre lui, ses bras à la place des miens... ses mains qui me touchent, me caressent... son sexe au-dessus de mes fesses... ses lèvres dans ma nuque...


...

Je m’agenouille, les jambes écartées, la tête baissée...

La main qui tenait mes seins se pose par terre pendant que 2 de mes doigts commencent à me pénétrer... ‘’hhahhhh... hhh...’’ Mes gémissements se font plus fort...

...

‘’hhHHhhh... hhah...’’ Je me penche sur le sol, mon visage posé contre le carrelage frais... Je l’imagine à genoux derrière moi, appuyé sur mon dos, sa queue gorgée de sang entre mes fesses...

Je me cambre sous sa force... ma main droite en train d’essayer d’agripper le sol...

...

Mes doigts ressortent de mon sexe trempé pour aller caresser mon clitoris... Ils suivent le rythme de mes respirations saccadées, le secouent de plus en plus frénétiquement...

‘’hhHhahh... hhh... hhHhhHHhaahh... hhhHhh...’’


Les images commencent à flasher dans mon esprit...

Alex qui m’agrippe par les hanches... son chibre qui rentre profondément en moi... ses gémissements de plaisir... ses hanches qui claquent sur mes fesses...

Il me prend sans que je puisse rien faire... me maintient le visage au sol... fait de moi tout ce qu’il veut... je suis sa ‘’hhHhHhHHHhaaAaAAaahhh...’’

...

Tous mes muscles se relâchent... Mon corps bouillant se répand sur le carrelage frais.

Je suis en sueur, ma main gauche dégouline de mouille... mais je n’ai plus aucune force pour me relever.


Je vais attendre là encore quelques minutes avant d’aller me doucher...



///



Lundi matin.


On entame les derniers jours de révisions, et je suis plutôt confiante ; mis à part pour les épreuves orales, je me sens totalement prête.

En cours, les profs décortiquent avec nous des études de cas tombées les années précédentes. On est plus qu’une dizaine d’étudiants à venir.


Après la pause de midi, je reste dehors, devant le bâtiment. Je m’installe seule au soleil, sur l’herbe, pour écouter un peu de musique.

Mais quelques minutes après avoir fermé les yeux, ma playlist se fait stopper par un son de notification ; un nouveau message.

> ‘’Hey, comment ça va ?’’

...

Je décide de l’ignorer et de retourner à l’intérieur.


15h08 :

> ‘’Désolé, j’étais pas mal occupé avec les entraînements’’


16h24 :

> ‘’J’ai pensé à toi tout le week-end...’’, suivi d’une photo de lui à moitié nu dans les vestiaires.


Mes battements de cœur s’emballent l’espace d’un instant...

...

< ‘’Alex, je suis en cours...’’

> ‘’Hahah qu’est-ce que t’as encore besoin de réviser ?’’

...

> ‘’Bon OK, on se reparle ce soir alors’’

...

< ‘’OK...’’


Je range mon portable et essaie de me reconcentrer sur ce que je faisais.


[...]


De retour à l’appart en fin d’aprèm, je passe 1-2h sur mon pc avant d’aller me faire un truc à grignoter.

Après ça, je me démaquille, me mets à l’aise, et retourne à mes podcasts de langues en me baladant sur insta pour voir les dernières créations des tatoueurs et tatoueuses que je suis.

...

Silence radio de la part d’Alex, jusqu’à ce qu’à 22h, il me renvoie un message en me demandant ce que je fais ; je lui réponds que je suis à mon bureau, à réviser mes fiches.

Il enchaîne :

> ‘’Comment t’es habillée ?’’


< ‘’J’ai juste une chemise, et je vais pas tarder à aller me coucher’’

> ‘’Intéressant ;) tu voudrais pas me montrer ce qui se cache en dessous...?’’

...

< ‘’non, je fais pas ce genre de choses...’’

C’est tellement plus simple de lui répondre par message.


> ‘’même pas pour moi...?’’

Il me renvoie une photo de lui, sur son lit, avec seulement son boxer et une érection bien visible... La sensation de sa peau, de son sexe sous mes mains me revient en tête...

< ‘’non... même pas pour toi’’

...

> ‘’Va voir tes mails’’


Reçu à 22h19, avec pour objet ‘’Pourtant tu fais bien ce genre de choses là... ; P’’

À l’intérieur, une vidéo de 30 secondes.

