Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 11 805 fois
  • 93 J'aime
  • 4 Commentaires

Ma vie d'escort girl

Chapitre 1

Orgie / Partouze

Je m’appelle Catharina, j’ai 25 ans, je suis Escort girl, je suis née à Kiev en Ukraine le 21 mai 1988, mes parents se sont mariés le samedi 19 avril 1986 à Pripiat, Ils étaient partis en voyage de noces sur les bords de la mer noire en moment de l’accident de Tchernobyl, mon père y était employé.

Ils ne sont jamais retournés à Pripiat, puisque la ville a été évacuée une trentaine d’heures plus tard. Ils ont été hébergé chez mes grands-parents maternels à Kiev, mon père a perdu son travail et a été obligé d’en retrouver un, très mal payé, mais il n’avait pas bien le choix.

Mes parents sont très croyants, et ils m’ont fait baptisé 1 ans plus tard suivant le rite Orthodoxe, ils m’ont donné un parrain et une marraine.

Ma marraine est la cousine de maman elle a 16 ans le jour de mon baptême, mon parrain est un ami de l’âge de papa, il travaillait lui aussi à la centrale de Tchernobyl, mais lui a été contaminé et il ait mort alors que j’avais 20 ans.

Ma marraine a quitté l’Ukraine, pour la France, nous n’avons pas eu de ses nouvelles pendant plusieurs années, puis elle est revenue nous voir à Kiev alors qu’elle avait un trentaine d’années, elle nous dit qu’elle travaille pour une grande entreprise dans un service de relation publique, elle voyage beaucoup et elle gagne bien sa vie.

J’étais encore jeune ma marraine proposa à mes parents que je vienne vivre à Paris, elle parle le français parfaitement. Je parle évidemment l’Ukrainien mais aussi le russe, puisque c’est obligatoire à l’école, j’ai quelques notions d’anglais et de français, je ne parle pas couramment le français par contre je le comprends bien.

Mes parents me laissent partir, pour la première fois je prends l’avion, ma marraine m’attend à l’aéroport de Roissy et nous partons chez elle dans sa voiture.

Arrivé chez elle, elle me montre ma chambre, elle s’ait occupé de mes papiers, j’apprends le français, je crois que cela a été le plus dur, le reste des matières pouvait aller, mais le français….

J’arrive quand même à passer le BAC avec2 ans de retard.

Ma cousine s’absente régulièrement, me laissant seule des soirées, des nuits, des week-ends, elle me dit qu’elle se déplace beaucoup pour son travail.

Quand elle va à Kiev, elle m’emmène, je vais voir mes parents alors qu’elle va travailler, je suis contente de voir mes parents, je les vois par internet, ma cousine leur a offert un petit ordinateur, comme cela nous restons en contact.

J’ai bientôt 18 ans, un soir, ma cousine me dit que nous sommes invitées à dîner au Café de la Paix, place de l’Opéra, ma cousine me demande de bien m’habiller, que le restaurant est classe.

Elle appelle un taxi, le chauffeur nous prend devant chez nous, elle le connaît bien, il parle russe et nous échangeons quelques mots pendant le parcours, il nous dépose place de l’Opéra et ma cousine lui demande de revenir vers 23 heures.

Nous sommes effectivement attendus par un homme d’une cinquantaine d’années, ma cousine me présente, apparemment ils ne se connaissent pas non plus, il nous invite à s’asseoir, puis nous prenons l’apéritif et nous passons à table.

Le repas est excellent, vers 23 heures, le maître d’hôtel nous prévient qu’un taxi nous attend, ma cousine et moi rejoignons le taxi, quand celle-ci me dit : « Tu entres à la maison, moi je reste plus longtemps. »

Je rentre donc à la maison seule, je vais me coucher et m’endors très vite.

Le lendemain, ma cousine vient me réveiller vers 11 heures, en me demandant si j’ai bien dormi, Je lui demande à quelle heure elle est rentrée, et elle me répond : « Maintenant. »

Alors j’ai compris que ma cousine venait de passer la nuit avec un homme et elle me dit : « Oui, je suis une pute, ou plutôt une Escort-Girl, les hommes me paye pour passer la nuit avec eux, quelquefois pour parler seulement, je suis belle et je ne sais pas faire grand-chose à part faire l’amour. Au faite tu l’as déjà fait ? »

Comme je n’ai pas encore eu de garçon dans mon lit, mais que je me caresse de temps en temps et ma cousine s’en ai aperçu, elle me dit qu’elle va organiser une petite soirée pour mes 18 ans et que certainement je vais perdre ma virginité ce soir-là.