Ma respiration se coupe d’un coup en l’ouvrant.


On me voit à genoux, en train de lécher et d’embrasser son sexe... Il pose une main sur ma tête, on l’entend gémir de plaisir... toutes les images me reviennent en mémoire, mon cœur s’emballe...

< ‘’pourquoi t’as filmé ça ?? Tu l’as montré à personne ?’’

> ‘’c’était pour avoir un souvenir <3 et non, je le garde pour moi, enfin... pour le moment ;) ça dépend de toi’’

...

< ‘’... qu’est-ce que tu veux ?’

> ‘’Je te l’ai dis, déboutonne ta chemise... je veux voir ce qu’il y a en-dessous’’

...

Je me dirige vers le miroir de ma chambre, la déboutonne en la laissant légèrement tomber sur le côté, pour qu’on puisse voir ma poitrine... Je me prends en photo, et lui envoie.

> ‘’Très jolies jambes... et ces seins mmm... mais pas contre tu m’as mentis ! je croyais que t’avais rien d’autre qu’une chemise, c’est pas joli de m’aguicher comme ça... retire ta culotte’’

...

Je m’exécute...


Après ça, il me demande de me retourner pour mieux voir mon ‘’joli petit cul’’... Il me fait me mettre à 4 pattes en face du miroir, les fesses bien en l’air...

Chacune de ses ‘’requêtes’’ se fait plus perverse. J’ai l’impression d’être son jouet... d’avoir une laisse autour du cou... Je lui obéis comme un petit animal bien dressé, sans me débattre.


Je dois aller m’asseoir sur mon bureau, les jambes écartées... me caresser... Il me fait récupérer ma culotte pour que je la mette dans ma bouche avant de continuer où j’en étais...

Je reçois une photo de sa queue en érection, ses veines gorgées de sang, pour me montrer l’effet que ça lui fait de me voir comme ça... les images de mon visage en train de lui lécher, de l’embrasser réapparaissent dans mon esprit...

...

Ça dure comme ça encore quelques échanges, jusqu’à ce qu’il ait fini de se faire du bien en me regardant m’humilier pour son plaisir...

La dernière chose que je lui envoie avant qu’il décide de me libérer, c’est une vidéo dans laquelle je dois gémir pour lui, en me pénétrant avec un de mes marqueurs...


Ça fait bientôt 1h que je suis sur mon bureau, que je me touche pour lui, que j’attends chacun de ses ordres... Et en recevant son dernier message, je me sens terriblement vide.

...

Je n’arrive pas à me sortir de l’esprit l’image de lui en train de se caresser devant mes photos, en train de fantasmer sur mon corps... en train de s’imaginer comment il pourrait me prendre... tout ce qu’il pourrait faire à une fille aussi obéissante...


Je recommence doucement à me caresser... remets ma culotte dans ma bouche... J’agrippe mes seins, les pinces en excitant mon clitoris...

Je l’imagine devant moi, en train de me regarder, en train de se toucher... Je peux voir ses yeux remplis de désir... son sourire sûr de lui... Je peux entendre sa voix...

...

Mes respirations s’accélèrent très vite... la sensation de son regard sur moi... le bruit de mes gémissements étouffés... ses fantasmes... ma soumission à ses ordres...

‘’hhHhHhHHHhmmMmMMmgnhhh...’’

...

J’ai la tête qui tourne... Tout mon corps tremble...

Je trébuche en essayant de descendre du bureau, et me répands par terre, HS...


Je finis par me relever quelques secondes plus tard, pour arriver à mon lit, et m’endormir quasiment instantanément.



///



...

J’entends la sonnerie de mon réveil au loin l’espace d’un instant, mais me rendors presque aussitôt...

...

Je finis par me réveiller par moi-même, m’étire dans mon lit, et cherche mon téléphone sur ma table de chevet pour regarder l’heure, mais il n’est pas là.

Les souvenirs d’hier soir me reviennent en tête...


Après m’être levée, je l’aperçois sur mon bureau, à côté du marqueur noir.

Je vais pour le récupérer, et marche sur ma culotte en chemin... Je la ramasse avant d’allumer mon portable : il est quasiment 10h.


Direction la salle de bain pour prendre une longue douche chaude avant d’aller me faire du café.

Je décide de passer le reste de la matinée à l’appart.