J’ai 18 ans, je suis une jeune fille avec de belles formes, ma cousine a organisé un petit dîner avec deux de ses amis, Jacques et Pierre. Je sais que demain je serai une vraie femme, nous prenons apéritif, ils ont à peu près l’âge de ma cousine, une quinzaine d’années de plus que moi, mais ma cousine me dit qu’ils sont très doux.

Le dîner se passe normalement, Jacques est à côté de moi, Pierre est en face à côté de ma cousine, je sens sur ma cuisse une main qui me caresse, ma petite culotte est un peu mouillée, mes seins se durcissent sous les caresses, je flirte avec Jacques et j’embrasse Pierre par-dessus le table, ma cousine à déjà sorti sa belle queue et me dit de faire pareil avec jacques, je n’ose pas, mais il sort sa bite qui n’a rien à envier à celle de Pierre. Ma cousine me dit de la prendre dans mes mains puis dans ma bouche, mais je n’ai jamais sucé un homme, alors elle vient à côté de moi pour me montrer.

Le dîner se termine, nous dansons en changeant de cavalier régulièrement, Je sens leurs queues bien raide à travers leur pantalon et Jacques ne demande de le suivre dans ma chambre, ma cousine m’encourage en me disant que dans une heure, elle viendra me rejoindre avec Pierre.

Nous sommes dans ma chambre, ma cousine a mis des préservatifs dans le tiroir de la table de nuit, et Jacques tout en m’embrassant me déshabille, Je prends la queue de Jacques dans ma main, ma chatte est trempée, comme me l’a montré ma cousine tout à l’heure, je prends cette belle bite dans ma bouche, je le suce avidement, dans ma bouche je la sens encore grossir et durcir.

Jacques m’allonge sur le lit, j’écarte mes jambes, je sais qu’il a envie de lécher ma chatte, à chaque coup de langue je jouis et j’envoie un jet de mouille que Jacques s’emploie à avaler, je n’y tiens plus, j’ai envie de le sentir en moi, il vient sur moi, j’écarte les jambes au maximum, il entre doucement, puis s’arrête il bute sur mon hymen, alors je prends ses fesses, et j’appuie sur celles-ci pour qu’il entre entièrement, j’ai un peu mal mais il est tellement gros que je sens monter en moi un bonheur immense.

Jacques commence de petits va et vient, puis il accélère pour enfin jouir dans le préservatif, j’ai senti sa queue se durcir encore plus et sa respiration s’est accélérée.

Ca y est je suis une vraie femme, Nous recommençons, je suis sur Jacques, bien empalée sur sa grosse bite quand ma cousine entre avec Pierre, ils sont déjà tous nus, ils s’allongent près de nous, je leur offre une belle vue sur mon petit trou, ma cousine passe du gel sur et dans mon anus, Pierre se place derrière moi et présente sa bite qui n’a rien à envier à celle de Jacques, ma cousine me dit que cela va me faire un peu mal, mais que cela ne dure pas, elle dirige la queue de Pierre vers mon petit trou bien lubrifié et doucement il entre en moi.

J’arrête mes va et vient sur la queue de Jacques et Pierre me fait mal, je serre les dents, mais ma cousine me rassure en me disant qu’elle est presque entièrement en moi, à par la grosseur, je ne sens pas la longueur, puis doucement je reprends mes va et vient, puis je désire changer, Je veux la bite de Jacques dans mon cul et celle de Pierre dans ma chatte, ma cousine est près de moi je peux admirer sa chatte toute lisse, elle est entièrement épilée.

Pierre et Jacques ont bien jouit en moi, tout du moins dans les préservatifs, Jacques qui n’a pas encore baisé avec ma cousine, quitte mon ventre pour s’occuper de son vagin.

Ma cousine me dit que demain elle m’emmène chez l’esthéticienne me faire retirer tous mes poils. Une fois bien épilée, elle m’emmène chez son gynécologue pour que je prenne la pilule en me disant que certain hommes ne veulent pas mettre de préservatif.