[...]


À peine installée en classe, sur les coups de 14h, je reçois un nouveau message d’Alex : ‘’J’ai envie de te revoir à genoux...’’ accompagné d’une photo de moi avec son sexe dans la bouche.

...

< ‘’Je peux pas là... Je suis en cours’’

> ‘’Va aux toilettes ;)’’

...

Je commence à répondre :

< ‘’Alex, je p-‘’

J’efface mon message, m’excuse et sors de la salle...


Après avoir longé le couloir vide, j’arrive et regarde rapidement autour ; mon cœur s’arrête d’un coup.

Il est juste là, adossé au mur, son portable dans la main... Il me regarde en souriant, avant de me faire signe de me taire.

La chasse d’eau se déclenche et un autre étudiant sort d’un des w.c. pour aller se laver les mains.


D’un signe des yeux, il me fait comprendre d’aller dans celui tout au bout de la pièce...

...

Je suis remplie d’adrénaline, mes seins commencent à pointer sous mon haut... mes respirations se font rapides et saccadées. J’attends la suite avec appréhension, les yeux fixés sur le loquet ouvert de la porte.

...

Une fois la personne sortie, il vient l’ouvrir et me rejoint, en la verrouillant derrière lui...

‘’Ça fait du bien de te revoir... ‘’

Il passe sa main dans mon cou, agrippe ma hanche, et appose ses lèvres sur les miennes, m’embrasse tendrement...


Son corps se colle au mien et me fait reculer contre le mur.

Il me maintient plaquée, nos langues entremêlées, pendant qu’il commence à jouer avec mes seins... Son autre main passe entre mes cuisses... excite doucement mon clitoris déjà trempé par l’appréhension...


Tout mon corps s’offre à lui sans aucune résistance.

...

Je m’agrippe à ses épaules, jusqu’à ce que ses caresses me fassent baisser le visage... Je passe mes bras autour de son cou, ma tête posée sur son torse, incapable de penser à autre chose qu’à ce qu’il me fait...


Mes lèvres entrouvertes laissent échapper des petits gémissements...

...

Il se penche à mon oreille et chuchote ‘’tu te souviens de ce que je t’ai demandé... ?’’

Son corps relâche son étreinte sur moi, ses doigts se retirent lentement d’entre mes jambes, en caressant mon sexe de bas en haut...

Il ouvre sa braguette, et guide ma main vers son sexe bouillant en recommençant à m’embrasser...

...

Je le caresse dans toute sa longueur, le serre, excite son gland avec mon pouce... Je sens ses baisers se faire progressivement plus agressifs... Il agrippe mes fesses... me tire les cheveux... maintient ma tête en arrière.


Sa respiration s’accélère, et après quelques instants, il stoppe ma main en entendant quelqu’un rentrer. Il desserre son emprise sur moi et me regarde dans les yeux... rempli de désir.


Il me sourit, s’assied sur le couvercle de la cuvette, jambes écartées, sa queue bien en évidence, et me montre le sol du regard...

...

Je viens me mettre à genoux, et reprends là où je m’étais arrêtée...

Après quelques caresses, j’approche mon visage pour embrasser son sexe, le lécher lentement de bas en haut...

Il s’adosse contre le siège en passant sa main dans mes cheveux, et laisse échapper un petit soupir de satisfaction alors que la personne est toujours dans la pièce...

...

Je me redresse et commence à le prendre en bouche.

Ses gémissements... ses mouvements de bassin... Je réalise ce que je suis encore en train de faire pour lui... à quel point j’ai été docile... Mes doigts redescendent inconsciemment entre mes jambes pour me caresser...


...

Alors qu’on entend la chasse d’eau retentir, et que son chibre est profondément enfoncé entre mes lèvres, je le vois ressortir son portable de sa poche...

Je lui lance un regard de furie en relevant la tête.

Ses lèvres épellent ‘’souvenir’’ en souriant, avant que sa main et son bassin ne recommencent à guider mes va-et-vient autour de son sexe...

Mon adrénaline remonte en flèche, et je continue à me toucher malgré moi en m’imaginant à sa place... en train de faire faire tout ce que je veux cette fille si soumise...

...

Après avoir entendu l’étudiant (e) repartir, Alex se relève.