Puis elle me dit comme tu as l’air d’aimer baiser, que pour ce soir elle me réserve une surprise.

Le soir venu, ma cousine a préparé la table pour 6 personnes, elle me dit ce soir il y aura Pierre, Jacques et leurs femmes, tu as fait l’amour avec des hommes, ce soir tu vas le faire avec des femmes.

Le soir arrive, les invités de ma cousine arrivent, nous prenons l’apéritif, puis nous passons à table, ma cousine m’installe entre les deux femmes et elle entre les deux hommes.

Mes mains caressaient les cuisses de droite et de gauche, pour m’apercevoir que ni l’une ni l’autre n’avaient mis de culotte, leurs chattes étaient épilées.

Leurs mains aussi étaient passé sous ma robe, moi aussi je n’avais rien en dessous, mais elles ont été surprises quand elles se sont aperçu que moi aussi j’étais épilée, je pense que leurs maris leur avaient décrit mon physique et mon sexe poilu.

Je ne me souviens pas avoir dîné, leurs doigts rentraient dans ma chatte et dans mon cul, je commençais à jouir quand l’une d’elle me proposa d’aller dans ma chambre, ma cousine m’encourageât en me disant qu’elle va s’occuper de Pierre et de Jacques et de toute façon nous seront dans le même lit.

Nous nous retrouvons à trois femmes dans le même lit, je n’ai jamais fait l’amour avec des femmes, elles me disent de me laisser faire, je vais vite apprendre

Elles m’allongent sur le lit, l’une m’embrasse, j’ouvre la bouche pour laisser passer sa langue, l’autre commence à embrasser mon corps, les seins qui deviennent très durs sous l’effet de la langue, puis en descendant embrasse mon ventre puis ma fente.

La première quitte ma bouche, pour s’asseoir sur moi, sa chatte est près de mon visage, et sans savoir vraiment comment, j’enfonce ma langue dans cette belle chatte, peut-être parce que l’on me fait la même chose.

Elles me disent, hier tu as jouit avec nos hommes, ce soir c’est avec nous que tu vas prendre ton pied.

Je me fait lécher la chatte, je sens la jouissance arriver, je sens un doigt dans mon cul, hier j’ai pris une bite, je le sens s’élargir et en accepte deux puis trois, après quatre, mon amante met son pouce et m’enfonce la main entière, j’ai très mal, mais mon amante continue sans s’occuper de mes cris, sa main est en moi jusqu’au poignet, ma langue explore la chatte et le petit trou qui est à ma portée.

Pour la première fois, je me fais fister. Ma cousine entre dans la chambre, elle a entendu mes cris, Pierre et jacques la suivent, ils sont nus et viennent s’allonger à coté de nous dans le lit, ma cousine me dit que je suis plus salope qu’elle, parce qu’elle ne s’est jamais faite fister par le cul.

Je jouis dans la bouche de mon amante, elle retire sa main de mon cul, pour aller la mettre dans la chatte de ma cousine.

Jacques vient sur moi pour me baise à nouveau, j’écarte bien les jambes pour le recevoir, alors que Pierre prend ma cousine, après avoir retiré la main de son amante pour la mettre dans son cul, elle sait qu’elle va avoir mal, mais comme je l’ai fait, elle veut le faire aussi.

Je jouis plusieurs fois, soit avec les langues de mes amantes, soit avec les queues des leurs maris, mais jamais avec ma cousine, pas parce que je ne voulais pas, mais elle considérait que c’était de l’inceste.

Jusqu’ à mes vingt ans, je baisais régulièrement avec des femmes et des hommes, j’aimais sentir en moi leurs grosses bites, j’aimais surtout quand ils venaient de baiser avec ma cousine et que leurs queues étaient encore souillé par le sperme, j’aimais les mettre dans ma bouche pour les nettoyer.

De temps en temps, ma cousine m’emmenait avec elle quand ses clients voulaient deux femmes.

Puis j’ai décidé de voler de mes propres ailes, de rencontrer des clients pour mon propre compte, bien sûr ma cousine ne m’a pas découragé bien au contraire en m’aidant à payer un petit deux pièces dans le 15ème arrondissement.

Diffuse en direct !
Regarder son live