Il me lance un regard complice en voyant mes doigts s’activer doucement entre mes jambes, et m’aide à me mettre debout. Sa main droite se perd dans mes cheveux, pendant que les miennes passent sous son t-shirt et caressent ses abdos bandés...


Ses lèvres se rapprochent doucement des miennes, alors que son bras gauche s’enroule autour de mon corps pour agripper mes fesses...

‘’Retourne toi...’’

...

Il me fait aller me coller contre la porte, et s’agenouille derrière moi...

Je sens ses mains qui s’accrochent à mon slim et ma culotte, avant de les abaisser lentement jusqu’à mes chevilles...

Mes respirations deviennent saccadées à mesure que je le sens écarter mes fesses, passer sa main sur l’intérieur de mes cuisses...

Des petits gémissements s’échappent de ma bouche quand son index finit par atteindre mon sexe, et qu’il se met à jouer doucement avec mon clitoris...

...

Un instant plus tard, je sens son doigt revenir en arrière, et facilement rentrer en moi... ‘’hHHhhh...’’

Son majeur continue à me titiller alors que ma respiration s’accélère...

...

Après quelques secondes, il s’arrête, écarte un peu plus mes jambes, et je sens sa langue chaude et humide commencer à longer mes lèvres... caresser ma vulve... appuyer sur mon clitoris, le secouer...

Ma main droite se pose sur sa tête, essaie d’agripper ses cheveux...

‘’hHhaAahhh... Alex... hHhh...’’

...

Il se relève et colle son corps contre le mien... me plaque contre la porte, sa queue gorgée de sang qui appuie entre mes fesses...

Je me cambre encore plus, avant de sentir son sexe descendre en dessous du mien...

...

Il commence à le frotter entre mes jambes... Elles se resserrent autour de son membre... Mon bassin suit instinctivement ses mouvements de va-et-vient...

Sa main droite passe sous mon haut... me caresse la poitrine...

‘’hHhahhh... hhHhh...’’

...

Après quelques instants, je le sens ressortir d’entre mes cuisses trempées... Il relâche mes seins et me prend par la hanche, le bout de son sexe appuyé contre le mien...

Je suis entièrement à sa merci, incapable de retenir mes gémissements... Il a le contrôle total sur moi, alors que son gland commence à lentement me pénétrer ‘’hHhHaaHhhh... hhHhhm...’’

...

Sa main gauche agrippe mes cheveux et les tire en arrière pendant que sa queue s’enfonce plus profondément en moi ‘’hHhhHHhaaAahhhh...’’

Mon sexe se contracte autour du sien...

Je sens ses lèvres venir dans ma nuque... Il m’embrasse, me mord en se retirant doucement... avant de recommencer à me pénétrer avec plus d’intensité...

Mes gémissements se font de plus en plus fort à mesure que son bassin commence à claquer sur mes fesses... On peut entendre la porte se bloquer contre le verrou à chacun de ses va-et-vient...

...

Ses mouvements deviennent rapidement frénétiques.

J’ai l’impression de me voir de l’extérieur ; je le regarde me prendre comme un animal... se déchaîner sur moi... me maintenir à sa merci...

Ma main redescend pour me caresser...

...

Le claquement de la porte... sa force... son sexe bouillant qui me pénètre... ma soumission à ses désirs... ses respirations saccadées dans mon oreille...

Tous mes muscles se contractent sous son corps ‘’hHhhHHhhaaAaAAaahhhhh.......’’

Quasiment instantanément après, je l’entends jouir à mon oreille... Il m’agrippe fermement, sa queue profondément enfoncée en moi...

...

On reste collés comme ça encore quelques instants, nos respirations épuisées, bourrées d’endorphine...

...

Il finit par m’embrasser une dernière fois dans la nuque avant se retirer. ‘’hHhhmm...’’ Ses mains caressent mon corps exténué...

J’ai les jambes qui tremblent toutes seules, mon cœur bat au ralenti... Il me laisse m’asseoir par terre, dos à la porte, avec un large sourire épanoui.

Il ressort son téléphone et prend une photo de moi comme ça, pendant que je suis totalement dans la brume... Je n’ai même pas la force de lui dire quoi que ce soit.


[...]


Après s’être essuyé, il me tend le rouleau de papier en souriant.

‘’C’était sympa ce petit moment avec toi, ;) mais on devrait pas trop tarder...’’

J’ai toujours mon slim sur les chevilles ; je l’enlève et commence à me nettoyer. L’intérieur de mes jambes est complètement trempé...

...

Alex est parti se rasseoir sur la cuvette, occupé sur son portable, alors qu’on entend la sonnerie retentir, puis 2 filles de première année s’approcher des toilettes en discutant.


On reste silencieux alors que l’une d’elles s’installe dans la cabine juste à côté de nous. Elles continuent à parler ensemble, se racontent ce qu’elles ont prévu pour les vacances.

...

Je vais pour discrètement ramasser mes affaires et me rhabiller, mais il fait non de la tête, et me fait signe de m’approcher...

Il resserre ses jambes et tapote doucement ses cuisses en souriant, pour m’inviter à venir m’asseoir sur lui. Il me traite comme si j’étais son petit chien...

...

Je m’exécute et viens m’installer sur lui, les fesses toujours à l’air, mes mains sur son torse...

Mais même dans cette position, il est toujours plus grand que moi...

Ses bras passent sous mon haut, et il commence doucement à rejouer avec mes seins en me souriant d’un air de défi... Ils sont devenus très sensibles après ce qu’on vient de faire...

J’attrape ses avant-bras en lui lançant un regard de furie... Ce à quoi il répond en pinçant légèrement mes tétons pour me rapprocher vers lui et m’embrasser.

...

Sa main gauche redescend sur mes côtes pour aller atteindre mes fesses, son bras enroulé autour de moi... Sa chaleur et ses caresses accélèrent les battements de mon cœur.

Les filles continuent à discuter entre elles, mais je ne fais plus du tout attention à ce qu’elles racontent...

...

Ma respiration se fait haletante... Il me colle contre lui.

Je commence à redevenir humide à mesure que mon clitoris frotte sur son jean... accompagnant ses légers mouvements de bassin...

Je baisse la tête contre son torse et me pince les lèvres en le griffant... J’essaie de me contrôler le plus possible...


La situation a l’air de beaucoup l’exciter... je sens son sexe se remettre à durcir en dessous du mien.

...

Quelques instants plus tard, l’une des 2 filles est en train de finir de se laver les mains avant de rejoindre sa pote dehors, et Alex me chuchote à l’oreille d’ouvrir son jean...

Il relâche la pression de son bras autour de moi.

...

Je me recule un peu sur ses jambes, et le déboutonne, ouvre sa braguette, baisse son boxer...

Je le caresse de haut en bas en le regardant dans les yeux... J’observe ses lèvres entrouvertes, son regard rempli de désir...

...

Après quelques secondes, je me rapproche pour m’asseoir sur son sexe en érection. Je le caresse doucement avec mon entrejambe humide... Mes mains passent sous son t-shirt, sur ses abdos bandés...

Je l’embrasse sensuellement dans le cou en le masturbant avec les mouvements de mon bassin... Des petits gémissements s’échappent de ma bouche à chaque fois que mon clitoris passe sur son gland...


Mais il reprend rapidement le contrôle...

...

Après avoir enlevé mon haut et le sien, ses bras s’enroulent autour de moi ; une de ses mains me tient par la nuque, me maintient collée contre lui, mes seins appuyés contre ses muscles, pendant que l’autre redescend agripper mes fesses...


Je m’accroche dans son dos, mes doigts qui se crispent sur sa peau nue à mesure qu’il me fait bouger d’avant en arrière sur son sexe en érection...

...

Quelques instants plus tard, il finit par me soulever légèrement contre lui, et se pencher en arrière... Je sens son gland longer mon entrejambe, avant de commencer à s’enfoncer en moi... ‘’hHhaahhh... hhHhh...’’


Mes ongles l’agrippent violemment... Le griffent alors qu’il me pénètre de tout son long... ‘’hHhHhhaaAahhh...’’

...

Ses bras me maintiennent collée contre son corps bouillant... Ses doigts appuient entre mes fesses, jouent avec mon anus à mesure que ses va-et-vient s’intensifient...

...

Il finit par m’en mettre un en me mordillant la nuque, son sexe profondément en moi...

Je suis submergée de sensations, mes bras le serrent de toutes leurs forces pendant qu’il utilise mon corps pour assouvir ses pulsions...

Mes respirations saccadées se synchronisent avec les siennes...

Je peux sentir ses muscles contractés tout autour de moi, des vagues de chaleur m’envahirent à chaque mouvement de son bassin...

Son souffle de plus en plus haletant... Ses mains qui se crispent sur ma peau... Sa... ‘’hHhhHHhhaaAAaaAahhhhh.....’’

Sa jouissance déclenche instantanément la mienne... Tout mon corps est traversé d’un tsunami de plaisir, avant de rapidement se vider de toute son énergie...

...

Je m’effondre dans ses bras, et reste affalée contre lui pendant qu’il me câline... La chaleur de son corps me fait me sentir en sécurité.


[...]


Je suis sur le point de m’endormir, quand il me fait me lever pour commencer à se rhabiller...

Il me tend mes affaires qui traînaient sur le sol pendant que je me rassieds sur le siège.

Je remets lentement mes vêtements, mon esprit complètement embrumé, mes muscles tremblants de faiblesse...

...

Sa main vient relever mon visage pour que ses lèvres m’embrassent une dernière fois...

...

Il réajuste mes cheveux chaotiques en souriant. ‘’Débarbouille-toi un peu avant de sortir, faudrait pas que quelqu’un te voie comme ça... ;)’’

30 secondes plus tard, il est déjà reparti dans le couloir.


[...]


Je finis par ouvrir la porte après 15 minutes de plus, et me dirige dehors, toujours dans les vapes.

...

En chemin, je croise l’une des étudiantes de la classe qui m’arrête, et me demande si tout va bien. Elle me rappelle que j’ai laissé mes affaires en cours...

Je fais demi-tour pour aller les récupérer, m’excuse auprès du prof en lui disant que je ne me sentais pas bien, et sors enfin du bâtiment.

J’ai la sensation que tout le monde me regarde, que tout le monde sait ce qu’il vient de se passer...


Sur le trajet du retour, toutes les images défilent dans ma tête.

Je me revois à genoux devant lui... j’entends le bruit de la porte qui se bloque sous ses coups de hanches... je ressens ses bras autour de moi... ses caresses...


[...]


Après une longue douche chaude, je finis par aller m’allonger sur mon lit, l’esprit toujours aussi embrumé.

...

Je regarde mon téléphone : aucun message de lui. J’hésite à lui en envoyer un... mais finis par me raviser.


Mes yeux se ferment petit à petit en repensant à mon corps nu contre le sien... et moins d’une minute plus tard, je m’endors, physiquement et mentalement épuisée...



///



Lendemain, mercredi.


J’arrive devant le bâtiment pendant la pause de midi, après avoir encore une fois passé la matinée à me reposer et me remettre les idées en place.


Devant l’entrée, j’aperçois Thomas qui fume une clope en semblant attendre quelqu’un.

Ça fait 2 semaines qu’il n’était pas revenu en cours, plus ou moins depuis que les profs nous ont autorisés à rester réviser chez nous.


En me voyant approcher, il vient vers moi, l’air un peu gêné, et me demande si on peut parler 1-2 minutes...

Je trouve ça plutôt étrange... On a dû s’adresser la parole au maximum 3x depuis le début de l’année.

...

Il me propose une clope et s’en rallume une alors qu’on s’éloigne vers les arbres.


‘’Alors, en fait... ehm...’’

Je le vois essayer d’organiser ses pensées.


‘’Tu connais Estelle ?... La fille qui venait tous les vendredis manger avec nous à midi... La copine d’Alex...’’

Mon cœur commence à s’emballer d’un coup.

En effet, je connais Estelle, je ne lui ai jamais vraiment parlé, mais elle avait l’air plutôt sympa et charismatique...

J’appréhende énormément la suite, et réponds d’un simple ‘’hm hmm...’’ avant tirer sur ma cigarette en essayant de rester naturelle.


‘’Ben en fait...’’

Il commence à me raconter qu’ils se connaissent depuis très longtemps, qu’Estelle et lui se voient souvent, se confient pas mal... Et que ça fait quelques mois qu’elle a des doutes sur Alex...

Elle a commencé à essayer de le surveiller un peu plus, mais avec les exams qui approchent, etc. elle est un peu moins présente.


‘’Et du coup...’’

Il enchaîne en m’expliquant que la semaine dernière, il y a eu des rumeurs qui sont revenues à elle, à propos d’une fille qu’il aurait fréquentée dans l’établissement...

Ils ont eu une discussion plutôt mouvementée vendredi dernier, jusqu’à ce qu’Alex accepte de rester réviser chez lui et de plus revenir ici jusqu’aux épreuves.


‘’Sauf que...’’

Apparemment, une fille de la classe lui a rapporté qu’elle l’aurait croisé hier aprèm dans les couloirs...

Je continue à fumer pour essayer de calmer mon stress...


‘’Et... hem...’’

Dans le même temps, un mec de l’équipe de handball d’Alex lui a raconté qu’il s’amusait à faire tourner des photos assez compromettantes d’une jolie petite blonde avec certains autres joueurs...

J’ai l’impression que ma poitrine va exploser sous la pression de mon cœur... Je n’ai aucune idée de comment réagir. Je me sens prise au piège, comme un animal en cage.


‘’Écoute... Je sais que ça me regarde pas Marion... Et j’ai pas à te dire quoi faire.

Mais t’as l’air d’être une fille plutôt réfléchie...

Du coup je vais te donner le même conseil qu’à Estelle : éloigne-toi le plus possible de ce mec.

Tout ce qu’il va faire, c’est profiter de toi, te manipuler pour son plaisir.

... T’es juste un jeu pour lui...’’


Il me demande de l’éviter, et de plus reprendre contact avec lui, pour mon propre bien.

...

Ses mots raisonnent dans ma tête tout le reste de la journée.


[...]


En rentrant chez moi le soir, je m’allonge sur mon lit et les dernières semaines recommencent à défiler dans ma mémoire.

Tous ses moments de drague insistante ; sa personnalité égocentrique, toujours sûr de lui, ses gestes déplacés.

Je me rappelle de ses mots qui m’empêchent de réagir... de ses mains qui me touchent... de ses lèvres qui me font taire...


Les images de lui en train de profiter de moi s’enchaînent...

Je le vois me toucher, me mettre à genoux... me bloquer contre la porte...

Il me fait m’humilier pour lui... m’exhiber pour son plaisir...

Je le vois en train d’utiliser mon corps pour assouvir ses pulsions...

...

Et puis... je me souviens aussi de la chaleur de sa peau qui m’entoure...

Je me souviens de ses caresses... de ses baisers... de ses bras protecteurs.

Son sourire charmeur... sa voix... son... Le fil de mes pensées s’interrompt brutalement en entendant mon portable vibrer.

...

21h17, Nouveau message d’Alex :

> ‘’Hey’’



///



Est-ce que je réponds ?...


[...]


J’en ai aucune idée... sincèrement... est-ce que je dois lui répondre ?...


[...]


eh...

...

... Je suis pas vraiment du genre à m’imposer, mais...

...

... tu sais... ça fait pas mal de temps que tu m’observes sans dire un mot, que tu suis mes péripéties, que t’es complice de ce qui m’arrive.


Et jusqu’à maintenant, t’as rien fait.


[...]


Tu m’as regardé me faire abuser par ce mec.

Tu l’as vu profiter de mes faiblesses.

T’as silencieusement cautionné chacune de ses manipulations.


Dans le silence le plus total.


[...]


J’ai partagé mes moments d’intimité avec toi, ce que je pense, ce que je ressens.

Page après page...


Et toi... tu m’as simplement laissée seule.


[...]


Est-ce que t’as aimé ce que t’as vu au moins ?

Est-ce que ça t’a excité de ressentir le piège se refermer autour de moi ?... De me voir m’isoler de plus en plus, comme une proie apeurée, perdue, sans repères... de me regarder me toucher en revivant ces scènes dans ma tête... m’attacher à lui comme une prisonnière s’attache à son bourreau...


[...]


Tu t’es imaginé(e) à ma place en te caressant...?

...

Ou peut-être que tu as préféré te mettre dans la peau d’Alex...


[...]


À moins que ce ne soit simplement ta curiosité morbide qui t’ait fait arriver jusqu’ici.

L’envie irrépressible de découvrir comment mon histoire se termine.

...

... Mais... non. Je refuse de prendre une décision de plus.

J’en ai assez.


Je suis complètement perdue.

...

Et il serait peut-être temps pour toi de devenir un peu plus qu’un œil au-dessus de mon histoire.

De me dire enfin ce que tu penses...



Est-ce que je dois lui répondre ?

Diffuse en direct !
Regarder son live